Family farming is key to better diets and better lives in Guinea

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

L'agriculture familiale, clé pour améliorer les régimes alimentaires et les conditions de vie en Guinée

Planting rice in a rehabilitated paddy. Bounouma, Forest-Guinea. ©IFAD/Sarah Morgan

Rome, le 14 mai 2018 – Le Fonds international de développement agricole (FIDA) et la République de Guinée ont signé ce jour, un nouvel accord financier pour la mise en œuvre d’un projet qui aidera plus de 65 000 ménages ruraux à améliorer leurs régimes alimentaires, accroître leurs revenus et leur capacité à faire face aux changements climatiques. Le projet ciblera 15 préfectures dans les régions de Haute et Moyenne Guinée, deux régions plus pauvres et plus vulnérables du pays.

L'accord relatif au Projet visant l'agriculture familiale, la résilience et les marchés en Haute et Moyenne Guinée (AgriFARM) a été signé à Rome par Gilbert F. Houngbo, Président du FIDA, et Mohammed Chérif Diallo, Ambassadeur et Représentant permanent de la République de Guinée auprès du FIDA.

Le coût total du projet s'élève à 97,1 millions d’USD, dont 15,5 millions d’USD sous forme de prêt et 15,5 millions d’USD sous forme de don octroyés par le FIDA. Le projet sera cofinancé par le Fonds de l’OPEP pour le développement international (15 millions d’USD), le Fonds belge pour la sécurité alimentaire (5 millions d’USD), le Gouvernement guinéen (11 millions d’USD) et les bénéficiaires eux-mêmes (4,3 millions d’USD). Le déficit de financement de 30,9 millions d’USD sera couvert par les futurs cycles de financement du FIDA ou par des potentiels partenaires de cofinancement.

La Guinée a été durement touchée par la crise d'Ebola entre février 2014 et juin 2016. L'industrie minière, moteur de l’économie du pays représentant jusqu’à 90 pourcent des exportations fournit peu d'emplois - moins de 2,5 pourcent de la population active. Elle comporte également des risques socio-environnementaux conséquents. En conséquence, le gouvernement de la Guinée a décidé de faire de l'agriculture une priorité et accroître ses investissements dans le secteur. Il s’est engagé à allouer 12,5 pourcent de son budget national à l'agriculture, contre 7,3  pourcent actuellement.

En Guinée, environ 60 pourcent de la population vit en milieu rural, dont 80 pourcent sont les pauvres du pays. Les régions de la Haute et de la Moyenne Guinée sont les plus touchées par la pauvreté, avec une incidence, respectivement de 67,5 pourcent et 55,4 pourcent. L'insécurité alimentaire touche 17,6 pourcent de la population.

Le pays dispose aussi d’un potentiel agricole encore sous-exploité. Malgré les conditions pédoclimatiques très propices à l’agriculture, seulement 25 pourcent des terres arables sont cultivées. L'agriculture guinéenne étant majoritairement familiale reste concentrée sur les cultures vivrières - le riz, le maïs, les tubercules et l'huile de palme - qui ne permettent pas de répondre à la demande croissante de produits alimentaires.

AgriFARM qui mettra un accent particulier sur les femmes et les jeunes, vise à accroître durablement les revenus des exploitations agricoles familiales des zones d’exécution du projet, et leur résilience aux chocs externes dont les changements climatiques. Il renforcera leur capacité pour une meilleure gestion de l'eau et formera les paysans à des techniques culturales améliorées et résilientes. AgriFARM renforcera également les organisations et associations rurales de base, créera des emplois et améliorera la situation nutritionnelle des familles agricoles.

L'accès aux marchés est crucial si les agriculteurs veulent vendre leurs excédents de production. AgriFARM construira 21 marchés et réhabilitera 600 km de pistes rurales. Il mettra en place 46 structures de gestion et de maintenance des marchés et des pistes rurales. En outre, 21 partenariats public-privé de gestion durable des marchés seront mis en place. Il apportera également un soutien technique et financier à 2 000 entreprises rurales.

Depuis 1980, le FIDA a contribué à 14 projets et programmes de développement en Guinée pour un montant total de 469,6 millions d’USD, dont  244 millions d’USD sous forme d'investissements ayant directement bénéficié à 651 450 ménages ruraux.


Communiqué de presse n°: FIDA/36/2018

Le FIDA a investi pendant 40 ans dans les populations rurales, en dotant celles-ci des moyens de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer la résilience. Depuis 1978, nous avons octroyé 20,2 milliards d’USD sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt et de dons en faveur de projets qui ont touché quelque 476 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est à Rome – le centre névralgique des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture.

Pour de plus amples informations, consulter le site www.ifad.org

Contact médias

Image of David Florentin Paqui

David Florentin Paqui

Regional Communications Officer, East and Southern Africa, West and Central Africa

d.paqui@ifad.org