Agriculture familiale, biodiversité et changements climatiques – Les perspectives de la Décennie des Nations Unies pour l’agriculture familiale

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Agriculture familiale, biodiversité et changements climatiques – Les perspectives de la Décennie des Nations Unies pour l’agriculture familiale

©FIDA/Susan Beccio

Certes, l'agriculture produit une grande partie des émissions mondiales de gaz à effet de serre, mais les agriculteurs familiaux sont aussi les promoteurs de la biodiversité et jouent un rôle essentiel dans les écosystèmes dont dépendent les activités agricoles. C'était l'un des principaux messages d'une manifestation organisée sous l’égide de la Décennie des Nations Unies pour l'agriculture familiale lors de la vingt-cinquième Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP25).

La Décennie des Nations Unies pour l'agriculture familiale, qui a commencé début 2019, favorise la coordination des actions menées aux niveaux national, régional et mondial pour promouvoir une agriculture familiale durable et résiliente.

La manifestation organisée à la COP25 a permis de mettre en lumière l'intérêt de la communauté internationale pour l'agriculture familiale et pour la transition vers la mise en place d'un système alimentaire plus durable. Un système alimentaire ouvrant de nouvelles perspectives économiques et qui sache préserver les écosystèmes, respecter la diversité culturelle et contribuer à renforcer la résilience face aux changements climatiques.

Parce qu'ils comprennent leur environnement, les agriculteurs familiaux sont les mieux placés pour piloter la transition. Ils sont également les mieux placés pour renforcer la résilience face aux changements climatiques, améliorer la biodiversité et garantir des services qui préservent les écosystèmes dont dépend toute activité agricole.

Si nous parvenons à réaliser tout cela au cours de la Décennie, alors nous pourrons aussi ramener les jeunes vers l'agriculture et mettre à profit l'énergie d'une nouvelle génération pour transformer l'agriculture et les systèmes alimentaires. Face aux défis actuels, nous avons plus que jamais besoin des jeunes dans l’agriculture. Mais pour les inciter à travailler dans ce secteur, il faut une nouvelle agriculture familiale, qui soit soutenue par des politiques et des investissements, qui soit innovante, qui tire parti des nouvelles technologies, qui soit axée sur le marché et qui soit rémunératrice. Pour concrétiser les ambitions de la Décennie, nous devons mobiliser les jeunes.

Margarita Astralaga, du FIDA, a assisté à la manifestation et a souligné qu'il fallait associer les femmes aux débats relatifs à l'agriculture familiale. "Les femmes font partie intégrante des systèmes d'agriculture familiale dans le monde entier, même si leurs contributions ne sont pas toujours reconnues ou ne reçoivent pas toujours le soutien nécessaire", a-t-elle déclaré. "Les politiques et les investissements doivent permettre de combler les écarts entre hommes et femmes dans des domaines tels que l'accès aux ressources productives, aux services et aux marchés, et s’articuler autour d'institutions qui défendent les droits des femmes."

Le FIDA a collaboré avec la FAO à la publication du Plan d'action global pour la Décennie. Ce document définit un cadre pour la réalisation des ambitions de la Décennie, qui doit aussi permettre à celle-ci de contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable.

En savoir plus sur la participation du FIDA à la COP 25