Le FIDA va apporter son appui a un projet de developpement agricole durable en Guinée Forestière

IFAD Asset Request Portlet

Asset Publisher

Le FIDA va apporter son appui a un projet de developpement agricole durable en Guinée Forestière

Communiqué nº: IFAD 01/03

Rome, le 27 janvier 2003- - Un accord de prêt a été signé ce jour au siège du Fonds international de développement agricole (FIDA) par S.E. M. Souhaïb Deen Bangoura, Ambassadeur de la République de Guinée auprès du FIDA, et par M. Lennart Bäge, Président du Fonds. D’un montant de 12,5 millions de USD, le prêt aidera à financer le “Projet de développement agricole durable en Guinée forestière”, dont le coût total se monte à 15millions de USD.

Bien que la Guinée soit richement dotée en ressources naturelles, elle figure parmi les pays les plus pauvres d’Afrique. Dans la région forestière, la pauvreté s’explique principalement par la faiblesse de la productivité agricole, la pénurie d’emplois salariés, le manque d’accès aux services financiers et l’insuffisance des infrastructures rurales. Les communautés ne sont guère organisées, la fourniture de services est déficiente et l’absence de ressources est un facteur supplémentaire de pauvreté dans la région.

La zone du projet couvrira les préfectures de Beyla, Nzerekore, Macenta, Lola et Yomou dans la région forestière. Le groupe cible englobe des communautés villageoises et rurales et est essentiellement constitué des groupes de population les plus vulnérables: les femmes, les jeunes et les personnes handicapées. Les bénéficiaires pratiquent en général une agriculture de subsistance sur des terres marginales que caractérise une forte dégradation des sols, et ils tirent pour l’essentiel leurs moyens d’existence de l’aridoculture.

L’objectif du projet est d’accroître les revenus et d’améliorer les conditions de vie des ruraux pauvres de la région forestière par le biais de l’organisation de communautés rurales et villageoises en vue d’assurer un développement agricole durable. À cette fin, le projet comportera l’apport d’une assistance technique et financière pour la réorganisation des communautés; la réalisation de microprojets visant à relever la productivité agricole et à promouvoir la protection de l’environnement; la réfection de puits et de routes de desserte; et la mise en place d’un système de distribution d’intrants agricoles. Pour faire en sorte que les communautés participent au projet, il est prévu que chaque village concevra, avec l’aide du projet, son propre plan d’action en matière de développement et assumera la responsabilité de son exécution. De cette manière, les communautés verront leurs capacités renforcées.

En comptant ce projet, ce sont 10 projets que le FIDA aura financés dans la République de Guinée, au moyen de prêts s’élevant au total à 117 124 millions de USD.


Le FIDA est une institution spécialisée des Nations Unies dont le mandat spécifique est de lutter contre la faim et la pauvreté dans les régions les plus défavorisées du monde. Depuis 1978, le FIDA a financé 603projets dans 115pays ainsi qu'en Cisjordanie et à Gaza, allouant quelque 7,3milliards de USD au total au titre de prêts et de dons. Ces projets ont donné à environ 250millions de ruraux la possibilité d'échapper à la pauvreté. Le FIDA alloue la plus grande partie de ses ressources aux pays à faible revenu à des conditions particulièrement favorables – remboursement sur 40ans avec un différé d'amortissement de dix ans et une commission de service de 0,75% l'an.