South-South and Triangular Cooperation is key to fighting hunger and poverty and transforming rural communities in developing countries

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

La coopération Sud-Sud et triangulaire est un élément indispensable de la lutte contre la faim et la pauvreté, et de la transformation des communautés rurales dans les pays en développement

Rome, 16 novembre 2017 – Plus de 300 représentants de gouvernements, d'organisations internationales, du milieu universitaire, d'organismes de recherche, du secteur privé, d'organisations non gouvernementales et de la société civile  se réuniront à Brasilia du 20 au 21 novembre, pour participer à la Conférence internationale sur la coopération Sud-Sud et triangulaire intitulée "Faire des innovations des pays du Sud un vecteur de transformation du monde rural".

Le Ministre brésilien de la planification, du développement et de la gestion, Dyogo Oliveira, inaugurera la conférence le 20 novembre, qui se tiendra au centre des congrès de l'hôtel Meliá Brasil 21, à Brasilia.

"Dans un pays où l'agriculture joue un rôle économique capital et où la pauvreté persiste, il s'avère essentiel de connaître les expériences et les démarches novatrices qui permettent de combattre les inégalités", a déclaré M. de Oliveira. "Fort de sa décision de promouvoir les conditions propices au développement et à la création d'emplois et de revenus, le Brésil est déterminé à tirer profit de la coopération Sud-Sud et triangulaire, car il sait qu'elle est un de ses principaux atouts dans cette lutte."

Organisée par le Fonds international de développement agricole (FIDA), en collaboration avec le Brésil et d'autres partenaires – dont l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, le Bureau des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud et la Coalition internationale pour l’accès à la terre –, la conférence a pour objectifs de recenser les solutions innovantes et de susciter les échanges de vues à ce sujet, et de mettre l’accent sur l'augmentation de la production et de la productivité agricoles.

Au cours de ces deux journées de conférence, les participants seront amenés à débattre des moyens de promouvoir davantage les investissements entre pays en développement, pour appuyer le financement de l'agriculture paysanne et du développement rural, et des moyens à mettre en œuvre pour tirer parti des technologies de l'information et des communications, tout particulièrement chez les jeunes et les femmes des zones rurales.

Cet événement sera également l’occasion, pour les pays à faible revenu, les pays à revenu intermédiaire et les pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure, de débattre de possibilités de partenariat et de coopération pouvant être reproduites à plus grande échelle afin de soutenir l'agriculture et le développement rural, et d’assurer ainsi une plus grande prospérité.

"La coopération Sud-Sud et triangulaire est une modalité essentielle du développement, s'agissant de concourir à la réalisation des objectifs du Programme à l'horizon 2030 et des objectifs de développement durable. Elle agit en complément du modèle plus traditionnel de coopération au développement Nord-Sud", a déclaré M. Ashwani Muthoo, Directeur de la Division engagement mondial, savoirs et stratégie du FIDA. "La coopération Sud-Sud et triangulaire permet aux pays en développement de s'impliquer davantage, d'assumer une responsabilité accrue et d'avoir une plus grande maîtrise de leur propre programme de développement, dans le but d'améliorer les moyens d'existence et la sécurité alimentaire de leurs populations."

Dans le cadre de la conférence, plus de 10 ministres de pays en développement participants parleront de leur expérience dans deux tables rondes ministérielles de haut niveau intitulées: "Le rôle et la contribution de la coopération Sud-Sud et triangulaire dans le programme de développement durable" et "Le rôle de la coopération Sud-Sud et triangulaire dans l'appui à la transformation inclusive du monde rural". Ces tables rondes de haut niveau seront suivies de trois séances thématiques animées par des modérateurs.

Depuis 1980, le FIDA a financé 12 programmes et projets de développement rural au Brésil, pour un montant total de 864,5 millions d’USD. Parmi ceux-ci, 565 millions d'USD (dont 279,4 millions d’USD d'investissements directs du FIDA) ont été affectés à des opérations toujours en cours dans les États du Nord-Est du pays, qui profitent à près de 400 000 ménages ruraux. Alors qu’il investissait à l'origine dans les activités de développement rural dans le Sertão, région semi-aride du Nord-Est du pays, le FIDA a depuis lors élargi ses opérations à la zone de transition amazonienne de l'État de Maranhão, à la zone de transition au Sertão (agreste) dans l'État du Pernambouc et à la forêt ombrophile du littoral, dite mata atlantica.

Les enseignements tirés des opérations financées par le FIDA au Brésil ont été communiqués au fil des ans aux responsables publics, à la société civile, au secteur privé et aux petits exploitants par le biais de forums de concertation sur les politiques et du programme Semear (de "semer", en portugais) de partage des savoirs.

Pour pouvoir assister à la conférence, les journalistes sont priés de retirer leur accréditation au plus tard le 20 novembre 2017 à 11 heures. La conférence commencera à 13 h 30. Veuillez envoyer par mail une copie de votre carte de presse, votre nom, celui de votre média ainsi que votre numéro de téléphone aux contacts suivants:

Ministère brésilien de la planification:
Thaisis Barboza
Directrice du service de presse
téléphone portable: +55 61 2020 5043
thaisis.souza@planejamento.gov.br

FIDA:

David Florentin Paqui
Chargé de communication régional
Division de la communication du FIDA
téléphone portable: +55 61 98175 7739
téléphone: +39 06 5459 2213
téléphone portable: +39 335 7516406
d.paqui@ifad.org


Communiqué de presse n°: FIDA/62/2017

Le FIDA investit dans les populations rurales en les autonomisant afin de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d'améliorer la nutrition et de renforcer leur résilience. Depuis 1978, nous avons octroyé environ 18,9 milliards d’USD sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt et de dons en faveur de projets qui ont touché quelque 470 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est à Rome, le centre névralgique des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture. Pour de plus amples informations, consulter le site www.ifad.org

Contact médias

Image of David Florentin Paqui

David Florentin Paqui

Regional Communications Officer, East and Southern Africa, West and Central Africa

d.paqui@ifad.org