Le Président du FIDA, Kanayo F. Nwanze en visite officielle au Bénin

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Le Président du FIDA, Kanayo F. Nwanze en visite officielle au Bénin

L'agriculture, la sécurité alimentaire et l'emploi pour les jeunes en milieu rural au centre des discussions avec les autorités béninoises

Rome,3 janvier 2014– Kanayo Nwanze, le Président du Fonds international de développement agricole (FIDA) visitera le Bénin du 6 au 8 janvier. C'est sa première visite officielle au Bénin depuis son élection et sa réélection à la tête de l'institution respectivement en février 2009 et en février 2013.

Au cours de son séjour, Nwanze rencontrera le Président du Bénin, Yayi Boni, le Ministre de l'économie et des finances, Jonas Gbian, la Ministre de l'Agriculture de l'élevage et de la pêche, Fatouma Amadou Djbril, Madame, la Ministre de la Microfinance , de l'emploi des jeunes et des femmes, Françoise Assogba, le Ministre de la Décentralisation, de la Gouvernance locale, de l'Administration et de l'Aménagement du Territoire, Isidore Gnonlonfoun et , le Ministre du Développement, de l'analyse économique et de la prospective, Marcel Alain de Souza pour discuter avec eux du partenariat entre le FIDA et le Bénin dans le domaine du développement du secteur agricole – secteur vulnérable au changement climatique, de la sécurité alimentaire et de l'emploi pour les jeunes en milieu rural.

«Le développement n'est pas un processus mais un investissement à long terme. C'est pourquoi le FIDA salue le Plan stratégique de relance du secteur agricole (PSRSA), qui est une volonté et un engagement politiques du Gouvernement du Bénin, pour mettre les Béninois à l'abri de la faim et de la pauvreté,» a déclaré Nwanze avant son départ pour Cotonou.

«L'agriculture joue un rôle fondamental dans le développement d'une nation. Elle nourrit le peuple, crée l'emploi et assure la croissance économique. Elle est aussi clé pour la sécurité alimentaire nationale et assure aussi la paix et la sécurité globale,» il a ajouté.

Le Président du FIDA, Nwanze visitera quelques sites du Projet d'appui à la croissance économique rurale (PACER) en cours depuis l'année 2010, où il rencontrera les bénéficiaires pour discuter avec eux de l'impact du projet sur leurs conditions de vie. Il se rendra également au Centre de riz pour l'Afrique où il a été le Directeur général jusqu'en novembre 2006. Ce Centre de recherche par excellence pour l'Afrique, continue de contribuer à l'allègement de la pauvreté et à la sécurité alimentaire du continent à travers des activités de recherche, développement et partenariat visant à améliorer la productivité et la rentabilité du secteur rizicole tout en veillant à la durabilité du milieu de production. Grâce à ce Centre, la production de riz au Bénin, en particulier les variétés de riz pluvial cultivé sur la terre ferme, a été renforcée par l'introduction de variétés de ‘NERICA'.

De 1978 à ce jour, le FIDA a financé 11 programmes et projets au Bénin pour un investissement total de 313,6 million USD et 144,2 millions de USD de ressources propres bénéficiant 398 400 ménages.


Communiqué de presse no: IFAD/01/2014

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) œuvre aux côtés des populations rurales pauvres afin de leur permettre de cultiver et de vendre davantage de produits vivriers, d'accroître leurs revenus et de déterminer le cap de leur propre existence. Depuis 1978, le FIDA a investi dans des projets plus de 15 milliards d'USD sous forme de dons et de prêts à faible taux d'intérêt octroyés à des pays en développement, permettant à plus de 410 millions de personnes de se libérer par elles-mêmes de la pauvreté et favorisant ainsi la création de communautés rurales dynamiques. Le FIDA est une institution financière internationale et une agence spécialisée des Nations Unies dont le siège est à Rome – la plateforme alimentaire et agricole des Nations Unies. Il représente un partenariat unique, regroupant 172 membres, entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), d'autres pays en développement et l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).