IFAD supports G20 initiatives to promote land management and rural youth employment

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Le FIDA appuie les initiatives du G20 en faveur de la gestion foncière et de l’emploi des jeunes ruraux

Rome, le 26 juillet 2018 – En amont de l’allocution qu’il prononcera cette semaine devant les Ministres de l’agriculture du Groupe des vingt (G20), Gilbert F. Houngbo, Président du Fonds international de développement agricole (FIDA) des Nations Unies, a affirmé que l’institution apportait son soutien plein et entier aux efforts visant à accroître la production durable d’aliments nutritifs.

«Une action collective est indispensable pour nourrir de manière durable une population croissante, et le FIDA est prêt à s’associer au G20 pour y parvenir», a déclaré M. Houngbo avant son départ pour Buenos Aires. «Les petites exploitations familiales assurant jusqu’à 80% de la production alimentaire des pays en développement, il n’a jamais été aussi important d’investir dans ces agriculteurs en leur fournissant des outils leur permettant de mieux gérer leurs terres, mais aussi d’assurer la bonne santé et la productivité des sols dans un contexte de changements climatiques.»

Le principal thème de la réunion sera la gestion durable des sols, mais les participants débattront également d’une proposition de l’Argentine visant à dynamiser l’emploi des jeunes ruraux par deux moyens: l’accès à la technologie et la collaboration avec le secteur privé par l’intermédiaire d’événements mondiaux.

Une étude réalisée l’an passé par le FIDA et la Banque mondiale pour la réunion des Ministres de l’agriculture du G20 a démontré que l’avenir de l’agriculture est menacé car les jeunes abandonnent les régions rurales faute de perspectives professionnelles décentes.

«Les jeunes – qui n’ont jamais été aussi nombreux dans le monde – sont aujourd’hui au cœur de notre mission au FIDA, qui œuvre pour la transformation des communautés rurales et l’éradication de la faim et de la pauvreté,
a-t-il ajouté. Si nous voulons que ces jeunes deviennent une génération d’“agripreneurs”, nous devons les aider à accéder aux ressources dont ils ont besoin pour transformer les régions rurales en espaces prospères qui pourront nourrir les générations futures.»

Depuis l’entrée en fonction de M. Houngbo l’an passé, le FIDA a placé la jeunesse au cœur de ses programmes et projets de développement. Son objectif est de proposer des formations et de favoriser, d’une manière adaptée pour les jeunes, la création de débouchés professionnels ou la création d’entreprises, dans le secteur agricole comme dans le reste de l’économie.

Alors qu’un tiers de la production alimentaire est perdue ou gaspillée, la réunion des Ministres de l’agriculture portera également sur le rôle que peut jouer le G20 dans ce domaine.

«Les pertes et le gaspillage alimentaires sont un luxe que l’humanité ne peut pas se permettre. Je salue d’ailleurs les efforts du G20 pour résoudre ce problème», a déclaré M. Houngbo. «Le FIDA aide les petits exploitants à mieux stocker et transformer leurs récoltes, de manière à minimiser les pertes alimentaires. Le FIDA tient ses compétences à la disposition de celles et ceux qui souhaitent contribuer à enrayer ce phénomène.»

Le FIDA investit depuis 40 ans dans les populations rurales, en dotant celles-ci des moyens de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer la résilience. Depuis 1978, nous avons octroyé environ 19,7 milliards d’USD sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt et de dons en faveur de projets qui ont touché quelque 474 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est à Rome – le centre névralgique des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Communiqué de presse No.: IFAD/59/2018

Contact médias

Image of Juan Ignacio Cortes Carrasbal

Juan Ignacio Cortes Carrasbal

Communications Division

j.cortescarrasbal@ifad.org