Le FIDA accorde 17,92 millions d’USD au Bénin pour le projet d’appui à la croissance économique rurale

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Le FIDA accorde 17,92 millions d’USD au Bénin pour le projet d’appui à la croissance économique rurale

Rome, le 21 juillet 2009 - Un prêt de 8,96 millions d'USD et un don de 8,96 millions d'USD,  accordés par le  FIDA au Bénin pour le projet d'appui à la croissance économique rurale, devraient améliorer les conditions de vie et les moyens d'existence de 70 000 ruraux pauvres. Le projet appuiera les initiatives locales visant à améliorer les revenus et les conditions de vie des populations rurales.

L'accord de prêt et de don a été signé aujourd'hui à Rome par M. Grégoire Akofodji, Ministre de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche de la République du Bénin et M. Kanayo F. Nwanze, Président du FIDA.

L'agriculture joue un rôle crucial dans l'économie béninoise, assurant la subsistance de plus de 60% de la population et représentant près de 33% du produit intérieur brut. Bien que de nombreuses cultures soient possibles; seuls les cultivateurs de coton sont appuyés par une filière intégrée; ils restent toutefois, à l'instar du pays, hautement vulnérables à la volatilité des marchés mondiaux. Le projet aidera les petits producteurs ruraux  du Bénin à mettre en place des filières intégrées pour quatre cultures non cotonnières qui bénéficient d'un plus large éventail de marchés: racines et tubercules, riz de plaine, légumes et ananas.

Le projet ciblera les femmes, les jeunes et les hommes appartenant à des groupes villageois qui se lancent dans des activités génératrices de revenus. Il s'adressera aussi à leurs syndicats interprofessionnels, créés pour instaurer des filières fortes et des micros ou petites entreprises rurales.

Les 70 000 bénéficiaires directs du projet d'appui à la croissance économique s'engageront dans la culture, la transformation et le commerce du manioc, du riz, des légumes et de l'ananas et leurs revenus vont sensiblement augmenter.

Le FIDA a financé à ce jour dix projets de développement rural au Bénin, pour un montant total de  117,2 millions d'USD.

Notes à la rédaction

  • Vers la fin de l'année 2007, le prix du riz importé avait presque quadruplé au Bénin. Le Gouvernement béninois avait déclaré une urgence alimentaire en faisant appel au FIDA et à d'autres partenaires de développement pour aider essentiellement les paysans à accroître la production de riz et de manioc.
  • NERICA (Nouveau riz pour l'Afrique) est issu d'un croisement entre une variété de riz asiatique et une variété africaine.  Ce ‘riz miracle‘ – son cycle de croissance réduit (deux à trois récoltes par an), son rendement est élevé, sa résistance aux maladies et aux insectes et son adaptation aux terres arides a été introduit au Bénin. De plus, étant résistant à la sécheresse, le riz NERICA est le mieux adapté aux conditions socio- économiques et agro-écologiques des riziculteurs béninois. Cette variété a été développée par le Centre du riz pour l'Afrique (ADRAO) vers la moitié des années 90.

Communiqué de presse: FIDA/35/09


Le Fonds international de développement agricole (FIDA) œuvre aux côtés des populations rurales pauvres afin de leur permettre de cultiver et de vendre davantage de produits vivriers, d'accroître leurs revenus et de déterminer le cap de leur propre existence. Depuis 1978, le FIDA a investi plus de 11 milliards d'USD sous forme de dons et de prêts à faible taux d'intérêt octroyés à des pays en développement, permettant ainsi à quelque 340 millions de personnes de se libérer par eux-mêmes de la pauvreté. Le FIDA est une institution financière internationale et une organisation spécialisée des Nations Unies dont le siège est à Rome – la plateforme alimentaire et agricole des Nations Unies. Il représente un partenariat unique, regroupant 165 membres, entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), d'autres pays en développement et l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).