Enabling poor rural people
to overcome poverty



La Gambie accueille 250 spécialistes du développement de la région

Rome, 9 novembre 2012 – Le Fonds International de développement agricole (FIDA) organise conjointement avec le Gouvernement de la République de Gambie, un forum régional de quatre jours qui se tiendra à Banjul, Gambie, du 12 au 14 novembre 2012.

Le ministre gambien de l'Agriculture, Solomon Owens, et le directeur de la Division pour l’Afrique de l'Ouest et du Centre du FIDA, Ides de Willebois, présideront la cérémonie d’ouverture du forum le 12 novembre 2012.

Le thème de ce 7ème forum régional des projets financés par le FIDA en Afrique de l’Ouest et du Centre est « La gestion axée sur les résultats pour soutenir la  réduction de la pauvreté en milieu rural – défis et leçons apprises. » Plus de 250 participants sont attendus à cette rencontre, parmi lesquels les représentants des projets financés par le FIDA, des gouvernements de la région, les organismes de développement et le secteur privé, ainsi que des membres de la société civile et des organisations paysannes. Les participants examineront les résultats et l'impact des opérations du FIDA sur les conditions de vie des populations rurales pauvres, en particulier de petits exploitants en Afrique de l’Ouest et du Centre. En outre, ils discuteront de questions relatives à la planification axée sur les résultats, à la gestion financière et au budget, des partenariats efficaces, du suivi – évaluation, de la performance et des moyens de démultiplier ou de répliquer les succès. Au terme de leurs travaux, les participants au forum élaboreront un plan d'action régional en droite ligne du thème du forum, qui sera évalué lors du prochain forum.

Le rapport du FIDA 2011 sur l'efficacité du développement indique une évolution positive dans la région. Cependant, la région reste toujours confrontée à de nombreux défis tels que la volatilité des prix des denrées alimentaires, la faiblesse des institutions, la mauvaise gouvernance ou l’absence de transparence et l’instabilité sociopolitique.

En Afrique de l’Ouest et du Centre, l'agriculture est la principale activité et contribue à hauteur de 30 % à l'économie des pays. Le secteur emploie 60 % de la population. Bien que sa contribution à l’économie des pays de la région soit généralement inférieure à sa part dans le produit intérieur brut, les scores enregistrés dans le secteur sont bien meilleurs que dans les pays d'Afrique subsaharienne dans leur ensemble. Bon nombre de gouvernements en Afrique de l’Ouest et du Centre reconnaissent l'importance d’investir dans l'agriculture pour stimuler la croissance et réduire la pauvreté.

Avant le forum, l'Institut international de gestion de l’eau (International Water Management Institute) et le FIDA organiseront à partir du 10 novembre, un événement de deux jours sur "l’amélioration des retombées des investissements dans la gestion des eaux utilisées pour l’agriculture: résultats de la recherche, leçons apprises et opportunités novatrices".


Note aux éditeurs :

Le FIDA finance actuellement 58 projets et programmes dans 23 pays en Afrique de l'Ouest et du Centre pour un montant total de 990,5 millions de dollars US de financement FIDA. Soixante six pour cent du portefeuille (44 projets totalisant 796,9 millions de dollars) sont concentrés en Afrique de l'Ouest et les 24 % restants (14 projets d’un montant total de 193,5 millions de dollars) en Afrique du Centre. Les opérations du FIDA dans la région visent à soutenir la production et la productivité agricole et à réduire la pauvreté.

En Gambie, depuis 1982, le FIDA a financé neuf programmes et projets pour un montant total de 53,6 millions de dollars US. Il existe actuellement trois programmes en cours dans le pays : le projet de développement de l’élevage et de l’horticulture, le projet de financement rural et le projet de gestion participative intégrée des bassins hydrographiques.


Communiqué de presse No.: FIDA/67/2012 

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) œuvre aux côtés des populations rurales pauvres afin de leur permettre de cultiver et de vendre davantage de produits vivriers, d’accroître leurs revenus et de déterminer le cap de leur propre existence. Depuis 1978, le FIDA a investi dans des projets 14,3 milliards d’USD environ sous forme de dons et de prêts à faible taux d’intérêt octroyés à des pays en développement, permettant à quelque 400 millions de personnes de se libérer par elles-mêmes de la pauvreté et favorisant ainsi la création de communautés rurales dynamiques. Le FIDA est une institution financière internationale et une agence spécialisée des Nations Unies dont le siège est à Rome – la plateforme alimentaire et agricole des Nations Unies. Il représente un partenariat unique, regroupant 168 membres, entre l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), d’autres pays en développement et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).