Le FIDA Appuie un Programme de Developpement en Tunisi

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Le FIDA Appuie un Programme de Developpement en Tunisi

Communiqué nº: IFAD 41/02

Rome, mardi 8 octobre 2002 – Un programme de 44,3 millions de USD en République de Tunisie, le Programme de développement agropastoral et de promotion des initiatives locales pour le Sud-Est, recevra un prêt de 18,7 millions de USD du Fonds international de développement agricole (FIDA). L'accord de prêt a été signé aujourd'hui au siège du Fonds par M. Mohamed Jegham, Ambassadeur de Tunisie à Rome, et M. Lennart Båge, Président du FIDA.

Le programme envisagé englobe le Gouvernorat de Tataouine et une partie de la Délégation de Douz dans le Gouvernorat de Kébili, secteurs situés dans les basses zones climatiques arides et sahariennes. En Tunisie, la pauvreté est essentiellement un phénomène rural, qui peut toucher jusqu'à 13% de la population des campagnes, soit un taux près de deux fois plus élevé que la moyenne nationale. Dans le sud-est, la pauvreté est endémique du fait des conditions naturelles difficiles et des aléas climatiques. Les petits et moyens exploitants agropastoraux, qui sont les plus vulnérables aux sécheresses récurrentes, comptent aussi parmi les plus pauvres des habitants de ces régions, ainsi que les femmes et les jeunes en particulier, faute d'autonomie économique.

Le programme bénéficiera à quelque 66 000 personnes à Tataouine et à 7 000 à Douz; grâce à des activités génératrices de revenu et de diversification, le programme répondra aux besoins d'environ 17 000 jeunes ruraux (hommes et femmes) qui ont peu d'accès à la terre et aux autres biens de production.

Le programme vise principalement à engager un processus de développement durable en s'attaquant aux principales causes de la vulnérabilité économique. À cet effet, il mettra en place des instruments institutionnels et apportera des ressources et moyens complémentaires pour: a) appuyer la restauration et la gestion durables des pâturages naturels ainsi que l’amélioration du secteur le plus viable de l’agriculture, et b) appuyer la promotion des micro-entreprises en finançant l'accès à l'information, à la formation et aux services d'aide pour la création de 350 micro-entreprises. Ces entreprises porteront sur des activités agricoles et non agricoles très variées, notamment tissage, maroquinerie, bijoux, boulangerie et préparation d'épices, écotourisme et valorisation à des fins commerciales du patrimoine architectural de la région.

Ce projet porte à neuf le nombre de projets financés sous forme de prêts par le FIDA en Tunisie, pour un montant total de 114 millions de USD.


Le FIDA est une institution spécialisée des Nations Unies dont le mandat spécifique est de lutter contre la faim et la pauvreté dans les régions les plus défavorisées du monde. Depuis 1978, le FIDA a financé 603projets dans 115pays ainsi qu'en Cisjordanie et à Gaza, allouant quelque 7,3milliards de USD en prêts et dons. Ces projets ont donné à environ 250millions de ruraux la possibilité d'échapper à la pauvreté. Le FIDA alloue la plus grande partie de ses ressources aux pays à faible revenu à des conditions particulièrement favorables – remboursement sur 40ans avec différé d'amortissement de dix ans et commission de service de 0,75% l'an.