New opportunity for Angolan smallholder farmers to boost food security and be more resilient to climate change

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Une nouvelle opportunité pour les petits exploitants de l’Angola pour renforcer leur sécurité alimentaire et leur résilience face aux changements climatiques

Rome, le 15 mai 2018 – Le Fonds international de développement agricole (FIDA) et l’Angola ont conclu, ce jour, un nouvel accord financier qui renforcera la sécurité alimentaire et nutritionnelle de près de 8 000 ménages ruraux des provinces de Benguela, de Cunene et de Huila.

L’accord relatif au Projet de relèvement de l’agriculture a été signé à Rome par Gilbert F. Houngbo, Président du FIDA, et Florêncio Mariano da Conceição de Almeida, Ambassadeur et Représentant permanent la République d'Angola auprès du FIDA.

Le coût total du projet est de 7,6 millions d’USD, dont 5 millions d’USD sous forme de prêt et 1 million d’USD sous forme de don octroyés par le FIDA. Il sera cofinancé par l’Angola (0,7 million d’USD), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (0,5 million d’USD) et les bénéficiaires eux-mêmes (0,4 million d’USD).

Alors qu’il emploie 44% de la population, le secteur agricole ne représente, en moyenne, que 10% du produit intérieur brut (PIB) angolais. En outre, plus de la moitié des pauvres vivent dans les zones rurales et dépendent exclusivement de l’agriculture de subsistance.

Le secteur agricole angolais a été dévasté par quatre décennies de guerre civile et la productivité s’est effondrée. Depuis le retour de la paix en 2002, les pouvoirs publics ont fait d'importants efforts pour surmonter ces difficultés. Le nouveau Projet de relèvement de l’agriculture soutenu par le FIDA aidera les agriculteurs de subsistance non seulement à augmenter la production végétale et animale, mais aussi à renforcer leur productivité. Par ailleurs, les sécheresses prolongées de 2016 ont eu un impact catastrophique sur la sécurité alimentaire de millions de personnes dans la quasi-totalité du pays. Dans les zones ciblées, le projet contribuera aussi à réduire l’insécurité alimentaire, un problème aggravé par les événements climatiques récurrents tels qu’El Niño (sécheresse) ou La Niña (inondations).

Il servira également à rénover et à reconstruire des infrastructures hydrauliques polyvalentes. En outre, il aidera les petits agriculteurs à obtenir les compétences dont ils ont besoin pour réduire leur vulnérabilité aux chocs climatiques.

Le Projet s’appuiera sur les travaux des différents programmes d’urgence financés par l’Angola et les partenaires de développement. Il proposera deux types de dispositifs aux ménages: un dispositif axé sur l’agriculture et la sécurité alimentaire et d'autres dédiés à l’élevage (volaille, caprins, ovins et porcins) en fonction de la base d’actifs des bénéficiaires. Le projet aidera les populations locales à augmenter la productivité des exploitations agricoles et à renforcer la sécurité alimentaire grâce à la diversification des moyens d’existence.

Depuis 1991, le FIDA a contribué à sept projets et programmes de développement en Angola pour un montant total de 147,3 millions d’USD, dont  82 millions d’USD sous forme d'investissements ayant directement bénéficié à 268 600 ménages ruraux.

Le FIDA a investi pendant 40 ans dans les populations rurales, en dotant celles-ci des moyens de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer la résilience. Depuis 1978, nous avons octroyé 20,2 milliards d’USD sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt et de dons en faveur de projets qui ont touché quelque 476 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est à Rome – le centre névralgique des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture.

Pour de plus amples informations, consulter le site www.ifad.org

Communiqué de presse n°: FIDA/37/2018

Contact médias

Image of David Florentin Paqui

David Florentin Paqui

Regional Communications Officer, East and Southern Africa, West and Central Africa

d.paqui@ifad.org