Le FIDA accorde 12 millions dUSD à la Mauritanie pour stimuler la production et réduire la dépendance à légard des importations

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Le FIDA accorde 12 millions d'USD à la Mauritanie pour stimuler la production et réduire la dépendance à l'égard des importations

Istanbul, 4 octobre 2009 – L'octroi par le FIDA d'un prêt d'un montant de 6 millions d'USD et d'un don de 6 millions d'USD aidera la République islamique de Mauritanie à mettre en valeur les filières de produits agricoles et à réduire sa dépendance à l'égard des importations vivrières. En outre, 2 millions d'USD, prélevés sur les fonds supplémentaires versés par l'Italie au FIDA, seront fournis à titre de cofinancement du don.

La valeur ajoutée aux légumes, aux dattes, au lait, à la volaille, aux cuirs et peaux, à la viande rouge et aux produits forestiers non ligneux permettra aux populations rurales pauvres d'exploiter le potentiel commercial de leur production et de se libérer de la pauvreté.

L'accord de prêt et de don pour le programme a été signé aujourd'hui à Istanbul par Sidi Ould Tah, Ministre des affaires économiques et du développement de la République islamique de Mauritanie et Kanayo F. Nwanze, Président du FIDA.

Ce programme arrive à un moment important du développement de la Mauritanie. D'après les projections, les deux tiers de la population du pays vivront en milieu urbain d'ici à 2010. Nouakchott, la capitale, est déjà un centre important de consommation de produits agricoles, pour la plupart importés.

Les produits agricoles gagnent en valeur commerciale une fois qu'ils sont transformés; lorsque les paysans transforment le lait en fromage ou en beurre ou qu'ils nettoient les légumes et les conditionnent, ils peuvent les vendre plus cher. Ces diverses activités constituent une filière.

L'accroissement de la production nationale permettra de réduire la dépendance de la Mauritanie à l'égard des importations vivrières et et rendra le pays moins vulnérable aux hausses de prix.  

Des femmes, des jeunes et des hommes habitant les zones rurales arides des régions suivantes: Adrar, Assaba, Brakna, Gorgol, Guidimaka, Hodh Ech Chargui, Hodh El Gharbi, Tagant et Trarza, seront les principales parties prenantes au programme. Selon les estimations, quelque 9 500 ménages devraient bénéficier directement du programme et 32 000 autres indirectement.

À ce jour, le FIDA a financé 12 projets et programmes en Mauritanie, ce qui représente un investissement total d'environ 97,2 millions d'USD.

Communiqué de presse n°: IFAD/45/09


Le Fonds international de développement agricole (FIDA) œuvre aux côtés des populations rurales pauvres afin de leur permettre de cultiver et de vendre davantage de produits vivriers, d'accroître leurs revenus et de déterminer le cap de leur propre existence. Depuis 1978, le FIDA a investi plus de 11 milliards d'USD sous forme de dons et de prêts à faible taux d'intérêt octroyés à des pays en développement, permettant ainsi à quelque 340 millions de personnes de se libérer par elles-mêmes de la pauvreté. Le FIDA est une institution financière internationale et une organisation spécialisée des Nations Unies dont le siège est à Rome – la plateforme alimentaire et agricole des Nations Unies. Il représente un partenariat unique, regroupant 165 membres, entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), d'autres pays en développement et l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).