Saut au contenu
X

Le FIDA, Mars et le CIRAF investissent dans la recherche-développement en faveur de l'agriculture durable en Indonésie et aux Philippines

16 juillet 2020

Nairobi, Kenya, 16 juillet 2020Le Fonds international de développement agricole (FIDA), Mars Incorporated et le Centre international pour la recherche en agroforesterie (CIRAF) sont convenus de collaborer dans le cadre dun projet quinquennal de recherche-développement, Pour une agriculture durable dans les paysages tropicaux dAsie (SFITAL), qui vise à trouver des moyens écologiquement viables de relier les petits producteurs aux chaînes d'approvisionnement mondiales.

Une grande partie des 500 millions de petits producteurs à travers le monde vivent dans la pauvreté et font face à la fois aux perturbations entraînées par les changements climatiques, à la demande croissante de denrées alimentaires due à la croissance démographique, et à la dégradation des paysages agricoles et naturels. Les petits exploitants produisent néanmoins une grande partie des denrées alimentaires consommées sur la planète. Ils se trouvent donc en première ligne face à l'évolution de nos systèmes alimentaires.

Le SFITAL vise à trouver des moyens de gérer de façon durable les systèmes agricoles dans des paysages entiers, en respectant l'environnement et en permettant aux producteurs de prospérer.

Cet accord est une étape importante de la transition vers des systèmes alimentaires plus durables, a déclaré Tony Simons, directeur général du CIRAF. La recherche sur le développement des paysages agricoles tropicaux devrait permettre de dégager des avantages considérables à la fois pour des millions de petits producteurs et de consommateurs, mais aussi pour le système climatique mondial, a-t-il ajouté.

Le SFITAL concentrera ses activités sur l'huile de palme en Indonésie et sur le cacao, en Indonésie et aux Philippines. Ces matières premières constituent les principales sources de revenu des populations rurales qui en sont tributaires aussi bien en matière d'emploi que de débouchés commerciaux. Or ces matières premières sont cultivées dans des zones vulnérables aux menaces environnementales, comme le stress hydrique ou la déforestation.

Cette collaboration entre le FIDA, Mars et le CIRAF, qui a débuté le 1er juillet 2020, est soutenue financièrement et sur le terrain par les trois partenaires au moyen d'un investissement d'environ 4 millions d'USD.

Le FIDA est déterminé à aider les petits producteurs à améliorer la viabilité et la rentabilité de leurs exploitations en les amenant à utiliser de meilleures pratiques et c'est précisément l'objet de ce don, a indiqué pour sa part Fabrizio Bresciani, économiste régional à la Division Asie et Pacifique du FIDA. Avec le CIRAF et Mars, nous allons agir pour obtenir une meilleure gestion agricole, des coûts de transaction plus bas et des normes de production plus élevées. Nous mettrons en place des systèmes de traçabilité innovants pour permettre aux petits producteurs de participer à des filières hautement rentables et durables dans le secteur du cacao et de l'huile de palme, a-t-il expliqué.

Les petits producteurs des régions tropicales font face à de nombreuses difficultés: changements climatiques et pauvreté, systèmes de gouvernance lents ou peu réactifs et peu interconnectés, infrastructures peu respectueuses de l'environnement, ou encore conflits sociaux et accès limité aux mécanismes de financement. Tous ces problèmes contribuent à créer des environnements à risque peu attractifs pour les investisseurs.

Mars a une responsabilité envers les millions de petits producteurs de ses filières, a déclaré Barry Parkin, directeur des passations de marchés et des questions de durabilité. Et pour nombre de ces producteurs, le respect des normes de durabilité requises pour avoir accès aux marchés mondiaux représente un coût faramineux. Nous pensons que l'approche paysagère mise en avant dans le projet pourra faire émerger des modèles écologiquement et socialement viables qui permettront d'intégrer plus efficacement les petits producteurs dans les chaînes d'approvisionnement mondiales. Nos chaînes d'approvisionnement collectives ont besoin d'agriculteurs prospères pour pouvoir bâtir un système alimentaire plus sûr et plus résilient sur le long terme, a-t-il expliqué.

Dans ce contexte, l'objectif de développement durable 17 des Nations Unies (Partenariats pour la réalisation des objectifs) revêt une importance capitale. Le SFITAL rassemble les secteurs public, privé et de la recherche en vue de trouver des solutions aux problèmes complexes auxquels se heurtent les petits producteurs. Le projet vise également à faire progresser d'autres objectifs essentiels, notamment l'objectif 2 (faim zéro), l'objectif 12 (consommation et production responsables) et l'objectif 15 (vie terrestre).

Les pouvoirs publics, le secteur privé, les organisations non gouvernementales et d'autres acteurs doivent collaborer pour concevoir et mettre en œuvre avec les petits producteurs de nouveaux modes de fonctionnement. Afin de trouver des solutions à ces problèmes complexes, le SFITAL s'appuiera sur l'expérience des deux pays en lien avec l'huile de palme et le cacao. Le projet vise ainsi à:

  • améliorer les normes de production et les systèmes de gestion environnementale et sociale dans des paysages entiers pour garantir un développement durable et un positionnement stratégique sur le marché mondial;
  • accroître la participation des petits producteurs à des filières fondées sur des matières premières durables;
  • élargir l'échelle mondiale des filières durables des deux matières premières concernées en instaurant des conditions plus favorables grâce à la mobilisation des pouvoirs publics et d'autres parties prenantes; 
  • favoriser l'apprentissage par une gestion intégrée et efficace des savoirs et des projets.

L'avancement du projet sera suivi de près par les pouvoirs publics, les organismes de développement, les associations d'agriculteurs et le secteur privé. L'équipe du SFITAL encourage une plus grande collaboration multisectorielle en vue de développer plus largement l'agriculture durable, en assurant l'évolution rapide des systèmes alimentaires mondiaux.

 

CONTACTS MÉDIAS

CIRAF: Jeanne Finestone, responsable de la communication: j.finestone@cgiar.org; +254 711 946327.

FIDA: Susan Beccio, responsable régionale de la communication pour l'Asie et le Pacifique: s.beccio@ifad.org.

Mars: Kimberly West, Kimberly.west@effem.com, +1 973 691 3536.

 

À propos du FIDA

Le FIDA investit dans les populations rurales en dotant celles-ci des moyens de réduire la pauvreté, d'améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition, et de renforcer la résilience. Depuis 1978, le FIDA a octroyé quelque 22,4 milliards dUSD sous la forme de prêts à faible taux dintérêt et de dons en faveur de projets qui ont bénéficié à quelque 512 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est à Rome, le centre névralgique des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture. Pour de plus amples renseignements, voir www.ifad.org/fr.

À propos de Mars Incorporated
Depuis plus d'un siècle, Mars Incorporated est animé par la conviction que l'avènement du monde que nous voulons pour demain commence par la façon dont nous nous comportons aujourd'hui. Cette idée est au centre de la philosophie de notre entreprise familialeactive  à l’échelle internationale. Aujourd'hui, Mars se transforme, innove et évolue selon une trajectoire qui affirme notre engagement à avoir un impact positif sur le monde qui nous entoure. 
Mars dispose d'un portefeuille diversifié et croissant de produits et services dans les domaines de la confiserie, des produits alimentaires et des soins aux animaux de compagnie, et emploie 125 000 collaborateurs dévoués et motivés. Avec un chiffre d'affaires annuel de 40 milliards d'USD, Mars détient certaines des marques les plus appréciées au monde, dont DOVE®, EXTRA®, M&Ms®, MILKY WAY®, SNICKERS®, TWIX®, ORBIT®, PEDIGREE®, ROYAL CANIN®, SKITTLES®, UNCLE BENS®, WHISKAS®, COCOAVIA® et 5; la marque prend aussi soi de la moitié des animaux domestiques au monde grâce à ses entreprises présentes dans les secteurs de la nutrition, de la santé et des services, dont AniCura, Banfield Pet Hospitals, BluePearl®, Linnaeus et VCA.
Nous savons que nous ne pouvons vraiment réussir que si nos partenaires et les communautés au sein desquelles nous opérons prospèrent également. Les cinq principes de Mars qualité, responsabilité, mutualité, efficacité et liberté guident nos collaborateurs et les aident à œuvrer chaque jour pour le bien-être de la planète, de ses habitants et des animaux de compagnie. 
Pour de plus amples renseignements sur Mars Incorporated, voir www.mars.com. Suivez notre actualité sur FacebookTwitterLinkedInInstagram et YouTube.

À propos du CIRAF

Le Centre international pour la recherche en agroforesterie (CIRAF) est un centre d'excellence en matière scientifique et de développement, qui cherche à mettre au service de l'homme et de l'environnement les bienfaits quapportent les arbres. Les savoirs produits par le CIRAF permettent aux pouvoirs publics, aux organismes de développement et aux agriculteurs de mettre à profit les effets bénéfiques des arbres pour accroître à différentes échelles la durabilité de l'agriculture et des moyens d'existence sur le plan environnemental, social et économique. Le CIRAF est l'un des 15 membres du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (CGIAR), un partenariat mondial de recherche qui vise à assurer une sécurité alimentaire durable. Le CIRAF remercie tous les bailleurs de fonds qui soutiennent la recherche dans le domaine du développement par leurs contributions au Fonds du CGIAR.