Le FIDA fait un don de 51,16 millions dUSD au Burkina Faso pour l’amélioration de la sécurité alimentaire des ruraux pauvres

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Le FIDA fait un don de 51,16 millions d'USD au Burkina Faso pour l’amélioration de la sécurité alimentaire des ruraux pauvres

Rome, 4 février 2013 – Le Fonds international de développement agricole (FIDA) vient d'accorder un don de 51,16 millions d'USD au Burkina Faso pour améliorer les conditions de vie et augmenter les revenus des ménages pauvres dans trois régions du pays.

L'accord de don pour le Projet de gestion participative des ressources naturelles et de développement rural (projet Neer-Tamba: ‘‘l'espoir qui nous réunit'') a été signé ce jour à Rome par Raymond Balima, Ambassadeur et Représentant permanent du Burkina Faso auprès du FIDA, et Kanayo F. Nwanze, Président du FIDA.

Au Burkina Faso, malgré les efforts du gouvernement dans la lutte contre la pauvreté rurale, l'incidence de celle-ci reste très élevée dans certaines régions du pays. "Le projet Neer-Tamba est un autre fruit du bon partenariat entre le FIDA et le Burkina Faso. Il est parfaitement cohérent avec la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable et contribuera à la réalisation des objectifs du Programme national pour le secteur rural" du gouvernement burkinabè, a déclaré Cristiana Sparacino, Chargée de portefeuille du FIDA pour le Burkina Faso.

Cofinancé par le gouvernement du Burkina Faso, ce nouveau projet sera exécuté par le Ministère de l'agriculture et de la sécurité alimentaire dans les régions du Nord, du Centre-Nord et de l'Est. Il couvrira près de 2 000 villages situés dans 12 provinces dont 10 d'entre elles bénéficient déjà de deux programmes du FIDA en cours d'exécution mais en voie de clôture: le Programme de développement rural durable et le Programme d'investissement communautaire en fertilité agricole. Grâce à une approche de reproduction à plus grande échelle, Neer-tamba s'appuiera sur les activités de la conservation des eaux et la défense et restauration des sols que le FIDA avait déjà soutenues dans le cadre des projets antérieurs dans le pays.

Le Projet vise à renforcer la résilience des ménages, des exploitations et des villages face aux aléas climatiques; à favoriser l'intensification et la diversification des activités agricoles et de l'élevage; à valoriser les produits agro-sylvo-pastorales en termes d'environnement, de reconstruction et gestion durables des ressources naturelles; et renforcer les capacités des populations cibles et de leurs organisations. Près de 200 000 ménages rurales touchées par la pauvreté et l'insécurité alimentaire, dont les femmes et les jeunes, vont bénéficier de Neer-Tamba.

Avec ce nouveau Projet, le FIDA en est à la treizième opération financée au Burkina Faso, pour un investissement global de 209,7 millions d'USD ayant bénéficié à plus de 500 000 ménages.


Communiqué de presse No.: FIDA/03/2013 

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) œuvre aux côtés des populations rurales pauvres afin de leur permettre de cultiver et de vendre davantage de produits vivriers, d'accroître leurs revenus et de déterminer le cap de leur propre existence. Depuis 1978, le FIDA a investi dans des projets quelque 14,8 milliards d'USD sous forme de dons et de prêts à faible taux d'intérêt octroyés à des pays en développement, permettant à plus de 400 millions de personnes de se libérer par elles-mêmes de la pauvreté et favorisant ainsi la création de communautés rurales dynamiques. Le FIDA est une institution financière internationale et une agence spécialisée des Nations Unies dont le siège est à Rome – la plateforme alimentaire et agricole des Nations Unies. Il représente un partenariat unique, regroupant 169 membres, entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), d'autres pays en développement et l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).