Nouveau record pour le niveau d’aide apportée aux populations rurales pauvres par le FIDA, organisme des Nations Unies,: Rapport annuel 2021

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Nouveau record pour le niveau d’aide apportée aux populations rurales pauvres par le FIDA, organisme des Nations Unies: Rapport annuel 2021

Dans un monde devant faire face à des difficultés croissantes, avec les changements climatiques, la pandémie de COVID-19 et les chocs économiques mondiaux, le Fonds international de développement agricole (FIDA), organisme des Nations Unies, enchérit sur son engagement en faveur des communautés rurales les plus pauvres de la planète, par son soutien, selon son rapport annuel publié aujourd’hui, à 128 millions de petits exploitants agricoles et de personnes vulnérables en 2021.

Dans son Rapport annuel 2021, le FIDA explique comment ses efforts ciblés ont permis d’atteindre les personnes qui en avaient le plus besoin. Les résultats obtenus durant l’année 2021 indiquent en effet que les femmes et les jeunes représentaient respectivement 49% et 22% des bénéficiaires directs de ses interventions.

« Nous savons que donner aux femmes les moyens économiques d’une plus grande autonomie est la clé d’une plus grande autonomie pour tous, et aussi que plus de 600 millions de jeunes des zones rurales partout dans le monde ont besoin de notre aide. En 2021, nous avons fait en sorte que notre engagement bénéficie à ces populations-là », a indiqué Gilbert F. Houngbo, Président du FIDA.

« Ces investissements permettront, au bout du compte, d’améliorer la sécurité alimentaire, de réduire la pauvreté et d’assurer la résilience économique de leurs communautés – c’est-à-dire de celles et ceux qui produisent un tiers des aliments à l’échelle mondiale, mais qui sont bien trop souvent laissés pour compte », explique-t-il.

Le rapport annuel fait la synthèse des activités menées par cet organisme spécialisé des Nations Unies et institution financière internationale, qui mobilise à la fois des fonds et une expertise technique, entre autres ressources, pour éviter à 3,4 milliards de personnes vivant dans les zones rurales des pays en développement de basculer dans la pauvreté et la faim.

Compte tenu de l’avancée de la faim dans le monde et des effets des changements climatiques sur la production agricole, le rôle joué par le FIDA pour garantir la sécurité alimentaire mondiale n’a jamais été aussi important. C’est ce qu’ont reconnu les 177 États membres du FIDA en affectant une somme record de 1,55 milliard d’USD aux ressources de base 2022-2024 de l’organisme, dans le but de doubler son impact d’ici 2030.

Certains de ces fonds ont été affectés l’année dernière à l’initiative de riposte à la COVID-19 du FIDA, le Mécanisme de relance en faveur des populations rurales pauvres (ou RPSF), pour aider les personnes à surmonter les pertes financières causées par la pandémie tout en protégeant l’offre alimentaire mondiale.

Alors que les marchés traditionnels connaissaient des bouleversements dus aux perturbations causées par la COVID-19 qui ont touché la chaîne d’approvisionnement et les transports, le RPSF a pu fournir aux petits exploitants des semences et des engrais, ainsi qu’un accès à des liquidités et à des informations. De plus, les services numériques tels que le commerce en ligne et les systèmes de monnaie électronique ont bénéficié d’un appui renforcé. Au cours des deux dernières années, vingt millions de personnes de 59 pays durement touchés par la crise ont bénéficié d’une aide grâce au RPSF.

Le Rapport annuel 2021 met également en lumière les efforts déployés par le FIDA pour étendre sa mobilisation de ressources en assurant la participation de partenaires issus du secteur privé. Tout ceci s’ajoute à la note de crédit A++ obtenue par le FIDA en 2020, qui lui a permis d’obtenir des cofinancements dans le cadre de partenariats et donc de compléter ses ressources de base triennales de « reconstitution ». En juin 2021, le FIDA a également lancé un cadre de financement du développement durable pour orienter son engagement auprès d’investisseurs institutionnels à impact mettant l’accent sur la finance durable.

Parmi les autres événements marquants de l’année 2021, le FIDA a poursuivi sa campagne de plaidoyer en faveur des populations rurales et de la transformation des systèmes alimentaires à l’occasion d’événements internationaux majeurs tels que la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26) et le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires.

Les initiatives présentées en 2021 servent aujourd’hui de fondements à l’intensification de la riposte du FIDA à la crise causée par la guerre en Ukraine qui marque l’année 2022 et à la flambée des prix des aliments, des engrais, de l’énergie et des transports qui s’en est suivie. L’Initiative de riposte à la crise, mise en place par le FIDA pour faire face aux effets de la guerre, se concentre sur 22 pays prioritaires ayant besoin d’une aide d’urgence, et des interventions sont désormais en cours dans six des États les plus critiques: l’Afghanistan, l’Éthiopie, Haïti, le Mozambique, la Somalie et le Yémen.

« Notre mission reste immuable face aux conflits, à la pandémie de COVID-19 et aux chocs climatiques: transformer les économies rurales et les systèmes alimentaires et garantir aux petits exploitants les plus vulnérables et à leurs communautés un développement plus durable et inclusif. », a déclaré Gilbert F. Houngbo.

À l’intention des journalistes:

La version numérique du Rapport annuel 2021 du FIDA comprend des récits multimédias et des témoignages à la première personne d’agriculteurs et de membres de communautés où le FIDA fait changer les choses. Cliquez ici pour y accéder.

Contact: Équipe média du FIDA: mediateam@ifad.org

Pour toute demande d’interview, de contenu audiovisuel et pour toute autre question: Michelle Hoffman: +39 366 6220516

 


Communiqué de presse no: IFAD/44/2022

Le FIDA investit dans les populations rurales en les dotant des moyens de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer leur résilience. Depuis 1978, il a octroyé près de 23,2 milliards d’USD sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt et de dons, dans le cadre de projets dont ont bénéficié quelque 518 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est situé à Rome, centre névralgique des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

De nombreuses photographies illustrant l’action du FIDA aux côtés des populations rurales peuvent être téléchargées à partir de la banque d’images de l’organisation.

Contact médias

Image of Michelle Hoffman

Michelle Hoffman

Senior Communication Officer, Global Outreach

m.hoffman@ifad.org