Des atouts pour la vie: au Mozambique, des investissements modestes mais novateurs en faveur des infrastructures d'adduction d'eau peuvent transformer les conditions de vie

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Des atouts pour la vie: au Mozambique, des investissements modestes mais novateurs en faveur des infrastructures d'adduction d'eau peuvent transformer les conditions de vie

©David Paqui/IFAD

Avec une pluviométrie moyenne de seulement 380 millimètres par an, Mapai se trouve dans l'un des districts les plus secs du Mozambique. Située dans la partie nord de la province de Gaza, Mapai a un climat tropical aride et semi-aride. Le manque d'eau destinée à la consommation, à l'élevage et à l'agriculture constitue la principale difficulté de la région.

Les habitants, dont les moyens d'existence reposent sur l'élevage, ont tiré profit de la mise en place d'un système d'eau multifonction construit avec le soutien du Projet de développement des filières au profit des pauvres dans les couloirs de Maputo et de Limpopo (PROSUL). Ils devaient auparavant parcourir parfois plus de 20 kilomètres pour aller chercher de l'eau. Ils ont désormais à leur disposition quatre trous de forage multifonctionnels et novateurs, situés dans plusieurs collectivités du district. Ces trous de forage, qui servent principalement de points de collecte d'eau pour les habitants et d'abreuvoirs pour le bétail, sont alimentés par des panneaux solaires. L'augmentation du volume d'eau disponible a permis d'améliorer la santé animale, ce qui a eu des impacts positifs sur la production de viande, avec une hausse de la valeur marchande du bétail et donc des revenus. Pour pouvoir utiliser l'eau, chaque ménage paie une redevance mensuelle en fonction du nombre d'animaux qu'il possède. Les sommes perçues servent ensuite à entretenir et à réparer les infrastructures. Grâce aux investissements réalisés par le FIDA et ses partenaires, environ 18 000 ménages peuvent désormais bénéficier d'un système d'adduction d'eau fiable qui leur permet de mieux faire face au climat sec de la région.

Compte tenu de ce meilleur accès à l'eau, les collectivités ont également créé des jardins potagers autour des trous de forage, ce qui a nettement accru la production de légumes riches en nutriments et les revenus des producteurs.

"Avant, on achetait des légumes provenant d'autres districts. Aujourd'hui, nous produisons localement et dégageons des revenus. Je cultive du chou, des tomates, des oignons, de la laitue et d'autres légumes. Aujourd'hui, je récolte et je vends mes tomates et ma laitue, ce qui me permet de gagner un revenu mensuel pour ma famille. Avec cet argent, j'ai pu acheter une vache et une chèvre, tout en subvenant aux besoins de ma famille", explique Amélia Simango, membre du comité de gestion de l'un des forages de Mapai.

Mapai est l'un des principaux pôles de commerce de bétail et de viande dans le pays. Les foires aux bestiaux qui y sont organisées chaque semaine rassemblent des producteurs et des marchands de bétail et de viande issus de différents districts, y compris de la capitale, Maputo. Pour améliorer les termes de l'échange et garantir la qualité et la fraîcheur de la viande commercialisée, le PROSUL, en partenariat avec un projet de l'Union européenne (le Programme de développement économique local PRODEL), cofinance actuellement la construction d'un abattoir moderne dans le district. Le PROSUL a déjà permis de construire une infrastructure moderne de foire aux bestiaux, une parcelle de démonstration d'un demi-hectare, une banque de fourrage équipée d'un système d'irrigation au goutte-à-goutte et des enclos.

Les systèmes multifonctionnels d'alimentation en eau et les autres systèmes intelligents face au climat conçus dans le cadre du PROSUL aident les populations à s'adapter à la sécheresse de plus en plus répandue dans les districts septentrionaux de la province de Gaza, au Mozambique. Les investissements relativement modestes, mais novateurs, qui ont été réalisés dans les infrastructures d'adduction d'eau et le renforcement des capacités ont ainsi eu des retombées considérables sur les moyens d'existence des habitants de la région.