Enabling poor rural people
to overcome poverty



 

Rome, 9 novembre 2012 – Le Fonds international de développement agricole (FIDA) vient d’accorder un don de 68,4 millions de dollars US à la République démocratique du Congo (RDC) pour améliorer la productivité et les revenus des petits agriculteurs de l’ouest du pays.

L'accord de don pour le Programme d’appui aux pôles d’approvisionnement de Kinshasa en produits vivriers et maraîchers a été signé ce jour à Rome par Roger Shulungu Runika, Vice-Ministre des finances de la République démocratique du Congo, et, Kanayo F. Nwanze, Président du FIDA.

Avant son indépendance en 1960, la RDC était un pays exportateur des produits agricoles. Mais depuis des décennies, le secteur agricole a connu une détérioration. Aujourd’hui, le taux de croissance de ce secteur n’est que de 2 pour cent par an, un taux beaucoup plus bas que celui de la croissance démographique du pays. Cependant, en RDC, le secteur agricole emploie 70 pour cent de la population active et contribue à près de 40 pour cent du produit intérieur brut.

"Ce vaste et fertile pays a un énorme potentiel pour le développement du secteur agricole pour libérer sa population de la pauvreté extrême", a déclaré Rasha Omar, chargée du programme du FIDA pour la République démocratique du Congo. "Toutefois, ce secteur souffre de manque d’investissements. Sans la sécurité, la stabilité économique dans le pays, et l'engagement du gouvernement dans le secteur agricole, le développement rural et la sécurité alimentaire tarderont à devenir une réalité en RDC. "

Le programme est cofinancé par le gouvernement de la République démocratique du Congo, avec une contribution de l'Institut africain de développement économique et social (INADES). Il sera exécuté dans la zone péri-urbaine de Kinshasa et dans les territoires de Bulungu, Idiofa et Gungu du district du Kwilu dans la province du Bandundu. Le programme vise à améliorer la production des cultures maraîchères et des cultures vivrières, aussi bien que l’approvisionnement des principaux marchés urbains. Plus de 15.000 ménages producteurs de légumes de Kinshasa et du Bas-Congo, et autres 100.000 ménages engagés dans la production et la transformation des denrées alimentaires du district de Kwilu vont bénéficier de ce programme.

Grâce au programme, les femmes et les jeunes recevront une formation afin de pouvoir développer leur capacité de production, de transformation et de commercialisation des produits. En outre, plus de 3.000 kilomètres de routes seront réhabilitées et entretenues afin de permettre aux petits agriculteurs d’avoir facilement accès aux marchés. Le programme veillera également à la réhabilitation et à l'entretien des infrastructures hydro-agricoles sur 1.500 hectares de fermes maraîchères.

Avec ce nouveau programme, le FIDA en est à la septième opération financée en République démocratique du Congo, pour un investissement total de 151,39 millions de dollars US ayant bénéficié à près de 591.000 ménages.

Communiqué de presse No.: FIDA/68/2012 

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) œuvre aux côtés des populations rurales pauvres afin de leur permettre de cultiver et de vendre davantage de produits vivriers, d’accroître leurs revenus et de déterminer le cap de leur propre existence. Depuis 1978, le FIDA a investi dans des projets 14,3 milliards d’USD environ sous forme de dons et de prêts à faible taux d’intérêt octroyés à des pays en développement, permettant à quelque 400 millions de personnes de se libérer par elles-mêmes de la pauvreté et favorisant ainsi la création de communautés rurales dynamiques. Le FIDA est une institution financière internationale et une agence spécialisée des Nations Unies dont le siège est à Rome – la plateforme alimentaire et agricole des Nations Unies. Il représente un partenariat unique, regroupant 168 membres, entre l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), d’autres pays en développement et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).