mise à jour: 28.08.07
pattern
Programme de promotion des revenus ruraux (PPRR)

Le programme de promotion des revenus ruraux vise, au travers de pôles de partenariat entre producteurs/ transporteurs/ transformateurs et commerçants, à accroître les revenus et la sécurité alimentaire des ruraux de la province de Toamasina, dont 87,9% sont pauvres, et à améliorer la capacité des communautés à prendre en charge leur propre développement.

La région visée renferme en effet des atouts naturels importants vu son exposition aux pluies, en particulier elle permet de développer une large variété de cultures d'exportation de haute valeur. Ce potentiel donne aux producteurs la possibilité d'augmenter leurs revenus et offre d'excellentes opportunités de développement de partenariats stratégiques et techniques dans le cadre de la mise en œuvre du programme de développement régional.

Au cours des dernières années, l'aggravation, très sensible, de la pauvreté rurale dans ces régions tient à des causes tant conjoncturelles que structurelles: la crise politique et la fréquence inhabituelle des cyclones ont eu un impact non négligeable sur les conditions de vie des communautés, mais la pauvreté a également eu pour cause une stagnation de la filière des cultures de rente, caractérisée par le non renouvellement et le manque d'entretien des plantations, une baisse de la qualité et une chute des cours sur certains produits, notamment le café, ce qui a entraîné une baisse des revenus des producteurs.

En conséquence, la situation ne fait que s'aggraver pour les producteurs les plus pauvres: résignation, rétrécissement du marché local, dépendance accrue vis-à-vis du circuit financier informel et tendance des exportateurs à une attitude passive face au marché, sont quelques uns des phénomènes observés accompagnant la désagrégation des filières agricoles.

Le programme possède deux objectifs spécifiques. Il s’agit, d’une part, d’améliorer l’accès des petits producteurs aux marchés par la structuration des filières et de les aider à valoriser leurs produits, à travers :

  • la rationalisation des systèmes de collecte
  • le renforcement de leur position de négociation
  • l’amélioration de la qualité des produits
  • le développement de partenariats entre producteurs groupés et opérateurs commerciaux, notamment pour l’accroissement de la valeur ajoutée à la production et l’introduction de nouveaux produits ou labels
  • l’amélioration des conditions de transport des produits

Dans ce cadre, après deux années de fonctionnement,  7 poles de partenariats ont déjà été créés desservant 36 communes et portant sur des filières aussi diverses que le piment, miel, riz, mais, pêche, litchi.

D’autre part, le programme a pour objectif d’intensifier et de diversifier la production agricole pour améliorer le rendement et développer les cultures d’exportation, pour lesquels la région a un fort potentiel. Pour ce faire, les activités suivantes ont été mises en place:

  • amélioration de la gouvernance locale pour permettre une réelle participation des plus pauvres aux prises de décision
  • renforcement des organisations de producteurs
  • amélioration de l’accès au crédit rural
  • fourniture d’un conseil agricole de qualité
  • appui financier des petits producteurs pour investir dans des activités génératrices de revenus, agricoles ou autres

Cet objectif est en cours de réalisation avec la mise en œuvre de et 4 centres d’accès aux marchés permettant la collecte, la commercialisation et la transformation de nombreux produits tels que : girofle, litchi, vanille. Le PPRR sera évalué en 2008 et sa zone d’action étendue aux régions alentours.

Source: FIDA

Dans cette section
Contact
M. Benoît Thierry
Chargé de programme
FIDA
Via Paolo di Dono, 44
00142 Rome, Italie
Tél.: +39 0654592234
Fax: +39 0654593234
b.thierry@ifad.org
Quelques données

Coût total: 28,3 millions de dollars

Prêt du FIDA: 14,5 millions de dollars

Durée: 2004-2013

Couverture: régions Analanjirofo et Antsinanana

Bénéficiaires : 30 000 ménages

Cofinancement: Fonds de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole pour le développement international (Fonds de l’OPEP) (7,7 millions de dollars)

Statut: en cours

Partenaires
Ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche