IFAD Asset Request Portlet

Asset Publisher

Discours du Ministre Tchadien pour l'Agriculture et l'Irrigation,Son Excellence Monsieur Djimé Adoumau 35ème Conseil des Gouverneurs du FIDA

Monsieur le/la Président(e) de séance,
Monsieur le Président du FIDA,
Chers Membres du Conseil d'Administration,
Chers Membres du Conseil des Gouverneurs,
Mesdames et Messieurs,

C'est un grand honneur pour moi, au nom de la République du Tchad, d'assister à cette 35e Session du Conseil des Gouverneurs du FIDA.

Alors que la récession globale frappe à tous les niveaux, les pays les moins avancés, particulièrement dans le Sahel, connaissent une insécurité alimentaire grandissante et ont de plus en plus besoin d'aide, pour faire face, d'une part, à la flambée des prix des denrées alimentaires de base, et d'autre part pour augmenter durablement leurs capacités de production.

Tous les acteurs au développement, à commencer par nos Gouvernements, mais aussi les Structures et Institutions Financières Internationales sont appelés à réagir à cette situation.

Et dans ce contexte, le FIDA a un rôle primordial à jouer.

Au Tchad, le Fonds soutient, dans la région du Guéra, la création et le renforcement des capacités des banques de soudure, autrement appelées Greniers de Sécurité Alimentaire. Dans cette région à très haute vulnérabilité structurelle, ces structures villageoises ont permis à près de 20% de la population rurale d'être sauvée de la famine durant les mois les plus durs de la soudure.

Ces actions pour améliorer la sécurité alimentaire sont indispensables. Mais nous sommes tous conscients que les réponses à ces situations de crises répétées consisteront également à tester, puis à répliquer à plus grande échelle, de nouvelles méthodes et techniques de production, moins tributaires des aléas climatiques, et à la portée de nos petits producteurs. A cet égard, le Tchad (dont plus de 80% de la population vit de l'agriculture de subsistance) demandera un concours particulier des partenaires au développement, et notamment du FIDA.

Aujourd'hui, le Gouvernement Tchadien se réjouit de la redynamisation du partenariat et de la qualité de la coopération avec le FIDA. Deux programmes sont actuellement en cours, englobant des thématiques aussi importantes que le pastoralisme et le développement rural, pour un montant de près de 40 millions de dollars US.

Le Tchad réitère donc ses sincères remerciements au FIDA, et espère que les interventions à venir, conformément à la vision du Chef de l'Etat, son Excellence Monsieur le Président Idriss Deby Itno, permettront de continuer à lutter efficacement contre l'insécurité alimentaire, réduire la pauvreté en milieu rural, et appuyer le Tchad à devenir un pays émergent incontournable.

En témoignage de l'importance que le pays accorde à la collaboration avec le FIDA, je ne saurais conclure sans annoncer que la République du Tchad vient d'apurer ses arriérés de contribution vis-à-vis du Fonds, et a d'ores et déjà contribué, à hauteur de 250 000 EURO, à la 9e reconstitution des ressources du FIDA.

Le Gouvernement se félicite de la détermination commune et de l'engagement du Tchad et du FIDA vis-à-vis des populations les plus démunies.

Je vous remercie.

22 février 2012