IFAD Asset Request Portlet

Asset Publisher

Allocution de Monsieur Abdelwahab Nouri, Ministre de l’Agriculture et du Developpement Rural, Republique Algerienne Democratique et Populaire

Location: Rome, Italy

15 February 2015

A l'occasion de la trente-huitieme Session du Conseil des Gouverneurs

Rome – 16 – 17 février 2015

Monsieur le Président du Conseil des Gouverneurs,
Monsieur le Président  du FIDA,
Mesdames et Messieurs les Gouverneurs,
Honorable Assistance,
Mesdames et Messieurs

C'est avec un grand plaisir que je prends part aujourd'hui, à vos côtés, à la 38ème  session du Conseil des Gouverneurs du FIDA dont le thème central porte sur la transformation du monde rural comme clef du développement.

Je saisis l'occasion qui m'est offerte pour adresser mes vifs remerciements à Monsieur le Président Nwanze F. KANAYO, pour la parfaite organisation de cette importante rencontre et saluer le rôle éminemment positif joué par le FIDA dans le cadre de la recherche d'un développement équilibré et durable des territoires ruraux.

Monsieur le Président  du FIDA,
Honorable Assistance,
Mesdames et Messieurs,

Comme vous le savez, l'année 2015 est une année charnière et décisive, car elle constitue pour la communauté internationale, l'aboutissement de plus de deux décennies d'efforts soutenus visant à éradiquer l'extrême pauvreté, l'analphabétisme les maladies et à faire reculer de manière significative l'insécurité alimentaire.

Cette année sera certainement l'occasion de mettre en place un nouveau cadre de développement mondial à la lumière des expériences et des enseignements tirés de la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le Développement.

L'après-2015 sera sans aucun doute plus exigeant, en raison de l'augmentation tendancielle de la population mondiale et du contexte de baisse significative des surfaces agricoles cultivées, de diminution des ressources hydriques disponibles, d'érosion sensible de la biodiversité et de turbulences climatiques majeures et hautement préjudiciables à l'agriculture.

Ceci est d'autant plus vrai pour les pays en développement que les chocs économiques auxquels ils sont périodiquement confrontés renforcent leur vulnérabilité, affectent sérieusement la résilience de leurs populations rurales et posent de manière souvent dramatique la question lancinante de la sécurité alimentaire et de la malnutrition.

C'est pourquoi, le développement rural, avec comme corollaire le développement de l'agriculture paysanne doivent constituer, à l'avenir, l'une de nos plus grandes priorités. Devenue une exigence fondamentale, leur transformation devra se traduire en termes d'investissements productifs et de durabilité, de résilience et d'adaptation.

Monsieur le Président  du FIDA,
Mesdames et Messieurs,
Honorable Assistance,

Dans la perspective que je viens d'évoquer, permettez-moi de dire quelques mots sur l'expérience que nous menons dans ce domaine avec succès en Algérie, sous la conduite clairvoyante de Son Excellence, Monsieur Abdelaziz Bouteflika, Président de la République.

Des programmes ambitieux sont dédiés ainsi au développement harmonieux des territoires ruraux dans la perspective d'une meilleure intégration à l'économie nationale. Les programmes en cours, tant en ce qui concerne le développement agricole que le développement rural, couvrent l'ensemble des régions du pays.

Les efforts consentis ces dernières années ont permis d'atteindre un taux de raccordement des territoires ruraux en énergie électrique de l'ordre de 99%  et de désenclaver l'ensemble des régions pour faciliter aux paysans l'accès à leurs exploitations et leur assurer les meilleures conditions de stabilité.

Les actions réalisées dans ce cadre ont permis également d'améliorer les conditions de vie des populations rurales et de développer des activités économiques souvent créatrices d'actifs. Ainsi en est-il de la réalisation de milliers de logements ruraux, de la construction d'établissements scolaires et d'unités de santé publique dans les villages les plus reculés, du raccordement de ces populations au gaz naturel, à l'eau potable et à l'assainissement. Les revenus de ces populations se sont nettement améliorés, permettant de les fixer durablement sur leurs territoires et de contribuer à la revivification de ces  derniers.

Excellence, Monsieur le Ministre,
Honorable assistance,
Mesdames et Messieurs,

Au-delà des contraintes agro-écologiques qui persistent et qui trouveront leurs solutions grâce aux actions que nous nous apprêtons à lancer durant le quinquennat 2015-2019, nous pouvons dire, sans aucune exagération, que la dynamique de transformation de l'agriculture paysanne et du monde rural préconisée par le FIDA est aujourd'hui à l'œuvre dans mon pays.

L'expérience que je viens d'évoquer fera l'objet d'une communication à l'occasion de l'évènement parallèle organisé par le FIDA et consacré à « la promotion des succès de l'Algérie dans le cadre du Renouveau rural comme vecteur de croissance ».

Monsieur le Président  du FIDA,
Mesdames et Messieurs,
Honorable Assistance,

Avant de terminer cette allocution, je voudrais vous faire part de la satisfaction avec laquelle nous avons enregistré les résultats positifs du Bureau Indépendant de l'Evaluation (IOE) du FIDA et féliciter les responsables de cette honorable institution pour le travail qu'elle a déjà accompli et l'élaboration d'une vision stratégique qui servira de cadre de référence aux actions que la communauté internationale ne manquera pas d'engager dans un proche avenir.

Je voudrais enfin réaffirmer le soutien de l'Algérie aux efforts déployés par le FIDA, rappeler son engagement dans la voie que ce dernier préconise.

Je vous remercie pour votre bienveillante attention.