IFAD leads on sustainable farming on World Water Day

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Journée mondiale de l’eau – Le FIDA montre la voie à suivre en matière d’agriculture durable

Rome, le 21 mars 2018 – À l’occasion de la Journée mondiale de l’eau 2018, le Fonds international de développement agricole (FIDA) publie un nouveau rapport qui montre que les investissements durables dans les écosystèmes d’eau douce des pays en développement aident les agriculteurs à réduire l’impact des inondations, des épisodes de sécheresse et de la pollution de l’eau.

Ce rapport, intitulé The Water Advantage: Seeking Sustainable Solutions for Water Stress (L’avantage de l’eau: trouver des solutions durables aux situations de stress hydrique), montre, à l’aide d’éléments factuels tirés de projets appuyés par le FIDA dans six pays, que des solutions durables telles que l’irrigation au goutte-à-goutte, la récupération de l’eau de pluie et l’emploi de cultures résistantes à l’eau salée peuvent considérablement contribuer à la protection des moyens d’existence des petits exploitants et à la sécurité alimentaire de millions de personnes à travers le monde. 

"Pour les petits exploitants des pays en développement, l’eau fait la différence entre une vie décente et une vie marquée par la pauvreté, la faim et la malnutrition," a déclaré Gilbert F. Houngbo, Président du FIDA et du mécanisme ONU-Eau. "Cette ressource précieuse est menacée, ce qui fait peser un risque potentiel immense sur les moyens d’existence des communautés rurales pauvres."

"Avec plus d’un milliard de personnes vivant dans des régions déficitaires en eau et 3,5 milliards de personnes qui seront confrontées au manque d’eau d’ici à 2025, le FIDA est prêt à aider les agriculteurs à sécuriser leur accès aux ressources en eau douce, lesquelles sont indispensables à l’agriculture et au bien-être des communautés rurales", explique Margarita Astralaga, Directrice de la Division environnement et climat au FIDA.

Le rapport montre qu’en améliorant l’accès à l’eau potable et en aidant les agriculteurs à gérer plus efficacement les ressources en eau, il est possible d’accroître la résilience des communautés face aux changements climatiques et aux chocs environnementaux.

Au Bangladesh, le FIDA travaille avec des villageois pour les protéger des crues soudaines. Au Malawi et au Brésil, des systèmes d’irrigation de taille moyenne ont été mis en place pour aider les petits exploitants à faire face aux pénuries d’eau.

En outre, le Programme d’adaptation de l’agriculture paysanne (ASAP) du FIDA vise à améliorer les disponibilités en eau et à en rendre l’utilisation plus efficace au profit des petits exploitants. Ce programme couvre actuellement 14 projets contribuant directement à cet objectif, et il devrait dépasser la cible de 100 000 ménages bénéficiant d’un meilleur accès à l’eau d’ici à 2020.

"Déterminé à contribuer au Programme 2030 et, dans le même ordre d’idée, à atteindre son propre objectif concernant le développement rural inclusif et durable, le FIDA se concentre actuellement sur la reproduction à plus grande échelle de ses investissements dans le secteur de l’eau, " précise M. Houngbo. "Pour aller de l’avant, le FIDA doit continuer à participer activement à la concertation sur les politiques relatives aux ressources en eau qui est menée au niveau international, régional et national, afin de contribuer à la formulation des politiques ayant trait à la gestion intégrée de ces ressources et à la sécurité alimentaire."

En 2017, les résultats obtenus étaient les suivants: 135 394 hectares exploités avec des techniques permettant d’améliorer la fertilité des sols et de préserver les sols et l’eau, 21 404 hectares régénérés au moyen de pratiques de conservation des sols et de l’eau, 650 plans de gestion de micro-bassins versants élaborés, 650 comités de gestion communautaire de bassins versants créés pour 4 462 membres, et 2 166 de ces membres formés à l’emploi des techniques de gestion des bassins versants.

Pour télécharger le rapport, veuillez cliquer ici.


Communiqué de presse N°:  IFAD/21/2018

Le FIDA investit depuis 40 ans dans les populations rurales, en dotant celles-ci des moyens de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer la résilience. Depuis 1978, nous avons octroyé 19,7 milliards d’USD sous la forme de dons et de prêts à faible taux d’intérêt en faveur de projets qui ont touché environ 474 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est à Rome – le centre névralgique des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Contact médias

Image of Brian J. Thomson

Brian J. Thomson

Senior Communication Specialist

b.thomson@ifad.org