Le FIDA fait don de 1,55 million de USD pour combattre le criquet pèlerin en Afrique de lOuest

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Le FIDA fait don de 1,55 million de USD pour combattre le criquet pèlerin en Afrique de l'Ouest

Communiqué nº: IFAD 30/04

Rome, le 20 septembre 2004: Pour endiguer la vague de criquets pèlerins, Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a approuvé pour 1,55 million de USD de dons. Ces 12 dons aideront également à poser les bases de solutions à plus long terme en vue de prévenir ce fléau à l'avenir.

Jusqu'à présent, les interventions d'urgence mises sur pied pour pulvériser des insecticides sur les champs infectés de criquets n'ont pas réussi à contenir les énormes essaims de criquets qui dévorent l'herbe et les cultures dans plus d'une dizaine de pays d'Afrique du Nord et d'Afrique de l'Ouest.

Comme le remarque Lennart Båge, Président du FIDA, ''beaucoup de petits exploitants qui en sont tributaires pour subvenir à leurs propres besoins et à ceux de leurs familles voient actuellement leurs récoltes menacées. Les infestations de criquets pèlerins dénudent leurs exploitations et les enfoncent encore plus dans la pauvreté. Nous devons agir sans plus attendre pour prévenir des souffrances humaines à grande échelle.''

Dix de ces douze dons aideront à fournir une assistance immédiate pour former du personnel, acheter du matériel et équiper des laboratoires en Algérie, au Burkina Faso, en Gambie, au Mali, au Maroc, en Mauritanie, au Niger, au Sénégal, au Soudan et au Tchad. Les deux autres, d'un montant total de 0,5 million de USD, serviront à financer les efforts entrepris pour trouver des solutions à long terme aux infestations récurrentes de criquets pèlerins dans différentes régions du continent.

Depuis les années 80, le FIDA s'emploie, conjointement avec ses partenaires des Nations Unies, en particulier l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture, à mettre à l'épreuve des méthodes biologiquement rationnelles de lutte contre les invasions de criquets pèlerins tout en préservant la santé du bétail et l'environnement. Ainsi, des phéromones sont utilisées pour désorienter les insectes et les empêcher de former des essaims. Une autre formule respectueuse de l'environnement consiste à pulvériser sur les criquets pèlerins des préparations contenant du métarhizium, champignon naturel, qui les éliminent dans un délai d'une à deux semaines.

Ahmed Sidahmed, chargé des efforts entrepris par le FIDA pour appuyer la lutte contre le criquet pèlerin, souligne que ''les ruraux pauvres vivent une existence précaire. Il nous faut veiller à ce que les produits que nous utilisons aujourd'hui n'affectent pas les sols, l'eau ou le bétail dont dépendra leur existence future.''

Les dons du FIDA serviront à former du personnel à l'utilisation de ces nouvelles techniques ainsi qu'à renforcer la capacité des pays de détecter les signes annonciateurs d'une infestation imminente. C'est ainsi par exemple que les abondantes précipitations de l'an dernier ont créé des conditions propices à la multiplication des criquets pèlerins: sols sableux humides, espaces libres pour la ponte et végétation pouvant nourrir les insectes après éclosion. Or, il est beaucoup plus facile de prévenir des infestations lorsque les insectes sont jeunes, solitaires et encore incapables de voler. Une fois qu'ils s'envolent et rejoignent leurs congénères pour constituer un essaim, cela devient une difficile course contre la montre.

À la fin des années 80, le FIDA a mis à l'essai avec succès de nouvelles méthodes de lutte contre un autre parasite, la lucilie bouchère, à l'état larvaire. Le FIDA et vingt-cinq partenaires ont lancé un programme pilote pour éliminer ce parasite du bétail, extrêmement néfaste, en libérant des mouches stérilisées dont l'accouplement avec d'autres mouches met fin à leur reproduction. Au moment où la campagne battait son plein, en 1991, la lucilie bouchère avait été presque totalement éradiquée.


Le FIDA est une agence spécialisée des Nations Unies qui se consacre à l’élimination de la pauvreté rurale dans les régions les plus désavantagées du monde. Depuis 1978, le FIDA a investi 8,2 milliards de USD dans 660 projets et programmes de développement rural qui ont aidé environ 250 millions de ruraux dans leurs efforts pour se libérer de la pauvreté.