Saut au contenu
X

Vue d’ensemble

On trouve dans la région Afrique orientale et australe certaines des économies les plus dynamiques au monde et certaines des plus pauvres, et une impressionnante diversité de niveaux de croissance économique.

Malheureusement, cette croissance n'a pas automatiquement entraîné une réduction de la pauvreté. On constate en effet un accroissement du nombre de personnes qui vivent au-dessous du seuil de pauvreté, en partie parce que c'est la population africaine qui compte la plus grande proportion de jeunes au monde – et parmi eux beaucoup sont sans travail.

Plus de 65% de la population de cette région vit de l'agriculture. Cependant, ces dernières années, la production agricole a diminué sous l'effet de la sécheresse et des changements climatiques.

Les faiblesses fondamentales dont souffre le secteur agricole ont empêché une réduction généralisée de la pauvreté rurale et des inégalités, laissant de nombreux paysans piégés dans la pauvreté. Ces contraintes sont notamment l'absence de sécurité foncière et le manque d'accès au crédit et aux marchés, notamment pour les femmes et les jeunes.

Surmonter les obstacles, élever les revenus

Néanmoins, les économies de la région évoluent et des opportunités se dessinent. Les gros volumes d'investissements réalisés à l'aide des envois de fonds des travailleurs émigrés et par un secteur privé dynamique, ainsi que le développement de la classe moyenne, signifient davantage de ressources et de demande.

Les progrès accomplis sur le plan du développement, de la croissance économique et d'une transformation durable du monde rural sont toutefois inégaux. Sur certains marchés plus développés, comme en Afrique du Sud, les chaînes d'approvisionnement et les infrastructures sont relativement évoluées. Dans d'autres pays, l'éloignement et l'isolement constituent des obstacles qui empêchent les petits exploitants d'accéder aux marchés et aux consommateurs urbains et donc d'accroître leurs revenus.

Des partenariats qui donnent la priorité aux personnes

Au FIDA, nous collaborons étroitement avec les gouvernements pour mettre sur pied des cadres de politiques publiques.

Pour concevoir les projets, nous sélectionnons la stratégie la mieux adaptée aux circonstances locales. Nous recensons les principaux problèmes et fournissons une gamme de solutions, comprenant des techniques agricoles améliorées, des financements, l'autonomisation des femmes et des jeunes, la gestion des ressources naturelles et l'adaptation aux changements climatiques.

En coopération avec les pouvoirs publics, les ONG, la population locale et ses organisations, nous aidons les petits exploitants agricoles à adopter des techniques et des cultures améliorées, et à accéder aux marchés afin qu'ils puissent accroître leurs revenus, leur sécurité alimentaire et leur nutrition. En outre, nous mettons les agriculteurs en relation avec des entreprises rurales offrant un accès au financement. C'est une manière de s'assurer que la croissance sera inclusive, durable et diversifiée.

Ainsi, à la fin de 2016, seize États de la région avaient conclu un partenariat avec le FIDA pour un total de 42 programmes, pour des engagements de financement de plus de 2 millions de dollars.

Quelques chiffres

Dans la région Afrique orientale et australe, l'agriculture est le premier secteur économique. Elle emploie 65% de la population active et contribue pour plus de 30% au PIB de la région.

La croissance économique n'a guère contribué à la réduction de la faim: la malnutrition n'a baissé que de 5 points de pourcentage par rapport à 1990.

Le maïs, le blé, le riz, le millet, les pommes de terre et le manioc sont les principaux produits agricoles qui font l'objet d'échanges commerciaux. Ils génèrent un montant annuel de recettes commerciales estimé à 50 milliards de dollars.


Pleins feux sur…

Amidst drought and flooding, Malawian farmers look to diversify their diet

An IFAD-supported project is encouraging Malawian farmers to eat the food they produce - instead of over relying on maize and other food products that they are forced to buy.

Projets et programmes

Burundi

Projet d'appui à l’inclusion financière agricole et rurale au Burundi (PAIFAR-B)
En lire plus

Kenya

Programme de développement de l’aquaculture
En lire plus

Madagascar

Programme de développement de filières agricoles inclusives (DEFIS)
En lire plus

Actualités liées

La directrice de la Division Afrique orientale et australe du FIDA, Sara Mbago-Bhunu, fait partie des experts des pays du Sud qui composent la Commission sur l'intensification durable de l’agriculture

mai 2020 - ACTUALITÉ

La tanzanienne Sara Mbago-Bhunu, directrice de la Division Afrique orientale et australe au FIDA, fait partie des vingt-deux experts de renom des pays du Sud qui composent la nouvelle Commission sur l'intensification durable de l'agriculture (CoSAI)

Le FIDA octroie 43 millions de dollars en faveur du développement de l’aquaculture au Mozambique

février 2020 - ACTUALITÉ
Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a annoncé aujourd’hui son appui en faveur d’un nouveau programme visant à faire progresser les revenus, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et la résilience d’au moins 902 500 agriculteurs ruraux du Mozambique, l’un des pays d’Afrique les plus touchés par les changements climatiques.

Le Mozambique et le FIDA s’unissent pour lutter contre les changements climatiques et faire progresser la sécurité alimentaire

février 2020 - ACTUALITÉ

Le FIDA a annoncé aujourd’hui son appui en faveur d’un nouveau programme visant à faire progresser les revenus, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et la résilience d’au moins 902 500 agriculteurs ruraux du Mozambique, l’un des pays d’Afrique les plus touchés par les changements climatiques.

Publications sur le sujet

Resilient Food Systems 2018-2019 Annual Report

mars 2020
Discover how the Resilient Food Systems programme is enhancing long-term sustainability and resilience for food security in sub-Saharan Africa.

Fostering Inclusive and Sustainable Agricultural Value Chains: The role of climate-resilient infrastructures for SMEs

février 2020

This study reviews evidence on initiatives that invest in climate-resilient infrastructure to support smallholder farmer organizations and agribusinesses in the micro, small and medium-sized enterprises (MSME) category and, ultimately, to foster inclusive and sustainable agricultural value chains. Case studies from the BRACED and ASAP programmes across sub-Saharan Africa are presented.

Brief on Gender and Social Inclusion: East and Southern Africa

février 2020
This report summarizes the key facts about, and current observations on, the status of gender and social inclusion within the East and Southern Africa (ESA) region.