À l’occasion du 75e anniversaire de l’ONU, le FIDA se joint à l’appel lancé en faveur d’une coopération et d’une solidarité accrues à l’échelle mondiale

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

À l’occasion du 75e anniversaire de l’ONU, le FIDA se joint à l’appel lancé en faveur d’une coopération et d’une solidarité accrues à l’échelle mondiale

©FIDA/GMB Akash

Cette année marque le 75e anniversaire de l’Organisation des Nations Unies (ONU), une instance née des décombres de la Seconde Guerre mondiale et d’une volonté de rapprocher les nations en vue de protéger la paix et la sécurité et d’améliorer les conditions de vie de tout un chacun. Le FIDA est l’un des symboles de cet engagement.

Organisme spécialisé des Nations Unies, le FIDA a été l’un des principaux aboutissements de la Conférence mondiale de l’alimentation, organisée en 1974 par l’ONU en réponse aux crises alimentaires du début des années 1970, alors qu’une pénurie de denrées alimentaires provoquait des situations de famine et de malnutrition de grande ampleur. Les dirigeants mondiaux ont alors établi que les causes de l’insécurité alimentaire et de la famine n’étaient pas tant des défaillances de la production alimentaire que des problèmes structurels liés à la pauvreté. La situation était aggravée par le fait que la majorité des populations pauvres vivait en milieu rural.

Depuis le milieu des années 1970, l’action du FIDA a profité à des centaines de millions de personnes et amélioré les conditions de vie d’un nombre incalculable d’individus. Seul organisme mondial spécialisé dans le développement voué à transformer l’agriculture, les systèmes alimentaires et les économies rurales, le FIDA concentre son action dans des zones où la pauvreté et la faim sont les plus aiguës et où peu d’autres acteurs interviennent, à savoir les régions les plus reculées des pays en développement et les pays présentant des situations de fragilité.

Le FIDA est convaincu que l’agriculture est un levier efficace de réduction de la pauvreté et que des économies locales prospères sont essentielles à la résilience des populations. En investissant en faveur des petits exploitants et en leur offrant les perspectives et les outils dont ils ont besoin, le FIDA les aide non seulement à produire des denrées alimentaires, mais aussi à stimuler l’activité économique et la croissance en vue de favoriser une stabilité durable parmi les communautés. Ainsi, en plus de s’employer à réduire la faim et la pauvreté à l’échelle mondiale, le FIDA contribue également au maintien de la paix et de la sécurité, principe au cœur de l’action de l’ONU partout dans le monde.

Au début de l’année 2020, le FIDA et l’ensemble du système des Nations Unies ont souligné qu’il restait fort à faire pour concrétiser les objectifs de développement durable d’ici à 2030. Malgré des dizaines d’années de progrès, la pauvreté et la faim perdurent obstinément dans certaines régions. En parallèle, les changements climatiques et la pandémie de coronavirus entravent les mesures engagées pour pallier ces problèmes et menacent directement les systèmes alimentaires. Cette situation compromet l’un des besoins vitaux de l’humanité et fait de nouveau peser la menace d’une crise alimentaire mondiale, accompagnée de son lot de conflits et de divisions.

Le FIDA et les autres entités du système des Nations Unies sont convaincus qu’ils ne peuvent surmonter ces difficultés qu’en unissant leurs efforts et en concevant des solutions communes, dans le prolongement de l’action menée au cours des décennies précédentes. Forte de ce constat, et à l’occasion de son 75e anniversaire, l’ONU a lancé une nouvelle campagne, intitulée "L’avenir que nous voulons, l’ONU qu’il nous faut: réaffirmons notre attachement collectif au multilatéralisme", pour promouvoir une solidarité et une coopération internationale accrues.

Dans le même esprit, le FIDA estime qu’il importe plus que jamais d’investir en faveur des populations rurales pour favoriser la résilience nécessaire partout dans le monde face à ces difficultés. Ainsi, dans le cadre de la Douzième reconstitution de ses ressources, il a appelé les États membres et ses autres partenaires mondiaux à investir pour la prospérité rurale. Le Fonds est pleinement conscient qu’un appui direct aux petits producteurs, pierres angulaires du système alimentaire mondial, peut ouvrir la voie à des changements positifs durables à l’échelle planétaire. C’est pourquoi il s’engage résolument à tenir lieu de tribune pour favoriser cette transformation.

Pour concrétiser les objectifs de développement durable et remédier aux effets de la pandémie de coronavirus, la communauté internationale se doit de coopérer comme jamais auparavant, et les pouvoirs publics, les acteurs du secteur privé, les organisations non gouvernementales et la société civile doivent concevoir et adopter des approches innovantes. À l’occasion du 75e anniversaire de l’ONU, le FIDA se joint à l’appel lancé en faveur d’une coopération et d’une solidarité accrues à l’échelle mondiale et se tient prêt à aider l’ONU à fédérer les énergies en faveur d’une telle mobilisation.