Saut au contenu
X

Le FIDA annonce un investissement historique dans un fonds d’impact consacré aux PME rurales

23 avril 2020

Rome, le 23 avril 2020 – Poursuivant l’action qu’il mène pour aider les petits exploitants agricoles et les micro-, petites et moyennes entreprises rurales des pays en développement à créer des emplois et à améliorer les revenus, le Fonds international de développement agricole (FIDA) a annoncé aujourd’hui qui'il va réaliser un investissement de 9 millions d’USD (8,4 millions d’EUR) dans le Fonds d’investissement pour l’entrepreneuriat agricole (Fonds ABC), fonds d’impact à capitaux mixtes.

Cet investissement est rendu possible grâce à une contribution de la Direction suisse du développement et de la coopération. C’est la première fois que le FIDA, organisme spécialisé des Nations Unies et institution financière internationale, investit directement dans une entité du secteur privé.

Dans le cadre de sa Stratégie de collaboration avec le secteur privé, adoptée en septembre 2019, le FIDA peut désormais financer directement des entités privées et investir dans des fonds ciblant les petites et moyennes entreprises (PME) rurales et les coopératives de petits producteurs. Il peut ainsi financer un plus large éventail de projets permettant de renforcer les capacités productives des ruraux pauvres, d’accroître les avantages que ces populations tirent de leur intégration aux marchés et de promouvoir l’utilisation de pratiques climatiquement rationnelles. La stratégie du FIDA vise également à attirer un volume plus important de financements privés à destination du secteur de l'agriculture paysanne.

"La contribution du secteur privé à l’élimination de la faim et de la pauvreté était déjà cruciale avant la crise provoquée par la COVID-19. Elle revêt aujourd’hui une importance encore plus grande, alors que nous nous attelons à atténuer certains des effets immédiats de la crise et à planifier le relèvement à plus long terme", a déclaré le Président du FIDA, Gilbert F. Houngbo. "Plus que jamais, nous devons unir nos efforts à ceux du secteur privé pour aider les petits producteurs et les PME rurales à préserver et à créer des emplois pour ceux qui risquent le plus d’être laissés pour compte."

Les petits producteurs et les PME rurales ont toujours connu d’importantes difficultés pour accéder aux financements dont ils ont besoin pour développer leurs activités.

Avec la pandémie, leur situation pourrait devenir encore plus précaire s’ils ne bénéficient pas du soutien nécessaire.

Avant la crise provoquée par la COVID-19, la demande de financement, qui s’établissait à 240 milliards d’USD, dépassait de loin l’offre disponible, soit environ 70 milliards d’USD, ce qui représentait un écart d’environ 170 milliards d’USD. Ainsi, près de 70% de la demande émanant de quelque 270 millions de petits producteurs en Amérique latine, en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud et du Sud-Est demeurait insatisfaite.

“Les petits exploitants et les PME rurales sont les piliers de l’économie de leur pays. Ils présentent un potentiel de croissance très élevé et peuvent créer des emplois, notamment pour les jeunes, et stimuler le développement dans leur communauté et leur pays. Toutefois, ils ont besoin de ressources pour pouvoir investir”, a souligné Gilbert F. Houngbo.

Le Fonds ABC vise à capter des capitaux mixtes au profit des segments délaissés des chaînes de valeur de l’agroentrepreneuriat, notamment les organisations paysannes, les intermédiaires financiers et les PME agricoles. Il cible tout particulièrement les entreprises viables sur le plan commercial, qui sont susceptibles de créer des emplois, notamment pour les jeunes et les femmes, et d’améliorer les moyens d’existence dans le monde rural. Il privilégie également les projets climatiquement rationnels qui favorisent une production durable.

Parrainé à l’origine par le FIDA en 2019, le Fonds ABC est désormais un fonds d’investissement privé indépendant, qui peut combiner capitaux publics et capitaux privés. Il est également doté d’un mécanisme d’assistance technique destiné à accompagner les bénéficiaires. Il a reçu des contributions de la Commission européenne, de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, du Luxembourg et de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique. Son objectif est de mobiliser 200 millions d’EUR. Le Fonds ABC est géré par Bamboo Capital Partners, une société de capital-investissement spécialisée dans les investissements d’impact.

En décembre 2019, le Fonds ABC a décaissé son premier investissement au profit d’une coopérative en Côte d’Ivoire qui collecte et commercialise le cacao des petits producteurs affiliés, au bénéfice de plus 2 700 cultivateurs de cacao. Depuis, d’autres investissements ont été approuvés, et d’autres encore sont prévus dans les prochains mois au profit de coopératives, de PME, de caisses d’épargne et de crédit, et d'institutions de microfinance.

L’investissement du FIDA dans le Fonds ABC s’inscrit dans un plan global visant à intensifier la collaboration avec le secteur privé et à concevoir des instruments novateurs qui permettront d’accroître les investissements dans les zones rurales tout en aidant le secteur privé à surmonter les obstacles à l’investissement dans l’agriculture paysanne et à prendre conscience que les PME rurales constituent un créneau commercial inexploité.

Mis à jour au 6 mai 2020

En savoir plus sur le FIDA et le Fonds ABC


PR/22/2020

Le FIDA investit dans les populations rurales, en dotant celles-ci des moyens de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer la résilience. Depuis 1978, nous avons octroyé 22,4 milliards d’USD sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt et de dons en faveur de projets qui ont bénéficié à quelque 512 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est à Rome – centre névralgique des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture.