IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Les nouvelles frontières de l'agriculture durable – Épisode 15

28 décembre 2020

Avec cet épisode, nous laissons derrière nous une année certes marquée par l’incertitude et le changement, mais également riche en adaptation, en innovation et en progrès. Le Vice-Président adjoint du FIDA, Donal Brown, nous livre les dernières informations sur la riposte du FIDA face à la pandémie et les résultats escomptés en 2021. Nous aborderons également l’inclusion de la question du handicap et la violence fondée sur le genre, puis la Fondation Slow Food reviendra sur l’événement Terra Madre 2020.

Les experts en agroécologie Miguel Altieri et Salvatore Ceccarelli se joindront ensuite à nous pour évoquer le rôle essentiel de la biodiversité dans les systèmes alimentaires. Les ambassadeurs de bonne volonté du FIDA, Sabrina et Idris Elba, nous proposeront une séquence spéciale, initialement diffusée par la BBC dans le cadre du podcast "What Planet Are We On?". Enfin, notre journaliste Freddie Harvey Williams nous expliquera en quoi les petits exploitants sont actuellement laissés de côté lorsqu’il s’agit d’obtenir des financements climatiques.

Sommaire de l’épisode

 

Cap sur 2021 avec Donal Brown

Donal Brown, Vice-Président adjoint du FIDA

La crise provoquée par la COVID-19 continue de sévir dans le monde entier. Dans de nombreux pays et régions où se concentrent les projets appuyés par le FIDA, notamment en Amérique latine, la deuxième vague arrive plus tôt et prend une ampleur bien plus importante que prévu. Cette situation continue de soulever des questions fondamentales: la crise sanitaire se transforme aujourd’hui en une menace à long terme pour les moyens d’existence et la sécurité alimentaire.

Donal Brown, Vice-Président adjoint du FIDA, revient sur les répercussions de la crise et les perspectives pour 2021.

Steven Jonckheere: l’inclusion de la question du handicap

Steven Jonckheere, Spécialiste technique principal du FIDA pour les questions relatives à l’égalité femmes-hommes et à l’inclusion sociale

À l’heure actuelle, un milliard de personnes, soit 15% de la population mondiale, vivent avec un handicap. Elles vivent en grande majorité dans les pays en développement et sont plus susceptibles de vivre dans la pauvreté. Bien qu’elles constituent la plus grande minorité au monde, les personnes handicapées sont souvent laissées pour compte et ne sont que rarement associées aux programmes de développement rural.

Steven Jonckheere, spécialiste de l’inclusion sociale, explique pourquoi il est nécessaire de changer les mentalités à l’égard des personnes handicapées.

La lutte contre la violence fondée sur le genre, par Ndaya Beltchika

Ndaya Beltchika, Spécialiste technique principale du FIDA pour les questions relatives à l’égalité femmes-hommes et à l’inclusion sociale

Les violences physiques, sexuelles, économiques et psychologiques à l’égard des femmes et des filles constituent les violations des droits humains les plus répandues dans le monde.

Le FIDA lutte contre ces problèmes tout au long de l’année, mais chaque automne, nous nous joignons aux autres organismes des Nations Unies du monde entier pour observer les 16 Journées de mobilisation contre la violence de genre. Lancée en 1991, cette campagne internationale vise à sensibiliser les esprits à ces types de violence et à promouvoir un soutien accru aux victimes.

Ndaya Beltchika, spécialiste de l’égalité femmes-hommes, aborde l’impact de la masculinité et de la répartition traditionnelle des rôles dévolus aux femmes et aux hommes dans les sociétés du monde entier. Elle propose également quelques solutions à mettre en œuvre dans l’intérêt de tous.

Le réseau Slow Food et Terra Madre 2020

Slow Food est un réseau mondial chargé de mettre en relation des communautés aux quatre coins de la planète qui œuvrent activement pour que chacun ait accès à une alimentation de qualité, saine et équitable. Ses travaux sont axés sur la défense de la biodiversité agricole, la promotion de réformes fondamentales visant les systèmes alimentaires, ainsi que la sensibilisation des consommateurs aux avantages environnementaux et sanitaires liés à la production locale et durable des aliments.

Plus tôt cette année, Slow Food a lancé Terra Madre 2020, un événement international de six mois consacré à l’alimentation, à l’environnement, à l’agriculture et aux politiques alimentaires. Nous nous sommes entretenus avec trois représentants de Slow Food au sujet de cette manifestation et de leur action au sein de l’organisation.

Luis Francisco Prieto

Depuis 2017, le FIDA et Slow Food travaillent main dans la main pour améliorer les conditions de vie des peuples autochtones dans le cadre d’une initiative visant à protéger et à promouvoir des traditions alimentaires et des pratiques ancestrales propices à la durabilité et à la résilience. Le projet cible 500 producteurs alimentaires autochtones et plus de 10 000 jeunes autochtones.

Luis Francisco Prieto, responsable des questions relatives aux peuples autochtones et aux populations d’ascendance africaine chez Slow Food International, nous présente les dernières avancées et les résultats du projet.

Dali Nolasco

Dali Nolasco est membre du conseil consultatif pour l’Amérique latine et les Caraïbes du réseau Indigenous Terra Madre (ITM). ITM est une initiative de Slow Food visant à porter la voix des peuples autochtones au premier plan du débat sur l’alimentation et la culture.

Dali appartient au peuple Nahua, qui vit à Tlaola, une municipalité de Puebla, au Mexique. Au sein de Slow Food, elle milite pour la défense et la promotion des semences, des aliments, des territoires et de la biodiversité autochtones. Elle sensibilise également la population, en particulier les femmes, les jeunes adultes et les enfants, aux questions relatives aux droits, à l’égalité femmes-hommes et à l’interculturalisme.

Nous nous sommes entretenus avec Dali au sujet de ses activités de formation, de ses projets en cours au sein de Slow Food et de sa contribution à Terra Madre 2020.

Margaret Tunda

Margaret Tunda est elle aussi membre du conseil consultatif d’ITM et représente l’Afrique de l’Est. 

Elle appartient au peuple Maasaï, au Kenya. Elle estime que les communautés autochtones devraient recevoir tout l’appui dont elles ont besoin pour garantir la protection de leurs droits à la terre et aux ressources naturelles et faire entendre leur voix. Au sein de Slow Food, elle joue un rôle clé dans la défense des pratiques culturelles positives de sa communauté.

Elle nous a présenté la contribution de Slow Food à la sécurité alimentaire et expliqué sa collaboration avec le réseau en ce qui concerne les droits des peuples autochtones.

L’agroécologie, par Miguel Altieri et Salvatore Ceccarelli

Dans l’épisode 13 d’Agriculture. Alimentation. Avenir., l’agriculteur italien Marco Minciaroni fait l’éloge des experts en agroécologie Miguel Altieri et Salvatore Ceccarelli. Nous n’avons pu résister à la tentation de nous entretenir directement avec eux.

Miguel Altieri

Miguel Altieri est professeur d’agroécologie et d’agriculture urbaine à l’Université de Californie, à Berkeley. Il a mené des recherches à la fois en Californie et en Amérique latine, travaillant en étroite collaboration avec les agriculteurs pour concevoir des systèmes productifs, biodiversifiés, résistants et garants d’une agriculture durable.

Miguel se trouve actuellement dans la campagne colombienne pour y installer sa propre exploitation agricole. Il nous a expliqué en quoi la mise en œuvre des principes de l’agroécologie était bénéfique pour les petits exploitants.

Salvatore Ceccarelli

Salvatore Ceccarelli, professeur de génétique agricole à l’Université de Pérouse, a publié près de 280 articles scientifiques et organisé des stages de formation pour chercheurs aux quatre coins du monde. Il collabore également avec le Centre international de recherche agricole dans les zones arides.

Salvatore nous a présenté les avantages d’une agriculture plus biologique et biodynamique. En particulier, ce type de système alimentaire peut contribuer à renforcer notre système immunitaire, ce qui est revêt une importance toute particulière dans la lutte contre des maladies telles que la COVID-19.

Sabrina et Idris Elba s’expriment sur la BBC

Sabrina et Idris Elba, ambassadeurs de bonne volonté des Nations Unies auprès du FIDA

Sabrina et Idris Elba, ambassadeurs de bonne volonté des Nations Unies auprès du FIDA, ont récemment participé au podcast de la BBC intitulé "What Planet Are We On?". Ils ont évoqué leur collaboration avec le FIDA et les défis posés par la pandémie de COVID-19.

Nous sommes ravis de vous présenter un extrait de leur intervention. Cliquez ici pour accéder à l’intégralité de l’entretien.

L’initiative du FIDA en faveur de l’action climatique, par Freddie Harvey Williams

Le FIDA et la Climate Policy Initiative ont récemment publié un nouveau rapport intitulé Examining the Climate Finance Gap for Small-Scale Agriculture. Ce rapport décrit les obstacles qui entravent actuellement l’acheminement des financements climatiques vers les petits producteurs et renferme des recommandations concernant les mesures à prendre pour surmonter ces difficultés.

La publication du rapport a coïncidé avec la tenue du Sommet Finance en commun, qui réunissait pour la première fois les représentants de l’ensemble des 450 banques publiques de développement en vue d’examiner les moyens de réorienter les flux financiers à l’appui des cibles mondiales en matière de climat et de développement.

Notre journaliste Freddie Harvey Williams fait le point sur les dernières actualités sur le sujet.

En résumé

Nous remercions notre producteur Francesco Manetti, notre journaliste Freddie Harvey Williams et toutes les personnes qui ont participé à l’élaboration de ce programme. Mais surtout, merci à vous d’avoir écouté cet épisode d’Agriculture. Alimentation. Avenir., proposé par le Fonds international de développement agricole.

N’oubliez pas de nous transmettre vos commentaires! Dites-nous ce que vous avez pensé de nos reportages et des questions abordées, et quels invités vous souhaiteriez entendre. N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse podcasts@ifad.org.

Envoyez-nous des messages vocaux ou des SMS à cette adresse; nous les diffuserons lors de la prochaine émission. Enfin, pensez à vous abonner à ce podcast sur votre plateforme préférée et à nous laisser une note!

Nous serons de retour l’année prochaine, avec d’autres nouvelles des terroirs. En janvier 2021, vous découvrirez un nouvel épisode d’Agriculture. Alimentation. Avenir. pour aborder la nouvelle année sous les meilleurs auspices. Encore une fois, nous tâcherons de vous présenter d’autres projets bons pour vous, bons pour la planète et bons pour les agriculteurs.

D’ici là, Rosa Gonzalez Goring, votre présentatrice, et toute l’équipe du FIDA vous remercient d’avoir écouté cette émission!