Aider les éleveurs et les agriculteurs syriens à préserver leurs moyens d’existence malgré la crise liée à la COVID-19

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Aider les éleveurs et les agriculteurs syriens à préserver leurs moyens d’existence malgré la crise liée à la COVID-19

Damas, le 9 septembre 2021 – Grâce à un don de 544 795 USD, le Fonds international de développement agricole (FIDA) contribue à réduire la pression exercée par la pandémie de COVID-19 sur les populations rurales en République arabe syrienne. Le Projet pour le renforcement de la résilience des moyens d’existence financé par ce don viendra en appui des activités agricoles répondre aux besoins des communautés rurales les plus vulnérables et les plus fragiles, notamment les petits éleveurs et les petits exploitants agricoles qui ont besoin d’aide pour sauver leurs moyens d’existence face à la crise engendrée par la COVID-19.

Quelque 4 000 familles dans les gouvernorats de Homs, de Tartous et de Lattaquié bénéficieront de ce projet. Elles recevront non seulement des semences, des intrants agricoles essentiels et du matériel agricole, mais aussi du bétail et des aliments pour animaux en vue de renforcer leur résilience et leur sécurité alimentaire, d’autant plus que les dix dernières années ont été marquées par un climat de vulnérabilité sous l’effet des conflits et de l’épuisement des ressources financières.

« Le triple fardeau que constituent les conflits, les changements climatiques et les répercussions de la pandémie de COVID-19 a gravement compromis l’ensemble du secteur agricole, et les petits exploitants en particulier », constate Omar Ebrima Njie, directeur de pays du FIDA en République arabe syrienne. « Le Projet pour le renforcement de la résilience des moyens d’existence est une avancée qui permettra au FIDA et à ses partenaires de contribuer à l’atténuation des effets économiques et sociaux de la COVID-19 sur les populations rurales pauvres en Syrie, et donc d’agir en faveur de la sécurité alimentaire et d’une plus grande résilience des moyens d’existence en milieu rural. » 

Ce don s’inscrit dans le cadre du Mécanisme de relance du FIDA en faveur des populations rurales pauvres, mis en place pour atténuer les effets de la pandémie sur la production, sur l’accès aux marchés et sur l’emploi des personnes les plus vulnérables dans les zones rurales en préservant la capacité productive grâce à un accès rapide à des intrants, à des informations utiles, à des débouchés commerciaux et à des liquidités. Le Projet pour le renforcement de la résilience des moyens d’existence en République arabe syrienne sera financé par le FIDA et exécuté par le Programme des Nations Unies pour le développement, signe de la solidité du partenariat entre ces deux organismes et de la complémentarité de leur action tant à l’échelle locale qu’internationale.

« Le secteur agricole a été durement frappé par des années de crise et de repli socio-économique, et la COVID-19 est venue aggraver la situation. Les personnes vivant de l’élevage et de l’agriculture à petite échelle sont les plus gravement touchées », explique Ramla Khalidi, Représentante résidente du Programme des Nations Unies pour le développement en République arabe syrienne. « Le projet contribuera à atténuer les effets économiques et sociaux de la pandémie sur les ménages ruraux pauvres, tout en rendant plus pérennes leurs moyens d’existence. »

Depuis 1982, le FIDA œuvre en faveur de la réduction de la pauvreté rurale en République arabe syrienne, dans le cadre de huit projets, auxquels il a participé à hauteur de 154 millions d’USD, sur un montant total de 547 millions d’USD. Ces interventions ont donné lieu à des innovations dans le domaine du renforcement des collectivités rurales, ainsi qu’à des solutions transposables qui ont aidé à renforcer la résilience des petits exploitants et d’autres acteurs du monde rural.


Communiqué de presse no IFAD/55/2021

Le FIDA investit dans les populations rurales en les dotant des moyens de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer leur résilience. Depuis 1978, il a octroyé 23,2 milliards d’USD sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt et de dons, dans le cadre de projets dont ont bénéficié quelque 518 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est situé à Rome, centre névralgique des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Contact médias

Mouhab Alawar

Arabic Communications Specialist, Communications Division

m.alawar@ifad.org