IFAD President travels to India to further partnership and shared commitment to reducing rural poverty

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Le Président du FIDA en visite en Inde pour renforcer le partenariat et l'engagement commun en faveur de la réduction de la pauvreté rurale

Women from the Shivam self-help group (SHG) practice floriculture near Sindi vihir village, Ashti, Maharashtra, India. ©IFAD/Susan Beccio

Rome, 5 décembre 2017 – M. Gilbert F. Houngbo, Président du Fonds international de développement agricole (FIDA), arrive aujourd'hui en Inde pour rencontrer les principaux partenaires gouvernementaux. Ce voyage offre l'occasion d'élargir les pôles d'intérêt et le partenariat entre l'Inde et le FIDA afin de donner un coup de pouce aux revenus des petits exploitants agricoles et d'atténuer la pauvreté rurale dans le pays.

Bien que l'Inde ait atteint le statut de pays à revenu intermédiaire, la réduction de la pauvreté y demeure l'une des priorités capitales en matière de développement, et un élément clé de la réalisation du Programme 2030, en particulier du premier des Objectifs de développement durable, "éliminer l’extrême pauvreté".

En Inde, près de 70% des pauvres  vivent dans les zones rurales et tirent principalement leurs revenus de l'agriculture et des secteurs associés. La croissance et la stabilité du secteur agricole sont essentielles à la réduction de la pauvreté rurale, ce que traduit bien le but du gouvernement, qui est de doubler les revenus des agriculteurs d'ici à 2022.

L'expérience quadridécennale du FIDA en matière de transformation du monde agricole et rural par le biais d'une autonomisation des ruraux, femmes et hommes,  qui leur permette de créer des entreprises agricoles ou non agricoles rémunératrices, durables et résilientes, peut contribuer aux objectifs de développement de l'Inde dans la lutte contre la pauvreté rurale.

"L’Inde et le FIDA continueront de collaborer et redoubleront d’efforts pour créer des systèmes alimentaires qui ne laissent pas les ruraux pauvres de côté et pour bâtir une société où les retombées de la croissance économique profitent à tous ", a déclaré M. Houngbo avant sa visite.

"Nous avons conscience que continuer à agir comme si de rien était n’est plus une solution", poursuit-il. "Il nous faudra mettre au point des solutions innovantes en gardant à l’esprit les besoins des petits exploitants agricoles, afin qu’ils puissent accroître leur production et leur revenus d’une façon durable et viable. Nous devons aussi chercher des moyens novateurs de relier les petits exploitants aux marchés".

Durant sa visite en Inde, M. Houngbo rencontrera le Ministre des finances, M. Arun Jaitley, pour aborder les buts communs de l'Inde et du FIDA. Ce dernier a confirmé, selon des informations publiées la semaine dernière par des médias indiens, qu'en 2018 "le gouvernement mettra l'accent sur l'augmentation des dépenses dans les domaines de l'infrastructure et de l'Inde rurale."

L'Inde est à la fois un bénéficiaire des programmes du FIDA et un contributeur à ses ressources. Et bien qu'elle ait accru ses contributions durant chacun des cycles de reconstitution des ressources du FIDA, l'Inde est aussi, à ce jour, le plus important emprunteur du Fonds, qui lui a accordé des prêts d'un montant total proche d’un milliard d'USD pour financer 28 projets de développement rural ayant bénéficié, selon les estimations, à 4,6 millions de ménages.

Des entretiens sont également prévus avec M. Pramod Kumar Mishra, Secrétaire d’État auxiliaire principal auprès du Premier Ministre, M. Radha Mohan Singh, Ministre de l'agriculture et du bien-être des agriculteurs, et M. Shobhana Pattanayak, Secrétaire d’État auxiliaire du Ministère de l'agriculture et du bien-être des agriculteurs.

À l'heure actuelle, neuf projets financés par le FIDA sont en cours d'exécution en Inde. Ils visent principalement à augmenter les revenus des agriculteurs, à faciliter leur accès aux marchés et aux services financiers, mais aussi à appuyer un développement agricole qui améliore la nutrition des ménages,  qui soit durable et qui permettent de s’adapter aux changements climatiques.


Communiqué de presse n°: FIDA/71/2017

Le FIDA investit dans les populations rurales en les autonomisant afin de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d'améliorer la nutrition et de renforcer leur résilience. Depuis 1978, il a octroyé environ 18,9 milliards d’USD sous la forme de dons et de prêts à faible taux d’intérêt en faveur de projets qui ont touché quelque 470 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est à Rome,  centre névralgique des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture. Pour de plus amples informations, consulter le site www.ifad.org.

Contact médias

Image of Susan Beccio

Susan Beccio

Regional Communication Officer, Asia and the Pacific

s.beccio@ifad.org