IFAD Asset Request Portlet

Asset Publisher

Discours de Son Excellence Monsieur Mohamed Moussa Chehemà la 32ème session du Conseil des Gouverneurs

Monsieur le Président du Conseil des Gouverneurs,
Monsieur le Président du FIDA,
Mesdames et Messieurs les Gouverneurs,
Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi d'emblée, Monsieur le Président du Conseil, de féliciter très chaleureusement, au nom du Gouvernement de la République de Djibouti, Monsieur Kanayo Nwanze pour sa brillante élection à la Présidence du FIDA. Les Gouverneurs du FIDA ont ainsi exprimé leur confiance en sa personne, car il avait contribué à la réforme et à la performance du FIDA, mais aussi leur volonté de voir la continuité des réformes et du programme engagés par le Président sortant, Monsieur Lennart Båge.

Permettez-moi aussi de rendre un hommage appuyé à l'endroit de Monsieur Båge pour la conduite éclairée avec laquelle il a su mener le FIDA durant ses deux mandats à la Présidence de notre Organisation.

Mon pays, la République de Djibouti, et le FIDA ont en commun le début de leur existence, qui remonte à la fin de l'année 1977, et surtout leurs engagements respectifs.

Mon pays, dès son premier pas en tant qu'État Souverain, s'est résolument engagé en faveur de la promotion de la paix et du règlement de tout différend ou conflit, en privilégiant toujours la voie du dialogue.

Notre sous-région, la Corne de l'Afrique, reste toujours la région la plus troublée de notre continent.

Cependant, nous ne perdons pas confiance dans la capacité des dirigeants des pays de la région de restaurer la paix et la stabilité sans lesquelles il ne peut y avoir de développement durable.

Nous pouvons saluer et croire que le nouveau Président somalien, Monsieur Cheikh Sharif Cheikh Ahmed, élu le 29 janvier 2009 à Djibouti, son Gouvernement et le Parlement seront à la hauteur de relever le défi qui consiste à réunir autour d'eux le peuple somalien et restaurer ainsi leur État pour lequel l'appui et l'assistance de la communauté internationale sont plus qu'indispensables.

Quant à lui, le FIDA s'est engagé dans la lutte contre la pauvreté parmi les plus pauvres. Le FIDA a réalisé des progrès importants et occupe aujourd'hui une place de choix parmi les Institutions des Nations Unies ayant mandat dans les domaines du développement, de l'agriculture et de l'alimentation.

La collaboration instaurée entre le FIDA, la FAO et le PAM est un exemple à saluer. Le Sommet sur la Sécurité Alimentaire, les Flambées des Denrées de Base et sur le Changement Climatique, organisé à Rome en juin 2008, en est un exemple concret pour ne citer que celui-ci.

Mesdames et Messieurs les Gouverneurs,

Notre Conseil se tient, alors que le monde fait face à une crise grave.

Pour juguler cette crise, il y a lieu de tirer la leçon du passé. Il serait indiqué de privilégier la concertation, la solidarité et la responsabilité partagées pour faire face à cette nouvelle crise qui risque de déstabiliser bon nombre de pays en développement.

Enfin, nous voudrions exprimer toute notre gratitude au FIDA pour l'assistance apportée en faveur de mon pays et souhaiter plein succès au nouveau Président du FIDA dans ses nouvelles fonctions.

Je voudrais également souhaiter le même succès à Monsieur Lennart Båge, et à sa famille, dans ses futures fonctions car nous sommes certains qu'il continuera à défendre la noble cause pour laquelle il s'est battu durant sa Présidence à la tête du FIDA.

Je vous remercie de votre aimable attention.