En prévention des prochaines crises alimentaires dans les régions les plus pauvres du monde, le Canada s’engage à verser le montant le plus élevé de son histoire au FIDA

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

En prévention des prochaines crises alimentaires dans les régions les plus pauvres du monde, le Canada s’engage à verser le montant le plus élevé de son histoire au FIDA

© Amadou Keita

Rome, le 17 décembre 2021 – Alors que les populations rurales des pays à faible revenu sont en proie à de fortes hausses des prix des denrées alimentaires et que les effets dévastateurs des changements climatiques contribuent à aggraver la faim et la pauvreté, le Canada a annoncé aujourd’hui son engagement à accroître la résilience des petits exploitants agricoles et la prospérité des populations rurales en augmentant sa contribution au Fonds international de développement agricole (FIDA).

Le Ministre canadien du développement international, Harjit S. Sajjan, a fait savoir, lors d’une rencontre en marge du Sommet Nutrition for Growth de Tokyo, que le Canada augmente de 50% son annonce initiale de contribution qui s’élevait à 75 millions de dollars canadiens (soit environ 55,5 millions d’USD) à l’appui de la Douzième reconstitution des ressources du FIDA – un processus par lequel les États membres allouent des fonds à l’institution pour financer son programme de travail à l’horizon de trois ans, à partir de 2022. Le Canada apportera une contribution de 37,5 millions de dollars canadiens (soit environ 27,7 millions d’USD) par an sur les trois prochaines années, ce qui porte la contribution du pays à 112,5 millions de dollars canadiens au total (soit environ 83,2 millions d’USD). En outre, le Canada a accordé un prêt à des conditions très concessionnelles d’un montant de 340 millions de dollars canadiens (environ 255 millions d’USD) pour appuyer les approches agricoles climato-compatibles et tenant compte des questions de genre. De telles initiatives aideront le FIDA à respecter son engagement de doubler son impact d’ici à 2030 et à réaliser les progrès indispensables pour atteindre les objectifs de développement durable, en particulier les objectifs nos 1 (pas de pauvreté) et 2 (faim zéro).

« Le Canada et le FIDA ont noué un partenariat de longue date pour éliminer la pauvreté et la faim dans les zones rurales. Nous tenons à remercier sincèrement le Canada d’avoir renforcé son engagement en vue d’aider les personnes les plus vulnérables du monde à améliorer leur résilience et leur capacité d’adaptation aux ravages causés par les changements climatiques et d’autres chocs récents », a déclaré Gilbert F. Houngbo, Président du FIDA. « Grâce à cet appui, un plus grand nombre de petits producteurs, en particulier les femmes, seront en mesure d’augmenter leur production alimentaire, d’apporter des denrées plus nutritives et plus abordables sur les marchés et d’améliorer les possibilités de revenus en milieu rural. »

« Le Canada encourage des financements innovants qui tiennent compte des inégalités de genre, notamment dans son action de défense des droits et de la place des femmes dans les lieux de responsabilité et de prise de décisions au sein des systèmes agricoles et alimentaires. Nous nous réjouissons de poursuivre notre travail aux côtés du FIDA au service d’un avenir alliant faibles émissions de carbone, sécurité alimentaire et résilience face aux changements climatiques pour nous tous – et plus encore pour celles qui sont en première ligne sur ce front: les femmes des zones rurales », a déclaré le Ministre Harjit S. Sajjan.

Le FIDA utilisera la contribution du Canada pour appuyer le financement de son programme de prêts et dons, qui devrait atteindre jusqu’à 3,5 milliards d’USD au total dans les trois prochaines années. Ce programme permettra à près de 110 millions d’habitants des zones rurales d’accroître leur production et leurs revenus grâce à un meilleur accès aux marchés et à des services financiers ruraux. Il renforcera également la résilience climatique et contribuera à créer des emplois, notamment pour les femmes et les jeunes, tout en améliorant la sécurité et le régime alimentaires des personnes les plus vulnérables de la planète.

Le Canada est un membre fondateur du FIDA. Au fil des ans, il a mobilisé plus de 551 millions d’USD sous forme de contributions aux ressources de base du Fonds, en privilégiant les initiatives en faveur de l’avancement des femmes et de l’égalité des genres, de l’amélioration des moyens d’existence en milieu rural, d’une meilleure alimentation et de l’adaptation aux changements climatiques. Avec le concours du Canada, le FIDA est devenu un chef de file en matière d’avancement des femmes en milieu rural, ces dernières représentant désormais 50% des participants aux programmes et projets financés par le Fonds.

Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies ayant pour mission de lutter contre la pauvreté rurale dans les pays en développement. Il s’attache à transformer l’agriculture, les économies rurales et les systèmes alimentaires en favorisant l’inclusion, la productivité, la résilience face aux chocs climatiques et la durabilité. Huit personnes sur dix parmi les plus pauvres de la planète habitent en milieu rural et la plupart d’entre elles vivent de l’agriculture.


Communiqué de presse no IFAD/81/2021

Le FIDA investit dans les populations rurales en les dotant des moyens de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer la résilience. Depuis 1978, il a octroyé 23,2 milliards d’USD sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt et de dons, dans le cadre de projets dont ont bénéficié quelque 518 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est situé à Rome, centre névralgique des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

De nombreuses photographies illustrant l’action du FIDA aux côtés des populations rurales peuvent être téléchargées à partir de la banque d’images de l’organisation.

Contact médias

Image of Antonia Paradela

Antonia Paradela

Communication Officer to Senior Management

a.paradelatorices@ifad.org