Rapport annuel 2020 du FIDA: relever les défis d’une année hors du commun

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Rapport annuel 2020 du FIDA: relever les défis d’une année hors du commun

©IFAD/ Todd M. Henry

Nous avons commencé l’année 2020 avec un sentiment d’urgence. Les prévisions laissaient présager que le nombre de personnes vivant dans une pauvreté extrême allait augmenter pour la première fois en l’espace d’une génération, tandis que le nombre de personnes souffrant de la faim serait en hausse de pas moins de 132 millions.

C’est alors que la pandémie de COVID-19 a frappé.

Les populations rurales se sont retrouvées face à un choc sans précédent, un choc qui menaçait d’exacerber les innombrables défis auxquels elles étaient déjà confrontées et d’annihiler des années de progrès dans la lutte contre la faim et la pauvreté. Nous avons compris qu’il nous fallait agir vite et avec efficacité pour leur venir en aide. Mais, en même temps, nous savions que ni nous, ni eux ne pouvions nous permettre de perdre de vue nos objectifs à long terme.

Le Rapport annuel 2020 du FIDA explique en détail comment nous avons relevé ces défis. Il décrit notre riposte immédiate à la pandémie, lorsque nous avons entrepris de collaborer avec les pouvoirs publics pour adapter les projets en cours afin de protéger les participants des répercussions socioéconomiques qui étaient à craindre. Le rapport expose également les points de vue des populations rurales aux côtés desquelles nous avons travaillé alors que la pandémie se propageait dans le monde entier. 

Il décrit aussi le Mécanisme de relance en faveur des populations rurales pauvres, que nous avons mis en place en avril 2020 pour faire face à la très forte demande de soutien, ainsi que d’autres stratégies que nous avons adoptées afin de renforcer la résilience des populations rurales face aux répercussions immédiates de la pandémie.

En 2020, il ne s’agissait pas seulement de faire face aux effets immédiats d’une crise sans précédent; il fallait aussi jeter les bases d’un monde de l’après-COVID-19 plus résilient et plus inclusif. Pour le FIDA, cela supposait de réorganiser l’architecture financière afin d’être en mesure d’investir davantage et d’élargir notre rayon d’action au service des populations rurales. À cet égard, l’année 2020 fera date: nous avons procédé à notre premier investissement dans une entité du secteur privé, avec un investissement de 9 millions d’USD dans le Fonds d’investissement pour l’entrepreneuriat agricole (Fonds ABC), et nous sommes devenus le premier organisme des Nations Unies à obtenir une note de crédit publique.

Une plus grande ambition suppose également une plus grande prudence. Notre nouveau Cadre d’emprunt intégré nous permettra de gérer les risques associés à un modèle financier plus ambitieux, tout en veillant à préserver la viabilité financière du FIDA. Il est important de noter que les contributions de base des États membres demeurent le fondement de notre modèle financier.

Pour bâtir un monde de l’après-COVID-19 plus résilient, il faut aussi aller encore plus loin afin de venir en aide aux populations rurales qui risquent le plus, pour des raisons diverses, d’être laissées pour compte. Le Rapport annuel 2020 présente les outils, nouveaux ou mis à jour, que nous utilisons pour agir aux côtés des populations autochtones, des femmes, des jeunes et des personnes handicapées. En outre, il propose des vidéos et des témoignages qui mettent en avant les points de vue des populations rurales avec lesquelles nous travaillons.

Cette action – et la nécessité de faire mieux entendre les voix des populations rurales – trouve un écho de plus en plus large alors que nous nous attachons à préparer le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires organisé cette année, à l’occasion duquel l’inclusion sera un thème de discussion de premier plan.

L’innovation est au cœur de toutes ces actions. En effet, comme les défis auxquels font face les populations rurales deviennent de plus en plus complexes et de plus en plus interdépendants, les solutions doivent nécessairement devenir plus perfectionnées. Les technologies de pointe – comme les nouveaux systèmes d’alerte rapide et les panneaux solaires mobiles – prennent de l’importance dans les interventions du FIDA, comme en témoignent de nombreux exemples mis en avant dans ce rapport.

L’innovation est également essentielle pour améliorer l’efficacité institutionnelle, afin que nous soyons à même de faire plus pour les populations rurales du monde entier. La décentralisation de notre modèle opérationnel nous donnera la souplesse et la créativité nécessaires pour s’adapter et agir en fonction du contexte propre à chaque pays.

En outre, tout comme nous agissons aux côtés des populations rurales pour trouver des solutions durables aux défis auxquels elles se heurtent, nous privilégions également les pratiques durables dans nos activités quotidiennes. C’est ainsi que nous avons pu conserver la certification platine décernée par le programme Leadership in Energy and Environmental Design (LEED), qui atteste la plus haute qualité environnementale au monde pour les bâtiments.

Nous avons été confrontés à de nombreuses difficultés en 2020, tout comme les populations du monde entier. Le Rapport annuel 2020 du FIDA expose de façon concise, percutante et interactive comment nous y avons fait face et comment, tout au long de l’année, nous avons adapté nos plans mois après mois afin de bâtir un monde plus résilient pour toutes les populations rurales.

Découvrez le Rapport annuel du FIDA pour 2020