IFAD Asset Request Portlet

Asset Publisher

Statement of Romania to IFAD's 25th Session of the Governing Council

Tout d'abord, permettez-moi de vous adresser, Monsieur le Président, au nom du Gouvernement roumain, les plus cordiales félicitations pour votre élection en tant que président du Conseil. Nos félicitations s'adressent également aux vice-présidents et aux autres membres du Bureau.
En même temps, je veux vous assurer de l'intérêt du Gouvernement de la Roumanie pour les questions qui sont inscrites à l'ordre du jour du Conseil et du fait que la délégation de mon pays apportera sa contribution aux succés de nos travaux. Je saisis l'occasion pour déclarer la haute appréciation de ma délégation pour les efforts déposés par le Secrétariat dans la préparation de documents de haute qualité soumis à nos débats.
Toutfois, j'aimerais relever que la Roumanie est fière de participer, cette année, aux sessions du Conseil d'administration du FIDA, en tant que suppléant de l'Inde, et qu'elle portera sa contribution aux débats.

Monsieur le Président,

Pendant un quart de siècle, le FIDA est devenu un important membre de la famille des Nations Unies et a gagné en peu de temps une réputation majeure dans la lutte contre la pauvreté rurale, grace à sa double vocation - de mobilisation des ressources et de financement des projets de développement dans des zones rurales.

A notre avis, grace à l'expérience qu'il a acquise, le FIDA peut jouer un role de plus en plus efficace dans l'accomplissement de son mandat et la Roumanie, en tant que membre fondateur du FIDA, souhaiterait exprimer son appui total au projets du Fonds.

Il est encourageant de constater que le Fonds centre ses activités sur l'éradication de la pauvreté dans les régions sous-développées du monde. En m?me temps, nous sommes heureux de saluer la nouvelle approche du FIDA vis-à-vis des besoins des pays en transition en matiere de développement rural. Dans ce contexte, j'aimerais exprimer la satisfaction du Gouvernement roumain pour l'organisation à Bucarest, au mois du décembre 2001, d'un séminaire sous-régional sur l'évaluation de la pauvreté rurale dans des pays de l'Europe Centrale et Orientale et l'espoir que après cela on poursuivra des actions concrètes du Fonds.

 


Mesdames et Messieurs,


Permettez-moi de vous présenter quelques aspects de l'agriculture roumaine, qui se trouve en plein processus de transition vers l'économie de marchée et de préparation pour l'adhèsion à l'Union européenne.
Aujourd'hui, l'agriculture roumaine apporte une contribution du 15,6% au Produit intérieur brut (PIB) en employant près de 38% de la population active du pays.

En ce moment, les privés detiennent plus du 85% des terrains agricoles et, conformément au Programme gouvernamental, la restitution des terrains agricoles à leurs anciens propriétaires s'achèvera en 2004.

La Stratégie de développement de l'agriculture à moyen terme, adoptée par le Gouvernement au debut de l'année 2001, prévoit, dans le secteur végétal, la croissance de la production moyenne sur l'unité cultivée, la reduction des couts de production, une reduction annuelle ( 2 à 3%) des superficies cultivées en céréales et la croissance proportionnelle des superficies cultivées avec des plantes techniques. Pour ce qui est du secteur de l'élevage, on prévoit la croissance des efféctifs, l'amélioration génétique des races, l'utilisation intensive des biotechnologies pour la réproduction et le développement de la production des fourrages de bonne qualité.
Permettez-moi de vous présenter aussi les objectifs du Gouvernement de la Roumanie, dans les secteurs de l'agriculture, de l'industrie alimentaire et de la silviculture. Il s'agit de :

  • adopter le modèle agricole européen, dans le contexte plus large du développement rural, par l'accélération du processus d'intégration de la Roumanie dans les structures européenes, l'assimilation et la mise en oeuvre de l'aquis communautaire ;
  • accroître la production agricole, du point de vue quantitatif et qualitatif, sur la base de la révalorisation du potentiel productif national, par le renforcement des performances des exploitations agricoles et par la promotion de l'agriculture écologique, ainsi que par l'augmentation de la capacité concurentielle du secteur agroalimentaire national sur les marchés internes et internationaux;
  • développer et consolider le secteur privé national par l'achèvement de la privatisation des sociétés agricoles d'Etat et par la promotion d'un programme d'investissements efficace et avantageux pour les producteurs agricoles;
  • assurer la sécurité alimentaire et la protection des consommateurs par une politique ferme dans les domaines de la santé des plantes et des animaux;
  • développer un marché des produits agricoles compétitif et stable, capable d'assurer des revenues appropriés aux producteurs agricoles.

La mise en oeuvre de ces objectifs est conditionnée par la promotion d'un vaste programme de développement rural à l'échelle nationale, y compris l'infrastructure, auquel le FIDA pourrait participer davantage. La réforme que j'ai evoquée plus tôt doit porter notamment sur un important programme d'investissements pour mettre en valeur le potentiel agricole et agro-alimentaire de la Roumanie. Il faut espérer que les institutions financières internationales et les investisseurs publics et privés étrangers comprendront bien l'enjeu du potentiel de l'agriculture roumaine.

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais exprimer notre satisfaction pour la coopération entre la Roumanie et le FIDA dans le cadre du financement du premier projet du FIDA en Roumanie. Nous sommes persuadés que ce programme de développement durable d'une zone montagneuse de notre pays servira de modèle pour d'autres programmes destinés aux régions rurales où la pauvreté est très marquée. Pour cela, j'aimerais exprimer la pleine confiance en ce qui regarde les perspectives d'une coopération encore plus étroite à l'avenir entre la Roumanie et le FIDA et que cette collaboration puisse s'enrichir de nouveaux projets.
Pour conclure, je désire exprimer mes vœux de succés aux travaux de notre Conseil.
Merçi de votre attention!