Le FIDA aide les petits producteurs du Soudan du Sud à préserver leurs moyens d’existence face à la crise engendrée par la COVID-19

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Le FIDA aide les petits producteurs du Soudan du Sud à préserver leurs moyens d’existence face à la crise engendrée par la COVID-19

©FIDA/Ann Turinayo

Rome, le 17 mai 2021 – Le Fonds international de développement agricole (FIDA) s’apprête à verser des fonds qui serviront à venir en aide à 23 900 personnes vulnérables vivant en milieu rural (soit 4 780 ménages) dans la République du Soudan du Sud. Ce don contribuera à atténuer les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les activités agricoles des bénéficiaires et à préserver leurs moyens d’existence.

Le Soudan du Sud est le plus jeune pays d’Afrique et le troisième pays le plus fragile au monde. Le manque de disponibilité et d’accessibilité des denrées alimentaires demeure un défi pour la majorité de la population, en raison du conflit persistant que connaît le pays, des perturbations dans les filières agricoles et des déplacements de population. La pandémie de COVID-19 constitue donc une réelle menace dans un pays déjà fragilisé, notamment sur le plan de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Par l’intermédiaire de son Mécanisme de relance en faveur des populations rurales pauvres, le FIDA octroiera une enveloppe de 706 000 USD à l’appui du Projet pour des moyens d’existence et des systèmes alimentaires résilients, lequel vise à aider les petits exploitants agricoles des comtés de Bor et de Torit à améliorer leur productivité en accédant en temps utile à des intrants et à des techniques après récolte.

Le projet permettra de distribuer en tout 52 tonnes de semences de maïs, de sorgho, d’arachide et de certains légumes au début de la période de semis. En outre, des pêcheurs recevront des kits comprenant des hameçons, des filets et des bobines de fil de pêche. Les agriculteurs bénéficieront également d’une formation sur diverses techniques de production qui leur permettra de reprendre leurs activités ordinaires, mais aussi de profiter des nouvelles opportunités proposées dans le cadre du projet.

« Ce don en faveur du Soudan du Sud témoigne de la détermination du FIDA à appuyer les pays sortant d’un conflit en articulant une démarche fondée sur l’aide humanitaire, le développement et la paix, ainsi qu’à préserver la sécurité alimentaire en veillant à ce que les petits exploitants agricoles puissent poursuivre leur activité et renforcer leur résilience face aux chocs extérieurs », a déclaré la directrice de pays du FIDA pour le Soudan du Sud, Bernadette Mukonyora.

En raison de l’insuffisance des infrastructures de stockage du pays, une grande partie des denrées alimentaires est perdue avant même d’atteindre les marchés, faisant perdre aux agriculteurs entre 15 et 50% de leur production. Du matériel de traitement après récolte sera mis à disposition dans le cadre du projet, notamment des batteuses, des silos, des sacs hermétiques, des réfrigérateurs et des glacières. En outre, les agriculteurs bénéficieront d’une formation sur les techniques de production et les pratiques de manutention après récolte afin de préserver leur récolte pendant la pandémie de COVID-19 et d’assurer leur sécurité alimentaire.

L’exécution du projet sera supervisée par le Ministère de l’agriculture et de la sécurité alimentaire, avec l’assistance technique de Vétérinaires sans frontières Allemagne. Au moins la moitié des bénéficiaires seront des femmes, et 50% des jeunes.

Depuis que le Soudan du Sud a acquis son indépendance, le FIDA a participé, à hauteur de 13,5 millions d’USD, au financement d’un programme de développement rural dans le pays d’une valeur totale de 25,9 millions d’USD. Le programme a profité directement à 76 800 ménages ruraux du pays.

À l’intention des journalistes:

Le 21 avril 2020, le FIDA a créé le Mécanisme de relance en faveur des populations rurales pauvres, fonds multidonateur conçu pour intensifier la riposte à la COVID-19 en complément de la réaffectation de certaines de ses activités. Le Mécanisme contribue à protéger la sécurité alimentaire et la résilience des populations rurales pauvres en leur permettant d’avoir rapidement accès à des intrants, à des informations, aux marchés et à des liquidités. Il cible en premier lieu les bénéficiaires des projets du Fonds, dans le but de pérenniser les acquis déjà engrangés. Si les ressources le permettent, il pourra être élargi à d’autres ruraux dans le besoin. Le FIDA a établi le Mécanisme en le dotant d’un montant de 40 millions d’USD au moyen de ses propres ressources, et compte mobiliser au moins 200 millions d’USD supplémentaires auprès des États membres et d’autres donateurs.


Communiqué de presse no IFAD/20/2021

Le FIDA investit dans les populations rurales en les dotant des moyens de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer leur résilience. Depuis 1978, il a octroyé 23,2 milliards d’USD sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt et de dons, dans le cadre de projets dont ont bénéficié quelque 518 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est situé à Rome, centre névralgique des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Contact médias

Image of David Florentin Paqui

David Florentin Paqui

Regional Communications Officer, East and Southern Africa, West and Central Africa

d.paqui@ifad.org

Image of Linda Odhiambo

Linda Odhiambo

Communication Analyst

l.odhiambo@ifad.org