IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Agriculture et innovations au temps de la COVID-19 – Épisode 14

23 novembre 2020

L'épisode de ce mois-ci est consacré aux innovations dans le domaine agricole. Nous vous emmenons aux quatre coins du monde découvrir de nouvelles technologies au service de la sécurité alimentaire.

Après avoir échangé avec Marie Haga, Vice-Présidente adjointe du FIDA, au sujet des dernières mesures adoptées par le FIDA face à la COVID-19, nous nous rendrons en Côte d’Ivoire, où Florent Clair nous présentera les dernières avancées biotechnologiques de l’entreprise de produits agrochimiques UPL. Puis, nous visiterons Pinduoduo, la plus grande plateforme de commerce en ligne chinoise

Nous mettrons ensuite le cap sur l’Amérique du Sud: Emperatriz Arango, de la Fondation ACUA, nous parlera du nouveau projet Kumé, dans le cadre duquel des cuisiniers amateurs d’Amérique latine et des Caraïbes promeuvent et partagent la gastronomie traditionnelle de leur région directement depuis leur domicile. Trois cuisinières amatrices participant au projet nous feront part de leur expérience.

Nous terminerons notre voyage dans les profondeurs de l’Amazonie en compagnie du chef cuisinier Roy Riquelme, qui nous expliquera comment les habitants de la région, notamment les peuples autochtones, font face à la COVID-19.

Cet épisode est disponible uniquement en langue anglaise.

Sommaire de l’épisode

 

COVID-19: le point avec Marie Haga

Marie Haga, Vice-Présidente adjointe du FIDA

On entend parfois dire que tout le monde est égal face à la COVID-19, mais c’est faux. Dans ce point mensuel sur la pandémie, Marie Haga, Vice-Présidente adjointe du FIDA, aborde les répercussions de la pandémie sur les petits exploitants, les femmes, les jeunes, les peuples autochtones et les personnes handicapées. 

Ce mois-ci, Marie Haga s’inquiète du fait que les petits exploitants n’ont pas accès aux semences en raison des restrictions imposées sur les marchés, ce qui pourrait gravement menacer la prochaine saison des semis et les moyens d’existence déjà fragiles en milieu rural.

Les innovations techniques dans l’agriculture, par Florent Clair

Florent Clair, coordonnateur durabilité et partenariats, UPL

 

UPL, une entreprise familiale établie en Inde, développe des innovations technologiques dans le domaine de l’agriculture depuis plus de cinquante ans. Son modèle innovant pour l’agriculture mondiale, OpenAg, vise à faciliter une croissance durable pour tout un chacun.

Nous nous sommes entretenus avec Florent Clair, coordonnateur durabilité et partenariats chez UPL, au sujet de l’importance de l’évolution et des innovations technologiques pour les petits exploitants. Florent est établi en Afrique subsaharienne, où les agriculteurs doivent lutter contre la chenille légionnaire d’automne. Ce parasite, importé d’Amérique, se propage à une vitesse fulgurante et est maintenant présent dans toute l’Afrique. D’après l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, cette chenille est responsable de près de 40% des pertes de récoltes et menace la sécurité alimentaire d’environ 300 millions de personnes sur le continent.

Florent nous a présenté la nouvelle solution mise en place par UPL pour résoudre ce fléau: un outil biologique qui retourne le parasite contre lui-même.

Les réflexions de XinYi Lim sur le commerce en ligne

XinYi Lim, représentante de Pinduoduo

La majorité de la population rurale chinoise dépend de l’agriculture pour subvenir à ses besoins et gagner de quoi vivre. Récemment, les grandes plateformes de commerce en ligne du pays se sont interrogées sur la manière dont elles pouvaient appuyer les petits exploitants.

Nous avons rencontré XinYi Lim, une représentante de Pinduoduo, pour savoir comment la plateforme contribuait à l’amélioration des systèmes agricoles et alimentaires en Chine.

En cette période de COVID-19, le commerce en ligne revêt un caractère d’autant plus prioritaire qu’il offre aux agriculteurs une solution de rechange aux processus de distribution traditionnels et qu’il leur permet d’améliorer leur résilience. Grâce aux plateformes numériques, les agriculteurs peuvent se connecter directement au marché et obtenir des avis en temps réel, par exemple sur les produits qui se vendent le mieux ou sur les emballages que les clients semblent préférer.

Le projet Kumé, par Emperatriz Arango

Emperatriz Arango, directrice adjointe de la Fondation ACUA

Les solutions numériques représentent également une priorité pour la Fondation des biens culturels afro-descendants (Fondation ACUA), une organisation d’Amérique latine qui œuvre de concert avec le FIDA pour renforcer les capacités des communautés rurales d’ascendance africaine en promouvant leurs savoirs ancestraux, leurs cultures et leurs produits locaux.

Emperatriz Arango, cheffe adjointe de la Fondation ACUA, nous a exposé la stratégie de la fondation et ses projets en cours. L’un de ces projets, l’initiative Kumé, s’attache à promouvoir la gastronomie traditionnelle directement depuis le domicile des participants.

Le projet Kumé de la Fondation ACUA: aux fourneaux avec trois cuisinières amatrices

Pour en savoir plus sur l’initiative Kumé, lancée en réponse à la pandémie de COVID-19, nous nous sommes entretenus avec trois cheffes amatrices qui participent au projet en donnant des cours de cuisine sur Zoom. Ces trois cuisinières, comme bien d’autres de l’initiative Kumé, se consacrent à la préservation et à la transmission de la gastronomie autochtone afin de faire vivre leur culture et de contribuer à la sécurité alimentaire.

La cheffe cuisinière Carmen Campos de Lima, au Pérou

La cheffe cuisinière Carmen Campos

Carmen Campos dirige l’Association afro-péruvienne pour le développement et la culture baptisée UBUNTU. Cette organisation vise à promouvoir l’identité culturelle des communautés locales à travers l’art, le sport et la gastronomie. 

Nous avons interrogé Carmen Campos sur les produits qu’elle cultive et utilise dans ses plats, lesquels ne sont pas, d’après elle, reconnues à leur juste valeur aujourd’hui.

La cheffe Piedad Olivo d’Équateur

La cheffe Piedad Olivo

Originaire d’Esmeraldas, Piedad Olivo vit actuellement à Same, où elle suit des études de droit et œuvre pour la défense des droits de la personne.

Enfant, elle a appris à cuisiner avec sa mère, qui lui a inculqué les traditions culinaires afro-descendantes.

Elle nous explique les atouts de l’initiative Kumé pour sa communauté en cette période de COVID-19.

La cheffe Nayibe Angulo de Buenaventura, en Colombie

La cheffe Nayibe Angulo

Nayibe Angulo est l’une des responsables de la Corporación Social Ambiental Ecológica y Turística, une organisation fondée en 2012 dont l’objectif est de pallier les effets de la migration provoquée par les fumigations chimiques à Buenaventura.

La cheffe veille à collecter des semences locales et à concocter des recettes traditionnelles dans le but de préserver les ressources naturelles de sa région. Elle nous explique son nouveau projet en collaboration avec la Fondation ACUA, qui vise à restaurer les plantations de ses ancêtres. 

Faire face à la pandémie en Amazonie

La pandémie de COVID-19 s’est déclarée lors d’une période difficile pour les populations de l’Amazonie. Elles étaient déjà confrontées à la dégradation des sols et à des pertes de récoltes en raison des incendies dévastateurs qui avaient fait rage l’année dernière.

Du fait de l’absence de mesures de sécurité, le virus s’est propagé dans des zones isolées par l’intermédiaire de personnes voyageant en bateau. Actuellement, 15 des 20 villes brésiliennes enregistrant le plus grand nombre de décès liés à la COVID-19 se trouvent en Amazonie.

Ces communautés, notamment les communautés autochtones, jouent un rôle essentiel dans l’atténuation des changements climatiques. Elles protègent la plus grande forêt tropicale du monde et possèdent une connaissance approfondie des espèces qui s’y trouvent, connaissance qu’elles mettent au service de la médecine traditionnelle.

Il est essentiel que nous continuions à œuvrer pour protéger ces communautés, afin d’éviter que la crise actuelle ne menace la sécurité alimentaire et la santé publique.

Cuisine et protection de l’environnement en Amazonie, avec le chef Roy Riquelme

Le chef Roy Riquelme

Notre voyage s’achève en plein cœur de l’Amazonie, où le chef Roy Riquelme, de la région péruvienne de Madre de Dios, dresse un état des lieux des difficultés rencontrées par sa communauté en raison de la COVID-19.

Il nous explique également son projet de cuisine et de conservation de l’environnement et aborde ses perspectives d’avenir.

Pour conclure ce tour du monde de la manière la plus douce qui soit, Roy Riquelme nous livre sa recette de la sauce aux noix du Brésil.

En résumé

Nous remercions notre producteur, Francesco Manetti, et toutes les personnes qui ont participé à l’élaboration de ce programme. Mais surtout, merci à vous d’avoir écouté cet épisode d’Agriculture. Alimentation. Avenir., proposé par le Fonds international de développement agricole.

N’oubliez pas de nous transmettre vos commentaires! Dites-nous ce que vous avez pensé de nos reportages et des questions abordées, et quels invités vous souhaiteriez entendre. N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse podcasts@ifad.org. Envoyez-nous des messages vocaux ou des SMS à cette adresse; nous les diffuserons lors de la prochaine émission.

Enfin, pensez à vous abonner à ce podcast sur votre plateforme préférée et à nous laisser une note!

Nous serons de retour à la fin du mois de décembre avec d’autres nouvelles des terroirs. Le 3 décembre, à l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, nous aborderons l’importance de percevoir les personnes handicapées comme des membres actifs de la société, notamment dans les économies rurales.

Encore une fois, nous tâcherons de vous présenter d’autres projets bons pour vous, bons pour la planète et bons pour les agriculteurs.

D’ici là, Rosa Gonzalez Goring, votre présentatrice invitée pour ce mois, et toute l’équipe du FIDA vous remercient d’avoir écouté cette émission!