La transformation des zones rurales est cruciale pour inverser lexode rural des jeunes de lAfrique orientale et australe

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

La transformation des zones rurales est cruciale pour inverser l'exode rural des jeunes de l'Afrique orientale et australe

 

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le gouvernement de Madagascar réuniront des décideurs politiques et des agents de développement à  Antananarivo, Madagascar, du 10 au 13 novembre pour discuter des approches novatrices visant  la transformation des communautés des ruraux pauvres.

Pendant les quatre jours de l’atelier, les participants examineront la mise en œuvre des projets et programmes appuyés par le FIDA en Afrique orientale et australe, partageront les expériences et les leçons liées au développement. Ils identifieront également les stratégies pour relever les défis rencontrés au cours de la mise en œuvre des projets et programmes de développement rural. Ce sera aussi l’occasion de lancer les jalons pour le progrès de l’agriculture et le développement rural dans la région.

Le Président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, le Ministre de l'Agriculture, Roland Ravatomanga, le Vice-président du FIDA, Michel Mordasini, et le Directeur régional du FIDA pour la Division Afrique orientale et australe, Sana F.K. Jatta, présideront la cérémonie d’ouverture de cet atelier le 10 Novembre. Plus de 200 participants sont attendus à cette rencontre, parmi lesquels les partenaires des projets financés par le FIDA dans la région, les représentants des gouvernements, des agences de développement, des agences des Nations Unies, le secteur privé, ainsi que des membres de la société civile et des organisations paysannes.

Aujourd'hui,  plus que jamais, la communauté internationale est confrontée au défi de l’immigration. Des personnes quittent leur pays d'origine  à la recherche d’une vie meilleure. L'atelier mettra un accent particulier sur comment les activités économiques durables peuvent avoir de l'impact sur  la réduction de l'exode rural en Afrique. Lorsque les opportunités sont limitées ou que les besoins de base pour  la survie sont à risque, les gens, en particulier les jeunes, commencent à quitter les zones rurales pour les villes ou même traverser les frontières à la recherche d'une vie meilleure. L'atelier explorera les options d'emplois attrayants en milieu rural qui aideront les jeunes à focaliser leur énergie et leur créativité dans la relance de leurs communautés.

À la veille de l'atelier, Sana F.K. Jatta, Directeur régional de la Division Afrique orientale et australe l'Afrique australe au FIDA,  a déclaré: "L'investissement dans l'agriculture en Afrique, en particulier en Afrique orientale et australe doit se concentrer sur la création d'un secteur de l’agriculture paysanne dynamique. Un secteur rural dynamique crée la demande locale des biens et services produits. Il peut stimuler la croissance durable de l'emploi non agricole. Ceci est crucial pour l'emploi rural. Autrement, les jeunes ruraux pauvres seront obligés de laisser leurs communautés et partir à la recherche de travail dans les villes ou à l'étranger ".

Jatta a ajouté: "Pour relever ce défi, les partenariats sont essentiels pour le travail du FIDA. Nous croyons que l'engagement du secteur privé responsable, en particulier le secteur privé africain, est un élément clé pour l'optimisation des opportunités économiques dans les zones rurales".

En juin 2015, le FIDA avait 48 programmes et projets en cours dans 17 pays d'Afrique orientale et australe, pour un montant total de 1 395 millions d’USD de ses ressources.

Depuis 1979, le FIDA a financé 15 projets et programmes à Madagascar d’un montant total de 624,4 millions d’USD, dont 265,5 millions d’USD proviennent de ses propres ressources ayant bénéficié directement à  694 600 familles rurales.

Notes aux Rédacteurs: 
Sana F.K. Jatta, Directeur régional de la Division Afrique orientale et australe et Ghachem Kadari, Chargé de programme pays a.i. pour Madagascar, seront disponibles pour des interviews pendant l’atelier, directement ou même par téléphone.


Communiqué de presse No.: FIDA/74/2015 

Le FIDA investit dans les populations rurales en les autonomisant afin de réduire la pauvreté, d'accroître la sécurité alimentaire, d'améliorer la nutrition et de renforcer la résilience. Depuis 1978, nous avons octroyé près de 17 milliards d’USD environ sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt et de dons en faveur de projets qui ont touché environ 453 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est à Rome – le centre névralgique des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture.