L’Union européenne et le FIDA aideront l’Éthiopie à sauvegarder les institutions financières rurales, le marché de l’emploi et les moyens d'existence en période de COVID-19

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

L’Union européenne et le FIDA aideront l’Éthiopie à sauvegarder les institutions financières rurales, le marché de l’emploi et les moyens d'existence en période de COVID-19

Rome, le 24 mai 2021 – Le Fonds international de développement agricole (FIDA) et l’Union européenne (UE) vont débloquer 26,5 millions d’EUR sous forme de liquidités et d’allégement de la dette afin d’aider les institutions financières rurales à protéger l’emploi et à garantir les moyens d'existence dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

En Éthiopie, ce sont le secteur agricole et les populations rurales qui ont le plus pâti de l’épidémie. Cette dernière a réduit le travail agricole, limité l’accès aux intrants et au capital de production, diminué la production et la productivité, et entravé l’accès aux marchés et aux services financiers. Cela a eu pour effet de faire reculer l’emploi, de restreindre l’accès aux denrées alimentaires et d’accroître les responsabilités familiales pesant sur les femmes.

Les micro, petites et moyennes entreprises (MPME) et les coopératives, qui jouent un rôle de premier plan dans la création d’emplois et la sauvegarde des niveaux de revenus en milieu rural, font elles aussi face à des difficultés en raison de la pandémie.

« Ce nouveau projet à hauteur de 26,5 millions d’EUR visant à favoriser le financement de l’agriculture en temps de COVID-19 atteste de notre appui au développement économique et à la création d’emplois en Éthiopie. Le financement de l’UE et du FIDA permettra d’ouvrir de nouvelles lignes de crédit en faveur de la production pour les petites et moyennes entreprises agricoles et leurs exploitants dans les principaux parcs agro-industriels du pays », a déclaré Dominique Davoux, membre de la délégation de l’UE en Éthiopie et responsable de l’équipe chargée du Pacte vert.

Le ralentissement économique actuel exige un appui supplémentaire aux institutions financières rurales, qui sont les plus exposées, afin qu’elles puissent maintenir leur niveau de liquidités. Le Gouvernement éthiopien a pris des mesures afin d’atténuer les effets de la pandémie, notamment en soutenant toute la filière, les MPME et les coopératives agricoles.

Le Programme d’intermédiation financière rurale – Phase III (RUFIP III), appuyé par le FIDA, vise à répondre à la demande du Gouvernement en apportant des liquidités aux MPME en difficulté, et en aidant le secteur de la finance rurale à renforcer sa résilience et sa durabilité. Il profitera à plus de 1,5 million de clients d’institutions financières rurales.

« La pandémie de COVID-19 touche les membres les plus vulnérables de la communauté, qui perdent leur emploi et leurs débouchés économiques. Les MPME sont la colonne vertébrale de l’économie rurale. Grâce à l’assistance, elles pourront maintenir leur activité en minimisant les chocs et en gardant leurs employés », a précisé Mawira Chitima, représentant du FIDA et directeur de pays pour l’Éthiopie. « Le FIDA est heureux de cofinancer cette initiative avec l’UE et le Gouvernement éthiopien, car, pour appuyer la résilience et le secteur financier, il est indispensable de protéger l’emploi. »

La Banque de développement d’Éthiopie (BDE) recevra un don de 13,8 millions d’EUR de la part du FIDA et un don supplémentaire de 12,7 millions d’EUR de la part de l’UE afin d’améliorer son niveau de liquidités et d’épauler les institutions financières rurales. Ce financement permettra à ces dernières d’aider leurs MPME clientes à maintenir les emplois, de réduire les charges d’intérêt des crédits, d’accompagner les exploitants agricoles ayant du mal à satisfaire aux contrats agricoles et d’absorber les pénalités des prêts non remboursés. Il fournira également des liquidités qui permettront à ces institutions de faire face, en partie, au report des remboursements dus à la BDE.

« Cet appui pourrait être essentiel au maintien de la productivité agricole alors que les marchés de produits alimentaires nationaux et internationaux traversent une période d’incertitude en raison de la COVID-19 », a ajouté Dominique Davoux. « La contribution de l’UE permet une bonification des taux d’intérêt, qui réduira les coûts de financement des entreprises bénéficiaires du RUFIP touchées par la COVID-19, améliorant ainsi leur capacité de résister à la crise et de préserver l’emploi. »

Les principaux partenaires de ce projet seront l’Agence fédérale des coopératives, les bureaux régionaux de promotion des coopératives, l’Association éthiopienne des institutions de microfinance et la Banque nationale d’Éthiopie.

Depuis 1980, le FIDA a investi 795,5 millions d’USD dans le cadre de 20 programmes et projets de développement rural en Éthiopie, pour une valeur totale de 2,1 milliards d’USD. Environ 12 millions de ménages ruraux en ont directement bénéficié.

Contact médias

Image of David Florentin Paqui

David Florentin Paqui

Regional Communications Officer, East and Southern Africa, West and Central Africa

d.paqui@ifad.org

Image of Linda Odhiambo

Linda Odhiambo

Communication Analyst

l.odhiambo@ifad.org