Le FIDA et le Gouvernement de la Tunisie s’apprêtent à Evaluer 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éradication de la pauvreté rurale

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Le FIDA et le Gouvernement de la Tunisie s’apprêtent à Evaluer 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éradication de la pauvreté rurale

Communiqué nº: IFAD 28/03

Tunis-Rome, vendredi 4 juillet 2003. Les efforts menés conjointement par le FIDA et le Gouvernement de la Tunisie pour réaliser l’objectif de développement du Millénaire qui consiste à réduire de moitié le nombre de personnes vivant dans la pauvreté extrême d’ici 2015 seront examinés lors d’une réunion de deux jours à Tunis la semaine prochaine, organisée par les ministères tunisiens de l’agriculture et du développement et par le Fonds international de développement agricole (FIDA).

Cette réunion, qui se tiendra les mardi 8 et mercredi 9 juillet 2003, rassemblera des experts de haut niveau et des fonctionnaires des deux ministères, ainsi que des représentants du FIDA, d’autres organismes internationaux de développement, d’organisations non gouvernementales tunisiennes et de la communauté. Les participants examineront les résultats d’une évaluation approfondie du programme de travail du FIDA en Tunisie, qui a été conduite au cours de l’année dernière. L’accord final sur lequel débouchera la réunion constituera la base d’une nouvelle stratégie plus efficace du FIDA pour l’éradication de la pauvreté rurale en Tunisie, dans le cadre du 10ème plan de développement du pays.

La solide performance de l'économie tunisienne ces 20 dernières années, associée à diverses initiatives de développement comme le programme du FIDA, a entraîné une réduction sensible de la pauvreté dans le pays. Toutefois, il subsiste de fortes disparités entre les régions côtières urbanisées et celles plus défavorisées de la partie centrale du pays. Dans les zones rurales, le nombre global des exploitations agricoles a augmenté mais le pourcentage des fermes de moins de 5 hectares est monté à 53% de ce total. Une nouvelle stratégie destinée à accélérer la croissance de l’économie rurale contribuera à réduire ces écarts en développant l’emploi en milieu rural et en renforçant la capacité des communautés rurales à faire face à la sécheresse et à la dégradation de l’environnement.

Depuis 1981, près de 7% de la population rurale tunisienne, soit plus de 230 000 personnes, ont bénéficié du programme du FIDA en Tunisie, comprenant 9 projets d’une valeur totale de 289,85 millions de USD mis en oeuvre dans les régions de Kef et Siliana, de Sidi Bouzid, de l'Oued Mellegue, de Sidi M’Hadheb, de Kairouan, de Siliana, de Zaghouan et de Tataouine. Le FIDA a investi dans ce programme quelque 114,7 millions de USD.


Le FIDA est une institution spécialisée des Nations Unies vouée à l'éradication de la pauvreté rurale dans les pays en développement. Depuis 1978, le FIDA a financé 625 projets dans 115 pays et territoires, ce qui représente un engagement total d'environ 7,7 milliards de USD sous forme de prêts et de dons. Ces projets ont aidé quelque 250 millions de ruraux dans leurs efforts pour vaincre la pauvreté.