Saut au contenu
X

Une spécialiste néerlandaise de la lutte contre la pauvreté intègre le FIDA en pleine augmentation du nombre de personnes pauvres dans le monde

12 octobre 2020

Aussi disponible en néerlandais

Rome, le 12 octobre 2020 – "Les pouvoirs publics doivent réaliser des investissements essentiels pour mettre fin à l’augmentation du nombre de personnes touchées par la pauvreté et la faim et assurer durablement la sécurité alimentaire de tous", a déclaré Meike van Ginneken, qui rejoint aujourd’hui le Fonds international de développement agricole (FIDA) en qualité de Vice-Présidente adjointe responsable du Département de la stratégie et des savoirs.

"La COVID-19 touche tout particulièrement les personnes les plus pauvres de la planète. Ces personnes travaillent dans le secteur informel, sont les plus exposées au risque de chômage et ne bénéficient d’aucun filet de sécurité sociale. Ce sont aussi celles qui produisent les aliments que consomment les communautés urbaines et rurales", a affirmé Mme van Ginneken, militante infatigable de la lutte contre la pauvreté et ancienne directrice générale de l’organisation néerlandaise de développement SNV. "Nous devons de toute urgence investir pour remédier à cette situation."

En raison de la pandémie de COVID-19, 132 millions de personnes supplémentaires pourraient basculer dans la faim rien qu’en 2020, et l’extrême pauvreté pourrait progresser pour la première fois depuis deux décennies. Les conséquences sont particulièrement graves dans les zones rurales, où résident la majorité des personnes les plus touchées par la pauvreté et la faim dans le monde, dont la plupart dépendent de l’agriculture pour vivre. Les petits exploitants agricoles ruraux produisent la moitié des calories consommées dans le monde.

"La relance face à la pandémie de COVID-19 est l’occasion pour les pays du monde entier de prendre les bonnes décisions", a souligné Meike van Ginneken. "Ces décisions doivent viser plusieurs objectifs. Le premier est de garantir un développement durable et de renforcer la résilience face aux changements climatiques. Un autre consiste à édifier un monde plus équitable. Nous ne pouvons plus laisser qui que ce soit de côté."

Dans le cadre de ses précédentes fonctions, Meike van Ginneken était chargée de veiller à la croissance de SNV, dont la principale mission consiste à promouvoir le développement des secteurs de l’agriculture, de l’énergie et de l’eau dans 28 pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine. Auparavant, elle a occupé divers postes de direction à la Banque mondiale. Elle dirigera désormais l’équipe chargée de formuler des avis spécialisés concernant l’orientation stratégique, les priorités thématiques et la qualité technique des activités du FIDA.

"En tant que responsable du Département de la stratégie et des savoirs, j’occuperai une position singulière pour veiller à ce que les connaissances techniques du FIDA au chapitre du développement de la résilience et de la durabilité des systèmes alimentaires soient mises à profit dans tous les pays où le Fonds intervient", a-t-elle déclaré.

Le FIDA est le seul organisme mondial de développement qui se consacre exclusivement à la lutte contre la pauvreté et la faim dans les zones rurales. Sa mission est de transformer l’agriculture, les économies rurales et les systèmes alimentaires en favorisant l’inclusion, la productivité, la résilience et la durabilité.


Communiqué de presse no: IFAD/47/2020

Le FIDA investit en faveur des populations rurales et œuvre pour leur autonomisation, afin de lutter contre la pauvreté, d’améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition, et de renforcer la résilience. Depuis 1978, il a octroyé 22,4 milliards d’USD sous la forme de dons et de prêts à faible taux d’intérêt dans le cadre de projets dont ont bénéficié quelque 512 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est situé à Rome, centre névralgique des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. En savoir plus sur le FIDA: www.ifad.org/fr