Investir pour consolider les fondations de l’agriculture gambienne

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Investir pour consolider les fondations de l’agriculture gambienne

Les racines sont l’essence même de l’agriculture. Elles soutiennent et nourrissent les cultures, fournissant ainsi de la nourriture aux populations et au bétail. Des racines fortes donnent des plantes saines, et contribuent à assurer une récolte plus prévisible et plus abondante.

Le Projet « Des organisations résilientes en faveur d’une agriculture paysanne porteuse de transformation », également désigné par son acronyme anglais ROOTS, qui signifie « racines », vise à promouvoir cette force en Gambie. Inspiré par le courage, la bravoure et la résilience des populations locales, le nom du projet reflète son objectif de favoriser le développement durable des populations rurales gambiennes, en renforçant la résilience des petits producteurs agricoles face aux changements climatiques et en donnant des moyens aux populations vulnérables engagées dans des activités agricoles. Le nom du projet est également une référence à la légende gambienne Kunta Kinte, un esclave qui brise les chaînes de la domination dans le roman Roots d’Alex Haley, lauréat du prix Pulitzer en 1976 (roman publié en français sous le titre Racines).

Dans un pays où l’agriculture est vitale mais fragile, les investissements agricoles se traduisent par une amélioration des sources de revenus d’environ 70% de la population, et permettent de lutter contre la pauvreté rurale généralisée, l’insécurité alimentaire et la malnutrition. Ils contribuent également à apporter un soutien aux groupes sociaux particulièrement exposés aux risques économiques, que sont les femmes, les jeunes et les personnes handicapées.

Lancé cette année par le Gouvernement gambien, le projet ROOTS s’emploie activement à mobiliser des partenaires pour mener à bien ses opérations sur le terrain. Ce projet financé par le FIDA bénéficie de l’appui d’institutions nationales et internationales qui se sont engagées à poursuivre les objectifs du projet et ont validé les documents stratégiques connexes. Avec pour objectif général d’améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Gambie, l’initiative a été saluée par les partenaires en raison de l’attention particulière qu’elle accorde aux femmes, aux jeunes et aux personnes handicapées (à hauteur de, respectivement, 80%, 25% et 10% des bénéficiaires).

Le projet ROOTS s’appuie sur les précédentes interventions de développement rural dans le pays. Plus précisément, il vise à transposer à plus grande échelle les résultats du Projet national de développement de la gestion des terres agricoles et de l’eau (NEMA-CHOSSO) – un projet bien noté, financé par le FIDA et achevé en 2020, dont les composantes relatives aux changements climatiques et l’égalité femmes-hommes étaient particulièrement développées. L’idée est de poursuivre sur cette lancée. Le projet ROOTS permet d’appuyer des investissements ciblés dans l’infrastructure et les capacités techniques et organisationnelles des organisations paysannes, en tirant parti des enseignements du projet précédent.

Un exemple frappant de réalisation passée qu’il est prévu de transposer à plus grande échelle et d’appuyer continuellement dans le cadre du ROOTS est le modèle de jardins partagés mis en place grâce au projet NEMA-CHOSSO. Gérés par des hommes et des femmes (mais principalement des femmes) appartenant à des collectivités pauvres et produisant une large variété de légumes, ces jardins sont devenus un modèle d’agriculture durable à petite échelle en Gambie et ont apporté de nombreux bénéfices, notamment en matière de création d’emplois, d’éducation, d’avancement des femmes, de résilience climatique et de sécurité alimentaire et nutritionnelle. Dans le cadre du projet ROOTS, il est prévu d’améliorer 40 jardins existants et d’en aménager 30 nouveaux.

Le potentiel du projet peut être mesuré par le nombre de bénéficiaires: environ 40 000 ménages, soit quelque 320 000 personnes. Ce chiffre représente plus de 10% de la population gambienne. Grâce à une stratégie d’intervention décentralisée, le projet ROOTS cible toutes les régions du pays, sauf celle de la capitale Banjul, et privilégie les petits exploitants et les petites entreprises tout autour du fleuve Gambie, la principale voie navigable – et la plus importante – qui traverse le pays d’est en ouest.

Le projet vise à contribuer largement au développement agricole de la Gambie. Fort d’une direction spécialisée et de partenaires engagés, il peut contribuer à renforcer les bases nécessaires à la création de moyens d’existence plus durables dans le pays, en favorisant la résilience et en permettant aux habitants des zones rurales de la Gambie d’assurer par eux-mêmes leur prospérité.

Découvrez l’action du FIDA en Gambie.