Enabling poor rural people
to overcome poverty



Rome, 3 novembre 2011 – Le Fonds international de développement agricole (FIDA) vient d’accorder un prêt de 8,95 millions d’USD et un don de 8,95 millions d'USD à la République islamique de la Mauritanie. Ce montant aidera le pays à améliorer les conditions de vie des ménages ruraux pauvres et à accroître leurs revenus, a annoncé ce jour l’organisme de développement rural des Nations Unies.

Les accords de prêt et de don pour le Projet de lutte contre la pauvreté dans l’Aftout Sud et le Karakoro II (PASK II) a été signé ce jour à Rome par Sidi Ould Bebaha Ould Tah, Ministre des Affaires économiques et du développement  de la République de la Mauritanie et Kanayo F. Nwanze, Président du FIDA.

L’agriculture, l’élevage et la pêche sont les principales sources de revenus de la population mauritanienne.  Alors que l’agriculture du pays soit fragile à cause de la sécheresse et la désertification, le secteur fait vivre plus de 56 pour cent de la population.

Pendant cette deuxième phase, le Gouvernement de la Mauritanie et le FIDA travailleront ensemble pour renforcer le potentiel du secteur agricole en permettant aux ménages ruraux vulnérables d’accroître considérablement  leur production, dont une partie sera utilisée pour améliorer leur sécurité alimentaire, et créer des emplois pour les jeunes dans le secteur agricole.

Le projet mettra également l’accent sur le renforcement des capacités afin d’aider les femmes à avoir l’accès aux nouvelles opportunités économiques et avoir des responsabilités au sein des organisations rurales.

Le PASK II s’appuiera sur les réalisations de la première phase qui a commencé en 2002 dans la zone connue en Mauritanie comme le  “triangle de la pauvreté” et a pris fin en décembre 2010. Au cours de la phase I, en termes d’impact, le pourcentage des ménages qui souffraient de pénurie alimentaire périodique avait baissé. En même temps, il y a eu l’amélioration des conditions de vie des ménages et des infrastructures de base et l’état nutritionnel des enfants dans les zones du projet.    

Le PASKII  contribuera à construire  dans la zone d’exécution, un tissu économique et social fondé sur la valorisation durable des ressources naturelles au profit  des ménages ruraux pauvres, en particulier des femmes et des jeunes. Plus de 21 000 ménages ruraux vulnérables, des femmes et des jeunes vont bénéficier du PASK II.

Ce nouveau projet est la treizième opération financée en Mauritanie par le FIDA, portant le total des investissements du Fonds dans le pays à  un montant  de 115,1 millions d’USD ayant bénéficié à plus de 181 950 ménages.


Communiqué de presse n°: FIDA/77/2011

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) œuvre aux côtés des populations rurales pauvres afin de leur permettre de cultiver et de vendre davantage de produits vivriers, d’accroître leurs revenus et de déterminer le cap de leur propre existence. Depuis 1978, le FIDA a investi dans des projets 13,2 milliards d’USD environ sous forme de dons et de prêts à faible taux d’intérêt octroyés à des pays en développement, permettant à quelque 400 millions de personnes de se libérer par elles-mêmes de la pauvreté et favorisant ainsi la création de communautés rurales dynamiques. Le FIDA est une institution financière internationale et une agence spécialisée des Nations Unies dont le siège est à Rome – la plateforme alimentaire et agricole des Nations Unies. Il représente un partenariat unique, regroupant 167 membres, entre l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), d’autres pays en développement et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).