Appel à propositions: Création de possibilités d’emploi pour la jeunesse rurale en Afrique

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Appel à propositions: Création de possibilités d’emploi pour la jeunesse rurale en Afrique

Appui aux pôles intégrés d’entrepreneuriat agricole

©Amadou Keita

Cet appel à propositions vise à sélectionner un bénéficiaire ou un consortium de bénéficiaires pour recevoir un financement sous forme de don du FIDA sur quatre ans pour mettre en œuvre le projet : Opportunités d'emploi pour les jeunes ruraux - Appui à l'initiative des pôles agro-industriels intégrés, pour un montant total pouvant atteindre 1,2 million de dollars.

L'institution chargée de la mise en œuvre peut-être une organisation intergouvernementale et gouvernementales, des institutions d'EFTP et de développement des entreprises, une organisation de la société civile (y compris des ONG), une institution universitaire/de recherche ou une entité du secteur privé. Dans le cas d'un consortium, une organisation peut adhérer à plusieurs consortiums mais ne peut diriger que l'un d'entre eux. Le récipiendaire sera une organisation ayant une expérience et une expertise dans le domaine de l'emploi des jeunes en milieu rural.

  • Ce programme de subventions sera mis en œuvre dans neuf pays d'Afrique subsaharienne. Cependant, dans le cadre d'une approche par étapes, cet appel à propositions actuel se concentre sur l'Algérie avec une limite de financement fixée (1,2 million USD) et une contribution obligatoire en espèces de 8% du coût total de la proposition et une contribution en nature par le demandeur indépendamment. ou en tant que consortiums.
  • Le ou les candidats peuvent : (a) présenter une demande de manière indépendante ou en tant que consortium. Il est cependant fortement encouragé à postuler via un consortium étant donné la nature de la subvention 
  • Se référer à l'annexe 3 pour la méthodologie et les critères d'évaluation

L'organisation ou le consortium sélectionné doit avoir :

  • Capacité à fournir des installations et des équipements partagés aux côtés du développement des compétences commerciales et techniques/professionnelles, des compétences générales, de l'accès au marché, du transfert de technologie et des liens avec les services (tels que les services financiers et les services d'emploi) qui sont soutenus par le mentorat (apprentissages et stages, incubation d'entreprises et accélération) et la mise en réseau ;
  • Être prêt à faciliter un processus holistique et proactif axé sur le développement précoce de la croissance de l'agro-industrie et à se former aux compétences techniques/commerciales clés tout au long des chaînes de valeur, menant au démarrage d'entreprise/ou à l'entrée sur les marchés du travail de l'agriculture et des secteurs connexes ;
  • Volonté d'interagir et de s'engager de manière constructive avec les communautés plus larges de l'agro-industrie;
  • Flexibilité dans l'élaboration de modules de mentorat et surtout, les services de soutien post-mentorat, par exemple la mise en place de services de soutien pour les jeunes encadrés ainsi que des systèmes d'incitations, de prix et de reconnaissance ; être inclusif et capable de créer des partenariats stratégiques pertinents pour créer des accords de service/marché et/ou des liens de financement pour les jeunes entrepreneurs avec les parties prenantes concernées (par exemple, le secteur privé et le gouvernement).
  • Aptitude et capacité à faciliter/favoriser les liens et les collaborations entre le système de formation et d'éducation et l'agro-industrie (employeurs), par exemple en mettant en place des services de soutien pour remédier á l’inadéquation de compétences dans le secteur ainsi qu'en créant des incitations pour que le secteur privé participe au développement des compétences et faciliter la transition en douceur des jeunes vers le marché du travail.
  • Plans de continuité des activités efficaces pour mettre en œuvre le projet à la lumière de la pandémie de COVID-19
  • Gestion financière du don, y compris la capacité de recevoir, d'enregistrer, de suivre et de rendre compte des multiples sources de financement du don conformément aux exigences du FIDA.

Bien qu'aucune limite supérieure ne soit fixée, le candidat doit garantir une contribution obligatoire en espèces de 8% du coût total de la proposition et une contribution en nature.

Comment soumettre une proposition

  1. Préparez une proposition de projet qui doit être soumise en utilisant le modèle de document de conception de don du FIDA accompagnée d’un budget détaillé en utilisant le tableau budgétaire basé sur les activités. La proposition doit être alignée sur la note conceptuelle de la subvention et la description du projet fournies. Veuillez lire la note conceptuelle de la subvention et la description du projet pour plus d'explications.
  2. Soumettre une auto-certification remplie par les soumissionnaires d'éligibilité au financement par don du FIDA
  3. Soumettez un bref profil institutionnel, détaillant l'expérience dans le domaine prioritaire et sur le thème spécifique décrit dans la note conceptuelle de la subvention, et dans la région/les pays où la subvention serait mise en œuvre.

La date limite de réception des propositions est le 11 Février 2022 à 23h59 CEST .

Les propositions soumises après cette date limite seront considérées comme inéligibles. Toutes les propositions et communications doivent être soumises par courrier électronique à :

Équipe de subvention du FIDA pour l'agroalimentaire : agribusiness_grant@ifad.org.