IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Associer les agriculteurs au Sommet sur les systèmes alimentaires – Épisode 23

30 août 2021
©FIDA/Edward Echwalu

Dans l’épisode de ce mois-ci, nous continuons à nous pencher sur le tout premier Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires. Nous entendrons d’abord le Président du FIDA, Gilbert F. Houngbo. Nous nous entretiendrons également avec Ertharin Cousin, l’une des championnes officielles du sommet, et Jonathan Davies, responsable de l’agriculture à l’Union internationale pour la conservation de la nature, qui nous expliqueront comment améliorer les systèmes alimentaires en faveur des populations et de la nature.

Nous vous présenterons ensuite les dernières nouvelles concernant l’aquaponie et l’agriculture verticale, ainsi que certaines innovations technologiques en matière d’élevage de porcs en Chine. Nous discuterons aussi avec le chef cuisinier Roy Caceres de Colombie, l’un de nos nouveaux chefs des Recettes du changement, et découvrirons ses sources d’inspiration. Enfin, l’équipe de Too Good to Go nous expliquera en quoi son application permet de réduire le gaspillage alimentaire.

 

Sommaire de l’épisode

 

Discussion à bâtons rompus avec Gilbert F. Houngbo, Raj Kumar et Ruramiso Mashumba

Raj Kumar, président fondateur et rédacteur en chef de Devex

Dans le cadre de sa couverture du Sommet sur les systèmes alimentaires, l’agence de presse Devex, en partenariat avec le FIDA et d’autres organisations, s’est penchée sur les principales questions relatives aux systèmes alimentaires.

Récemment, le président fondateur et rédacteur en chef de Devex, Raj Kumar, s’est entretenu avec Gilbert F. Houngbo, Président du FIDA, et Ruramiso Mashumba, responsable de la jeunesse de l’Union des agriculteurs du Zimbabwe, sur la question de leurs attentes quant aux résultats du sommet.

 

Ertharin Cousin, championne des systèmes alimentaires

Ertharin Cousin, fondatrice et directrice générale de Food Systems for the Future

Ertharin Cousin est bien placée pour parler des systèmes alimentaires. Ancienne responsable du Programme alimentaire mondial, elle est aujourd’hui la fondatrice et la directrice générale de Food Systems for the Future, ainsi que la championne officielle du prochain sommet.

Elle nous a parlé de la nécessité d’examiner les systèmes dans leur ensemble. D’après elle, notre champ d’action a été trop étroit pendant trop d’années; ce que nous devons faire, c’est élaborer une approche du développement fondée sur les systèmes alimentaires.

 

L’importance de la biodiversité des sols, avec Jonathan Davies

Jonathan Davies est responsable mondial de l’agriculture pour l’Union internationale pour la conservation de la nature. Il est également l’un des principaux auteurs du rapport « Notre terrain d’entente », dans lequel sont examinées les possibilités de préserver et d’améliorer la biodiversité des sols grâce à l’agriculture.

Il nous a parlé des meilleurs moyens d’équilibrer les investissements en faveur de la sécurité alimentaire et de la biodiversité. Il a souligné que l’agriculture pouvait être une cause majeure de perte de biodiversité si elle n’était pas gérée correctement. Il a ajouté qu’il était essentiel que le sommet et la prochaine Conférence des Nations Unies sur la biodiversité mettent en avant la conservation de la diversité biologique grâce à l’agriculture.

 

Jake Mortimer présente les avantages de l’aquaponie

Jake Mortimer a grandi dans la ferme familiale près du lac Naivasha, au Kenya, où il a observé pour la première fois l’agriculture hydroponique. Cette méthode, qui consiste à faire pousser les cultures directement dans de l’eau riche en nutriments, permet aux agriculteurs de se passer entièrement du sol, évitant ainsi des problèmes tels que l’érosion des sols.

Récemment diplômé de l’Université royale d’agriculture du Royaume-Uni, Jake étudie actuellement les moyens de combiner l’hydroponie et l’aquaponie, un système qui consiste à utiliser l’eau des cultures pour élever des poissons.

 

Un système de suivi numérique en faveur des éleveurs de porcs chinois

Matteo Marchisio, directeur de pays du FIDA pour la Chine

Le porc est la viande la plus consommée en Chine depuis des siècles. Selon les statistiques, un Chinois mange en moyenne 30 kilogrammes de porc par an. Si l’on multiplie ce chiffre par 1,4 milliard de personnes, il n’est pas étonnant que de nombreux éleveurs de porcs chinois aient du mal à suivre le rythme.

Heureusement, un nouveau système de suivi pourrait les aider. Matteo Marchisio, directeur de pays du FIDA pour la Chine, nous a rejoints pour nous expliquer le fonctionnement du système et la manière dont il aide les petits éleveurs à améliorer la qualité de leur viande, tout en permettant aux consommateurs de connaître l’origine de leurs aliments.

 

Rencontre avec le chef cuisinier Roy Caceres

Le chef Roy Caceres

Le chef cuisinier Roy Caceres a grandi à Bogota (Colombie). En 1993, il s’est installé en Italie, un pays qui a depuis conquis son cœur et son palais.

La découverte de la richesse et de la variété de la cuisine italienne l’a encouragé à ouvrir son restaurant Metamorfosi en 2010, où il fusionne ses racines colombiennes avec les saveurs italiennes.

Notre journaliste Keyla Carvalho l’a interrogé sur ses inspirations en tant que cuisinier, les produits qu’il utilise dans ses recettes et la façon dont il espère contribuer à notre campagne « Les Recettes du changement ».

 

Réduire le gaspillage alimentaire avec Too Good To Go

Le gaspillage alimentaire dans les pays développés est un problème grave, mais il est désormais plus facile que jamais de promouvoir des systèmes alimentaires circulaires durables.

Too Good to Go est une entreprise spécialisée dans l’alimentation durable. Après des débuts à Copenhague, elle s’est développée en Europe et en Amérique du Nord. La clé de son système est une application qui met les utilisateurs en relation avec les magasins et les restaurants qui ont des invendus alimentaires, afin de contribuer à la réduction du gaspillage alimentaire à l’échelle locale.

L’entreprise collabore aussi directement avec des programmes éducatifs dans les écoles et participe depuis peu à des campagnes de sensibilisation.

Nous nous sommes entretenus avec Philippe Schuler, responsable de l’impact de l’entreprise. Le message de Philippe au sommet est que nous devons sensibiliser les populations au gaspillage alimentaire et promouvoir des systèmes alimentaires circulaires qui garantiront la durabilité à long terme.

 

Parole aux ruraux du Burundi, du Sénégal et de Djibouti

Au cours des derniers épisodes, des petits exploitants et producteurs du monde entier nous ont fait part des difficultés qu’ils rencontrent et de leurs espoirs pour l’avenir – et nous relayons leurs messages aux dirigeants des pays du monde entier à l’occasion du sommet.

Dans cet épisode, nous écoutons un producteur de lait et de riz du Burundi, un apiculteur du Sénégal et un pêcheur de Djibouti.

Pour d’autres entretiens avec des petits exploitants, visitez notre page Parole aux ruraux.

 

En résumé

Merci à notre producteur, Francesco Manetti, à nos journalistes Michelle Porter et Keyla Carvalho, et à toutes les autres personnes qui ont participé à l’élaboration de ce programme.

Mais surtout, merci à vous d’avoir écouté cet épisode d’Agricultures. Alimentation. Avenir., proposé par le Fonds international de développement agricole.

Le mois prochain, nous explorerons les liens entre la biodiversité et l’agriculture en vue de la Conférence des Nations Unies sur la biodiversité qui se tiendra en Chine en octobre.

N’oubliez pas de nous laisser vos commentaires! Qu’avez-vous pensé de nos reportages et des questions abordées? Quels invités souhaiteriez-vous entendre? N’hésitez pas à nous envoyer un message à l’adresse podcasts@ifad.org.

Envoyez-nous vos messages, y compris des messages vocaux, à cette adresse et nous les diffuserons dans la prochaine émission.

Enfin, pensez à vous abonner à notre podcast sur votre plateforme préférée et à nous laisser une note!

Nous serons de retour à la fin du mois de septembre avec d’autres nouvelles fraîches du terrain.