République démocratique du Congo: un nouvel espoir pour les ruraux pauvres au lendemain de la guerre

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

République démocratique du Congo: un nouvel espoir pour les ruraux pauvres au lendemain de la guerre

Communiqué nº: IFAD 26/04

Rome, 15 juillet 2004 – Un nouveau programme de reconstitution des infrastructures et des services en République démocratique du Congo après les ravages de la guerre redonnera une chance à 70 000 ménages pauvres dans l’arrière-pays rural de la province de l’Équateur.

Ce programme, d’un montant de 22,6 millions de USD, sera financé en partie par un prêt de 14,7 millions de USD consenti par le Fonds international de développement agricole (FIDA). Le Gouvernement belge apportera une contribution de 6,0 millions de USD à travers le Fonds belge de survie. L’accord de prêt a été signé au siège du FIDA par M. Innocent Mokosa Mandende, chargé d’affaires par intérim de la République démocratique du Congo auprès de l’Italie, et M. Lennart Båge, Président du FIDA.

Au terme de cinq années d’une guerre civile dévastatrice et de longs épisodes de mauvaise gouvernance, les habitants de cette zone rurale n’ont plus grand-chose pour gagner leur vie. Les outils agricoles et le matériel de pêche font défaut, les infrastructures sont lourdement endommagées, les moyens de transport et de communication sont très insuffisants. Le programme contribuera au relèvement du secteur agricole en aidant les paysans à avoir accès aux outils, à l’information, à la technologie et aux marchés.

«La pauvreté est l’une des séquelles les plus cruelles du conflit. Sans cet accès aux moyens de production et aux marchés agricoles, la voie qui mène au relèvement serait encore plus longue», a déclaré Leopold Sarr, chargé de portefeuille de pays du FIDA pour la République démocratique du Congo. «Le programme jouera un rôle déterminant, notamment pour les groupes très vulnérables tels que les femmes et les pygmées».

Le programme s’articule autour des réseaux d’organisations communautaires qui assurent la formation et le renforcement des capacités. C’est ainsi par exemple que les agriculteurs apprendront à cultiver avec des semences et des engrais et que les pêcheurs augmenteront la valeur de leurs prises grâce au séchage et au fumage. Les moyens de communication améliorés, dont la radio rurale, apporteront des informations sur les marchés jusque dans les zones reculées et aideront les agriculteurs à obtenir de meilleurs prix pour leurs récoltes.

Avec ce prêt, le FIDA aura financé quatre projets dans la République démocratique du Congo, pour un montant total d’environ 80 millions de USD.


Le FIDA est une institution spécialisée des Nations Unies qui a pour mission de lutter contre la pauvreté rurale dans les régions les plus défavorisées de la planète. Depuis 1978, il a financé 653 projets et programmes dans 115 pays et territoires, soit un investissement d'environ 8,1 milliards de USD. Ses interventions ont soutenu quelque 250 millions de ruraux dans leurs efforts pour vaincre la pauvreté.