Les ruraux pauvres sans terre vont bénéficier dun investissement du FIDA au Burkina Faso

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Les ruraux pauvres sans terre vont bénéficier d'un investissement du FIDA au Burkina Faso

Communiqué nº: IFAD 33/03

Rome, 9 octobre 2003 – Remédier à la dégradation des ressources naturelles, particulièrement sol et eau, et améliorer la productivité agricole constituent le pivot d'un programme d'investissement communautaire en fertilité des sols au Burkina Faso d'un montant de 26,9 millions de USD.

Ce programme de sept ans sera financé à hauteur de 12,01 millions de USD par un prêt du Fonds international de développement agricole (FIDA) au Burkina Faso. L'accord de prêt a été signé aujourd'hui au siège du FIDA par l'Ambassadeur du Burkina Faso, Son Excellence M. Mamadou Cissoko, et le Vice-Président du FIDA, M. Cyril Enweze.

Le Programme d'investissement communautaire en fertilité agricole améliorera la productivité agricole et contribuera à la protection et à la régénération des sols au moyen d'activités de conservation des sols et des eaux, de remise en état des sols et d'agroforesterie. Le programme est aussi cofinancé par la Banque africaine de développement (7,5 millions de USD) et par la Banque ouest-africaine de développement (environ 2,5 millions de USD).

Le programme touchera quelque 150 000 ruraux pauvres vivant dans environ 800 villages répartis dans les cinq provinces de Gourma, Kompienga, Tapoa, Gnagna et Komandjari de la région de l'est du Burkina Faso. Outre la remise en état des terres agricoles et des ressources naturelles dégradées, le programme appuiera également des activités créatrices de revenus et apportera une aide aux personnes vulnérables, notamment aux femmes sans terre et aux jeunes.

Ce programme est novateur parce que la portée des activités sera décidée par les bénéficiaires eux-mêmes. Il adoptera une approche participative en aidant les communautés à définir et formuler leurs propres besoins, puis à trouver des solutions viables. Dans le cadre du programme global, des microprogrammes centrés sur divers domaines seront élaborés: amélioration de la fertilité des sols pour accroître le rendement des cultures pluviales, intensification et intégration agropastorale, aménagement de couloirs de transhumance pour le bétail, valorisation des produits de l'agriculture et de l'élevage, entre autres. Le programme s'attachera aussi à promouvoir un environnement institutionnel et économique propice à une agriculture durable dans le pays.

Avec ce prêt, le FIDA aura apporté au total 101,12 millions de USD (66,3 millions de DTS) à l'appui de 8 projets au Burkina Faso.


Le FIDA est une institution spécialisée des Nations Unies vouée à l'éradication de la pauvreté rurale dans les pays en développement. Depuis 1978, le FIDA a financé 625 projets dans 115 pays et territoires, ce qui représente un engagement total d'environ 7,7 milliards de USD sous forme de prêts et de dons. Ces projets ont aidé quelque 250 millions de ruraux dans leurs efforts pour vaincre la pauvreté.