Saut au contenu
X

Vue d’ensemble

Les fragilités, les migrations et la pénurie d'eau, ajoutées à un chômage obstinément élevé, sont les principales contraintes qui freinent le développement rural de la sous-région Proche-Orient et Afrique du Nord.

Quant à la sous-région Europe centrale et orientale et nouveaux États indépendants, les principaux obstacles au développement sont la volatilité des taux de change et la croissance poussive.

Le nombre moyen de personnes sous-alimentées dans la sous-région Proche-Orient et Afrique du Nord a doublé au cours des 25 dernières années, passant de 16,5 à 33 millions, et les pressions sur les ressources naturelles sont très fortes. Les chocs climatiques, ajoutés aux perturbations économiques et politiques, ont créé des problèmes de pauvreté parmi les plus ardus et persistants au monde.

Dans cette sous-région, 22,4 millions de personnes ont subi des déplacements forcés par suite des conflits qui déchirent notamment l'Iraq, la Libye, la Somalie, la Syrie et le Yémen. De nombreux jeunes ont été chassés de leurs terres, ce qui perturbe la production vivrière et exacerbe le problème du chômage, déjà aigu. En conséquence, la pauvreté est en hausse, de même que l'insécurité alimentaire et nutritionnelle, surtout en milieu rural.

La crise en Syrie, en particulier, provoque une migration à grande échelle: les réfugiés syriens constituent aujourd'hui quelque 25% de la population du Liban et 20% de la population de la Jordanie. Les déplacements forcés ont souvent une forte dimension rurale, parce qu'une grande partie des personnes déplacées sont originaires de zones rurales.

Les conséquences de la crise en Syrie, qui n'est pas terminée, sont profondes. Dans les zones abandonnées, les terres agricoles se dégradent et la production alimentaire s'effondrent, tandis que dans les communautés d'accueil, une pression plus lourde pèse sur les ressources naturelles et les systèmes de production agricole, la sécurité alimentaire se fragilise et la concurrence sur le marché du travail est de plus en plus accrue.

Des solutions sur mesure

Dans une région aussi diverse que celle-ci, chaque difficulté afférente à la transformation du monde rural doit être abordée dans son propre contexte.

Dans les pays de l'ancienne Union soviétique, où les ressources en eau sont abondantes, le FIDA peut être amené à trouver des solutions pour améliorer les compétences agricoles, alors que dans la sous-région Proche-Orient et Afrique du Nord, résoudre les problèmes de pénurie d'eau et accroître la production agricole sont les priorités.

Dans les deux sous-régions, des épisodes de sécheresse ou des inondations de plus en plus graves, ainsi que les pertes de productivité et de revenus qui s'ensuivent, entravent la transformation du monde rural.

Financements, savoir-faire et imagination

Au FIDA, nous adaptons les solutions proposées pour remédier aux problèmes spécifiques qui se posent. Fin 2016, nous avions investi 889 millions de dollars dans 43 programmes et projets dans cette région, en partenariat avec 22 États bénéficiaires.

C'est sa combinaison de capacité de financement et de savoir-faire qui fait du FIDA un partenaire de choix pour tant de gouvernements, d'organismes publics et d'ONG. Le Fonds s'associe aux gouvernements pour concevoir et mettre en œuvre des stratégies de réduction de la pauvreté, et il travaille avec la population et les organisations locales pour les réaliser.

Le FIDA a récemment lancé son Mécanisme pour les réfugiés, les migrants, et les déplacés forcés en faveur de la stabilité rurale (FARMS). Disposant d'un budget global de 100 millions de dollars, FARMS sera axé sur le développement rural durable et l'appui aux moyens d'existence des réfugiés, des personnes déplacées et des communautés rurales d'accueil.

Qu'il s'agisse de gérer les terres et l'eau, d'atténuer le chômage rural ou de relier les agriculteurs aux marchés, le FIDA dispose des compétences et de l'expérience nécessaires pour produire un impact à long terme.

Quelques chiffres

La pénurie d'eau et les changements climatiques sont des problèmes aigus dans les deux sous-régions Europe centrale et orientale et nouveaux États indépendants, et Proche-Orient et Afrique du Nord. Dans cette dernière, la part d'eau douce disponible est la plus faible au monde.

La crise mondiale des déplacements forcés touche un nombre sans précédent de personnes dans le monde – 65 millions –, dont un tiers, soit 22,4 millions, sont originaires du Proche-Orient et d'Afrique du Nord.

Les jeunes constituent 23% de la population totale dans la sous-région Europe centrale et orientale et nouveaux États indépendants et 28% dans la sous-région Proche-Orient et Afrique du Nord. Les taux de chômage des jeunes – 30% dans la sous-région Proche-Orient et Afrique du Nord et 18,1% dans la sous-région Europe centrale et orientale et nouveaux États indépendants – dépassent la moyenne mondiale, qui est de 13,2%.

Le nombre de personnes sous-alimentées dans la sous-région Proche-Orient et Afrique du Nord a doublé au cours des 25 dernières années, passant de 16,5 à 33 millions. C'est là le résultat des situations de conflit, de la baisse des revenus et du niveau élevé du chômage, surtout chez les femmes et les jeunes.


Pleins feux sur…

Supporting date palm production in the Near East and North Africa

Rome, 29 March 2016 – IFAD has been recognized for its contributions to agricultural innovation and the date palm sector during the launch of the Khalifa International Award for Date Palm and Agricultural Innovation in Abu Dhabi.

Projets et programmes

Jordanie

Projet d’investissement en faveur des petits ruminants et de reclassement pour les ménages en situation de transition
En lire plus

Tunisie

Siliana Territorial Development Value Chain Promotion Project
En lire plus

Maroc

Atlas Mountains Rural Development Project
En lire plus

Actualités liées

Le FIDA et la Tunisie investissent pour améliorer les moyens d’existence des familles rurales pauvres

février 2020 - ACTUALITÉ
Le FIDA a annoncé son appui à un nouveau projet dont la finalité est de réduire la pauvreté rurale dans la région de Kairouan, l’une des plus défavorisées de la Tunisie.

Le Maroc et le FIDA investissent en faveur de la résilience de l'agriculture paysanne face aux changements climatiques

décembre 2019 - ACTUALITÉ
Un nouveau projet de développement agricole d'une valeur de 82,6 millions d'EUR, financé par le FIDA et le Maroc, contribuera à faire progresser la productivité et les revenus de 11 200 ménages vulnérables touchés par les changements climatiques.

Le Soudan et le FIDA aideront les petits exploitants agricoles à s'adapter aux changements climatiques et à gérer les ressources naturelles

octobre 2019 - ACTUALITÉ
Plus de 80% de la main d'œuvre soudanaise exerce une activité agricole, le nouveau programme de 77,7 millions d’euros qui visera à renforcer la sécurité alimentaire et à garantir l’accès aux ressources naturelles constitue donc un investissement essentiel pour l’avenir du Soudan. 

Publications sur le sujet

Regional Overview of Food Security and Nutrition in the Near East and North Africa 2019

mai 2020
This report explores food systems in the Arab States and the policies that support them. 

Research Series Issue 60: Investing in rural youth in the Near East, North Africa, Europe and Central Asia

décembre 2019
This study reviews the opportunities and challenges facing rural youth in the Near East, North Africa, Europe and Central Asia region.

Investing in rural people in Egypt

octobre 2019

Egypt is IFAD’s largest recipient of financial assistance in the Near East and North Africa. It was one of the first countries to receive IFAD financing.