Saut au contenu
X
Envois de fonds et migrations

Le défi à relever

Depuis plus d'un siècle, les habitants des zones rurales migrent vers les villes et traversent les frontières nationales à la recherche de meilleures chances à saisir. Sur les 250 millions de migrants internationaux, quelque 200 millions quittent leur foyer pour aller travailler et envoyer des fonds à leur famille restée au pays.

Pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD) d'ici 2030, il est vital d'aider ces familles à tirer le meilleur parti possible de leurs propres ressources. La communauté internationale devrait à présent considérer véritablement les travailleurs émigrés et leurs familles comme des agents du changement et des partenaires clés dans cet effort.

Le potentiel est clair: il s'agit d'un milliard d'expéditeurs et de destinataires, et l'on prévoit que 8 500 milliards de dollars seront envoyés dans les pays en développement par les travailleurs émigrés entre 2015 et 2030. Le FIDA préconise d'exploiter ces flux au bénéfice de la transformation du monde rural et du développement durable.

La solution

En 2017, 466 milliards de dollars ont été envoyés dans les pays à revenu faible et intermédiaire par les travailleurs émigrés, soit plus de trois fois le montant de l’aide publique au développement. On estime qu’environ 75% de ces fonds sont utilisés pour couvrir les besoins immédiats, ce qui signifie que les 25% restants – soit plus de 100 milliards de dollars chaque année – peuvent être utilisés à d’autres fins.

Le montant qui compte le plus, ce sont les 200 ou 300 USD reçus régulièrement par les familles. Cette somme représente 60% du revenu total d'un ménage et, si elle est mise à profit, elle peut améliorer grandement les conditions de vie des émigrants et de leur communauté d'origine.

Avec ces fonds en apparence modestes, les familles bénéficiaires s'emploient à atteindre par elles-mêmes "leurs ODD personnels": réduction de la pauvreté, amélioration de la nutrition et de la santé, éducation, amélioration du logement et de l'assainissement, création d'entreprise, inclusion financière et réduction des inégalités. Ils permettent aussi de faire face aux imprévus de la vie grâce à l'épargne et d'envisager un avenir plus stable au travers de la constitution d'un patrimoine. Les ODD offrent une occasion unique de créer une convergence entre les objectifs que se donnent les familles bénéficiaires, les cibles nationales de développement, les stratégies du secteur privé pour couvrir des marchés peu desservis, et le rôle traditionnel de la société civile consistant à promouvoir des changements positifs. Les points suivants sont à noter en particulier.

  • L'accès aux services financiers et l'acquisition de notions financières peuvent permettre aux familles bénéficiaires d'élargir leurs possibilités d'épargne et d'investissement dans le secteur formel. Ces mécanismes peuvent, à leur tour, développer le capital humain de ces familles et élever leur niveau de vie grâce à l'éducation, la santé et le logement.
  • Les investissements réalisés par les travailleurs émigrés dans leur communauté d'origine peuvent, au-delà des envois de fonds, y faire évoluer la situation du développement, si on leur propose des solutions appropriées.
  • Les marchés des envois de fonds se sont effectivement améliorés grâce à l'adaptation du cadre juridique et réglementaire; un renforcement de la transparence et de la concurrence contribuera à réduire les coûts, ce qui offrira davantage de ressources aux familles bénéficiaires.

Depuis 2006, au travers de son Mécanisme de financement multidonateurs pour l'envoi de fonds (MFEF), doté de 43 millions de dollars, le FIDA s'emploie à renforcer l'incidence des envois de fonds sur le développement, en intensifiant la concurrence, en touchant les zones rurales, en autonomisant les travailleurs émigrés et leurs familles par l'éducation et l'inclusion financières, et en encourageant l'investissement et l'esprit d’entreprise des travailleurs émigrés.

Pleins feux sur…

De retour à la maison: quel avenir pour les migrants qui rentrent au Népal?

Les migrants contribuent à l’économie de leur pays de destination et, grâce à leurs envois de fonds, à celle de leur communauté d’origine.

Tags: COVID-19

Actualités liées

La Journée internationale des envois de fonds à la famille est l’occasion de rappeler qu’une personne sur neuf dans le monde subvient à ses besoins grâce aux envois de fonds des travailleurs migrants

juin 2019 - ACTUALITÉ
Les fonds envoyés par les travailleurs migrants à leur famille devraient dépasser les 550 milliards d’USD en 2019 – c’est-à-dire 20 milliards de plus par rapport aux 529 milliards de l’année dernière – a déclaré aujourd’hui Gilbert F. Houngbo, Président du Fonds international de développement agricole (FIDA).

En Afrique, les bureaux de poste peuvent jouer un rôle de premier plan dans les services d'envois de fonds et les services financiers dans les zones rurales

juin 2018 - ACTUALITÉ
Les services postaux peuvent jouer un rôle central dans les services de transfert de fonds, en réduisant le coût des transferts et en fournissant un accès aux services financiers de base en Afrique: telle est la conclusion d'un rapport publié aujourd'hui par le Fonds international de développement agricole (FIDA) et la Commission européenne (CE) à l'occasion de la Journée internationale des envois de fonds familiaux, qui sera célébrée demain.

Journée internationale des envois de fonds à la famille: travailler pour construire la prospérité des communautés d'origine

juin 2018 - ACTUALITÉ
Dans la perspective de la Journée internationale des envois de fonds à la famille, qui sera célébrée le 16 juin, Gilbert F. Houngbo, Président du Fonds international de développement agricole (FIDA), appelle à poursuivre la mobilisation pour que les familles recevant des fonds de travailleurs émigrés construisent, pour elles-mêmes et leur communauté, un avenir durable.

Publications sur le sujet

Comment les réseaux postaux peuvent optimiser l’impact des envois de fonds - Une série de trois documents de travail

juin 2020

Ces trois documents de travail étudient les moyens d’optimiser l’impact des envois de fonds distribués via les bureaux de poste.

 

 

Research Series Issue 56: The impact of migrants’ remittances and investment on rural youth

décembre 2019

This study analyses how migrants positively contribute to the sustainable economic development of rural youth in their countries of origin.

Research Series Issue 55: Rural youth: determinants of migration throughout the world

décembre 2019
This study takes a unique look at the determinants of youth migration across seven different countries using recently collected data.

Vidéos liées

AEXxAddlnZc
The International Day of Family Remittances
Kt9Rg6wEg0o
IDFR2019: Message from the President of IFAD, Gilbert F. Houngbo
QIWw2s1BOYg
10 years of Global Forums on Remittances, Investment and Development
9veFcZ_LfLo
International Day of Family Remittances: reaching the SDGs, one family at a time
eqv8TunPYxU
International Day of Family Remittances message of IFAD President Houngbo