Énergies renouvelables

Énergies renouvelables

Le défi à relever

Plus de 2,5 milliards de personnes utilisent la biomasse (bois de feu, charbon, déchets agricoles et déjections animales) pour la cuisson des aliments. Dans nombre de pays, ces ressources représentent plus de 90% de la consommation énergétique des ménages.

Le recours à la biomasse traditionnelle pose de sérieux problèmes de santé aux populations vivant dans les zones rurales, des troubles respiratoires chroniques et des infections oculaires notamment. Les femmes rurales consacrent une bonne partie de leur temps au ramassage de bois et y dépensent beaucoup de leur énergie.

L’occasion à saisir

C'est à l'échelle des ménages que les techniques d’exploitation des énergies renouvelables offrent leur potentiel le plus élevé. Grâce à leur utilisation dans la production agricole, les agriculteurs peuvent mener un plus grand nombre d’activités à valeur ajoutée (broyage, usinage, séchage, stockage) et accéder à l’eau à l’aide de pompes solaires pour l'irrigation et l'approvisionnement en eau potable.

L'utilisation de l'énergie à des fins productives peut contribuer à faciliter la génération d’énergie thermique et électrique pour la conservation des produits alimentaires (séchage, refroidissement et congélation) et éviter ainsi la perte d’une bonne partie des récoltes au cours de la moisson, du transport et de la commercialisation sur les marchés. La chaîne de production alimentaire nécessite l’adoption des techniques d’exploitation des énergies renouvelables pour une transformation plus efficace des produits agricoles qui peut se traduire par un renforcement des entreprises locales. Les machines alimentées par des cellules photovoltaïques (broyeur, moulins, pompes à eau mécaniques ou électriques) peuvent être utilisées pour la transformation de produits agricoles, de fruits et d’épices, la réfrigération, la fabrication de glace, le stockage frigorifique et le séchage.

Notre action

Le FIDA intègre les techniques d’exploitation des énergies renouvelables dans l’agriculture paysanne afin d’améliorer la production, la transformation et la manutention après récolte.

Si le développement décentralisé des énergies renouvelables dans les pays en développement ne saurait être une panacée, lier cette démarche et l’activité économique rurale peut contribuer à augmenter la productivité.

Dans le cadre du Programme d'adaptation de l'agriculture paysanne, le FIDA a promu l’adoption de fourneaux de cuisine améliorés, de digesteurs de biogaz et de systèmes de pompage solaires en Bolivie, au Mali, au Nigéria et au Kenya, ainsi que l’introduction de technologies de transformation et de stockage économes en énergie (chauffage, réfrigération, séchage, broyage, éclairage à l’énergie solaire) au Kirghizistan, en Inde, au Rwanda et au Mozambique.

Publications sur le sujet

Publications sur le sujet

Renewable Energy Technology for Smallholder Farmers

mai 2021
Collaboration with Local Companies for Adaptive Agriculture in Cambodia.

Renewable Energy for Smallholder Agriculture (RESA)

mai 2020
This document presents an approach for mainstreaming renewable energy technologies in IFAD's operations as a way to speed up rural poverty alleviation efforts.

Lessons learned: Access to finance for renewable energy technologies

mai 2018
Access to affordable, reliable and sustainable energy is often associated with economic development and considered vital to alleviating extreme poverty (World Bank, 2018). Yet access to clean sources of energy is still a challenge for many smallholder farmers, their families and rural entrepreneurs.