Saut au contenu
X

Le FIDA et ses partenaires investissent 30 millions d'USD à Samoa pour rendre la petite agriculture et la pêche artisanale plus rentables et plus résistantes aux aléas climatiques

Langues: Arabic, English, French, Spanish

18 octobre 2019

©IFAD/Susan Beccio

Workers package eggs on a chicken farm in Samoa.

Washington DC, le 18 octobre 2019 – Le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Gouvernement de Samoa ont signé un accord de financement visant à considérablement accroître la production et les revenus agricoles de 25 000 familles de petits exploitants agricoles et de pêcheurs artisanaux, et à contribuer à la protection contre les catastrophes naturelles sur deux des îles des Samoa, Savai'i et Upolu.

L'accord relatif au Projet de productivité et de commercialisation pour les secteurs de l'agriculture et de la pêche à Samoa a été signé par Gilbert F. Houngbo, Président du FIDA, et Sili Epa Tuioti, Ministre des Finances du Samoa.

Le coût total du projet pour le pays est de 30,28 millions d'USD, y compris un don de 3,6 millions d'USD du FIDA. Le projet sera cofinancé par le Gouvernement du Samoa (0,74 million d'USD), l'Association internationale de développement (19,95 millions d'USD), le secteur privé (1,54 million d'USD) et les bénéficiaires (4,45 millions d'USD).

"Le FIDA collabore avec les gouvernements des pays du Pacifique, les partenaires régionaux et internationaux, et les communautés des îles du Pacifique pour appuyer les moyens d'existence ruraux, accroître les revenus des ménages et renforcer la résilience des communautés afin qu'elles puissent mieux faire face aux effets des conditions climatiques extrêmes" a déclaré Tawfiq El-Zabri, Directeur de pays du FIDA pour les îles du Pacifique.

Le Samoa regroupe un petit ensemble d'îles éloignées du Pacifique, avec une population d'approximativement 197 000 habitants. Il est exposé, avec une fréquence élevée, à des cyclones et des orages tropicaux, et les dégâts et les pertes résultant des catastrophes naturelles s'élèvent, selon les estimations, à plus de 12% du PIB du pays.

L'agriculture et la pêche constituent principalement des activités de subsistance et peu d'entre elles produisent suffisamment d'aliments pour qu'une partie en soit vendue ou exportée. Du fait de l'éloignement du pays, les coûts de transport sont élevés. Les denrées importées sont majoritairement de faible valeur et de qualité médiocre, avec des conséquences néfastes sur la santé. Selon des estimations, 30% des hommes et plus de 50% des femmes au bas mot souffrent d'obésité dans le pays.

Le projet a pour principal but d'aider les ménages ruraux à accroître leurs revenus, à améliorer leur nutrition et à renforcer leur résilience face aux changements climatiques, en apportant aux petits exploitants agricoles une assistance pour la production de cultures locales, diversifiées et climatiquement rationnelles, et pour l'intégration de la production dans des filières commerciales. Ces mesures aideront les producteurs à avoir accès aux marchés national et international.

Le projet contribuera aussi à l'amélioration des infrastructures, notamment par la remise en état des pistes rurales reliant les exploitations des hautes terres aux marchés, par la mise en place de pépinières de cacaoyers et de cocotiers, et par la construction de structures de récupération de l'eau de pluie et d'installations de séchage des récoltes.

Pour le secteur de la pêche, l'amélioration des infrastructures comprendra la construction d'entrepôts frigorifiques sur les marchés de poissons, et la protection des côtes par diverses mesures, notamment la plantation d'arbres. Toutes les infrastructures seront construites ou remises en état en utilisant des normes et des matériaux résilients face aux catastrophes, résistant aux cyclones et aux catastrophes naturelles.

Depuis près de quarante ans, le FIDA finance dans le Pacifique des initiatives visant à aider les populations rurales à avoir une vie meilleure. À l'heure actuelle, sept projets du FIDA sont en cours dans les îles du Pacifique. Depuis 2013, les investissements consacrés par le FIDA à des projets et programmes dans la région Pacifique s'élèvent, au total, à approximativement 91 millions d'USD, et devraient atteindre 99 millions d'USD d'ici la fin 2019.

En savoir plus sur les interventions du FIDA dans le Pacifique


Communiqué de presse N°: IFAD/44/2019

Le FIDA investit dans les populations rurales, en dotant celles-ci des moyens de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer la résilience. Depuis 1978, nous avons octroyé 21,5 milliards d’USD sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt et de dons en faveur de projets qui ont bénéficié à quelque 491 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est à Rome – centre névralgique des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture.