Inde: le FIDA et l’État de l’Uttarakhand s’associent pour doubler les revenus en milieu rural et renforcer la résilience climatique à l’échelle locale

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Inde: le FIDA et l’État de l’Uttarakhand s’associent pour doubler les revenus en milieu rural et renforcer la résilience climatique à l’échelle locale

Rome, le 6 juin 2002 - Le Gouvernement indien et le Fonds international de développement agricole (FIDA), organisme des Nations Unies, ont conclu aujourd’hui un accord de financement de 105 millions d’USD destiné à financer un projet visant à doubler les revenus en milieu rural pour près d’un demi-million de familles dans l’État de l’Uttarakhand, au nord du pays. Ce projet aidera les petits exploitants, les travailleurs agricoles et les petites et micro agro-entreprises à se lancer de manière compétitive dans une agriculture commerciale et à développer leur affaire, ainsi qu’à concentrer leurs efforts sur une production alimentaire résiliente face aux changements climatiques.

Le Projet de dynamisation de l’entrepreneuriat rural (REAP) prend appui sur les bons résultats du Programme intégré d’appui aux moyens de subsistance (ILSP), clôturé en 2021. L’ILSP a aidé plus de 650 000 ruraux de l’État à accéder à des moyens d’existence durables, en organisant les groupes de producteurs en coopératives autonomes connues sous le nom de collectifs d’appui aux moyens d’existence. Parce que ces collectifs travaillent à plus grande échelle, ils sont plus à même de garantir la solidité des filières et d’accéder à l’information, au crédit, aux technologies et aux marchés.

« Près de 60% des ménages ont indiqué que leurs revenus avaient augmenté de moitié, voire doublé, grâce aux interventions de l’ILSP », a indiqué Ulaç Demirag, le directeur de pays du FIDA pour l’Inde. « Les entrepreneurs ruraux sont des acteurs du changement; ils ont le potentiel d’accélérer l’innovation et de créer de la richesse. En investissant dans ces personnes et en créant l’environnement adéquat pour assurer la prospérité de leur affaire, nous les aidons à se bâtir une vie prospère, non seulement pour eux-mêmes, mais aussi pour leurs familles et leurs communautés. »

Situé dans la partie indienne de l’Himalaya, l’État de l’Uttarakhand est très vulnérable aux effets des changements climatiques et susceptible de subir des phénomènes météorologiques extrêmes, tels qu’orages et pluies torrentielles, et les inondations et glissements de terrain qui en résultent. Le REAP se fondera sur les réussites du projet ILSP et sur les collectifs d’appui aux moyens d’existence pour atteindre ses objectifs, et cherchera à réduire les risques et les effets des changements climatiques en encourageant les pratiques agricoles climato-compatibles, ainsi qu’en incorporant des mesures visant à rationaliser la consommation d’eau.

Le REAP cherche aussi à remédier au problème des forts taux d’émigration (saisonnière et à long terme) depuis l’Uttarakhand, dus à l’absence de perspectives d’emploi au niveau local. Plus de 420 000 migrants sont rentrés dans leurs villes et villages d’origine pendant le confinement imposé dans le cadre de la lutte contre la COVID-19 parce qu’ils avaient perdu l’emploi qu’ils occupaient ailleurs. Le projet leur donnera accès à des technologies, des financements et des services de développement d’entreprise pour stimuler le travail indépendant et les perspectives d’emploi des jeunes.

Sachin Kurve, Secrétaire du Département du développement rural du Gouvernement de l’Uttarakhand, qui a signé l’accord de prêt au nom des autorités de l’État, a déclaré: « Notre objectif est d’aider les petits exploitants à adapter leurs systèmes de production aux évolutions du climat, en accordant la priorité aux pratiques agricoles plus résilientes face aux aléas climatiques. Nous réalisons par ailleurs des investissements pour industrialiser la production agricole au sein de l’État, afin que les agriculteurs puissent avoir accès aux marchés, et accélérons la croissance tout en créant de l’emploi grâce à la création de valeur ajoutée. Le projet encouragera par ailleurs les secteurs non agricoles comme l’artisanat, le tourisme, etc., de façon à diversifier l’économie rurale. Il bénéficiera à 560 000 ménages ruraux. »

Le FIDA accordera un prêt de 105 millions d’USD pour financer le coût total du projet (378,05 millions d’USD). Le Gouvernement de l’Uttarakhand contribuera quant à lui au projet à hauteur de 24 millions d’USD, dont 14 millions d’USD apportés par les participants au projet. Le projet devrait permettre de lever au moins 48 millions d’USD grâce à la convergence avec les programmes existants des autorités nationales et locales, ainsi que 186,6 millions d’USD en investissements privés, y compris provenant d’institutions financières nationales.

Cela fait plus de 40 ans que le FIDA intervient dans la République de l’Inde, qui compte parmi ses membres fondateurs. L’actuel programme d’options stratégiques pour le pays cadre pleinement avec le cadre d’action du Gouvernement indien et s’inscrit dans le droit fil de l’action menée par les pouvoirs publics pour que les systèmes de production agricole et alimentaire des petits exploitants soient rémunérateurs, durables, résilients face aux changements climatiques et à même de faire face aux brusques variations des prix. Jusqu’à présent, le FIDA a appuyé 32 projets de développement rural en Inde, pour un total de 1,2 milliard d’USD. Ces interventions ont directement profité à plus de 6,34 millions de familles rurales.

 

Découvrez l’action du FIDA en Inde.

Suivez-nous sur Twitter: @IFADSouthAsia | @leFIDA

 


Communiqué de presse n°: IFAD/25/2022

Le FIDA investit dans les populations rurales en les dotant des moyens de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer leur résilience. Depuis 1978, il a octroyé près de 23,2 milliards d’USD sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt et de dons, dans le cadre de projets dont ont bénéficié quelque 518 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est situé à Rome, centre névralgique des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

De nombreuses photographies illustrant l’action du FIDA aux côtés des populations rurales peuvent être téléchargées à partir de la banque d’images de l’organisation.

 

Contact médias

Image of Yamini Lohia

Yamini Lohia

Communication Analyst, Asia and the Pacific

y.lohia@ifad.org