wca banner

Agrégateur de contenus

Afrique de l'Ouest et du Centre

Vue d’ensemble

La région Afrique de l’Ouest et du Centre a accompli des progrès impressionnants au cours des dernières décennies, mais il lui reste encore beaucoup de chemin à parcourir sur le plan de la transformation du monde rural.

La croissance économique a été lente ces dernières années. En 2020, l'activité économique devrait connaître une contraction de 3,2%, en raison de l'affaiblissement de l'environnement extérieur et des mesures prises pour contenir l'épidémie de COVID-19.

On attend une contraction de la croissance économique en Afrique subsaharienne de 2,4% en 2019 à un taux compris entre -2,1 et -5,1% en 2020, ce qui provoquera la première récession qu’a connu la région en 25 ans. En moyenne, l'agriculture représente 30% de l'activité économique et emploie 60% de la population active.

La pauvreté rurale est très répandue, et concerne avant tout les femmes et les jeunes. Les trois quarts des habitants de la région ont moins de 35 ans. Avec 12% de la population âgée de moins de 15 ans et environ 64% ayant moins de 24 ans, l'Afrique de l'Ouest et du Centre possède l'une des les plus jeunes populations du monde. Dans les zones rurales, les jeunes sont pour l'essentiel sans terre, employés de façon marginale et subissent exploitation et mauvaises conditions de travail.

À ce jour, les économies de la région ont été incapables de tirer parti du potentiel exceptionnel que constituent ces travailleurs énergiques et créatifs. En conséquence, les jeunes abandonnent l'agriculture et les zones rurales, à la recherche d'une vie meilleure dans les villes ou à l'étranger.

Relier les agriculteurs et les marchés

La transformation rurale est principalement freinée par l'insécurité foncière, le manque d'infrastructures de base, l'insuffisance du crédit et de l'assurance, et les disparités ethniques et entre les sexes.

Ce qui manque réellement à de nombreux pays de la région, ce sont des marchés bien organisés en plus grand nombre, et des liaisons fiables entre eux. Différents types d'investissements sont nécessaires pour accélérer le passage d'une agriculture de subsistance à une production axée sur le marché.

Une telle évolution pourrait accroître les revenus tout en améliorant la sécurité alimentaire des agriculteurs comme celle des habitants des villes, toujours plus nombreux.

Une expérience gagnante

Le FIDA œuvre depuis près de 40 ans à l'accroissement de la production rurale dans cette région. Fin 2019, nous avions 38 projets en cours, exécutés dans 20 pays de la région, où nous avions investi un total de 1 639,3 millions de dollars.

Les priorités actuelles du Fonds consistent à renforcer les filières qui relient les producteurs et leurs organisations aux marchés et aux consommateurs, à créer un cercle vertueux en aidant les agriculteurs à vendre plus pour gagner plus, et à répondre aux difficultés immédiates auxquelles sont confrontés les petits exploitants agricoles avec la pandémie de COVID-19.

En réponse aux immenses défis auxquels sont confrontés les jeunes, femmes et hommes, vivant dans les zones rurales de la région, le FIDA appuie de nombreuses initiatives qui proposent des formations, soutiennent l'entrepreneuriat et stimulent la création d'emplois décents, agricoles ou non.

Le FIDA encourage en outre une plus grande inclusion financière et l'octroi de crédit aux petits producteurs. Il investit par ailleurs dans des projets qui aident les paysans à s'adapter aux changements climatiques.

L'ampleur de son expérience, qu'il s'agisse de conditions climatiques ou de l'état des sols, d'organisation sociale ou de développement des marchés, fait du FIDA un partenaire de choix pour les gouvernements, les ONG et les groupes locaux soucieux de parvenir à une transformation durable du monde rural.

Quelques chiffres

L'Afrique de l'Ouest et du Centre compte quelque 552 millions d'habitants, dont la majorité sont de petits exploitants agricoles vivant en milieu rural.

Trouver un emploi est une priorité pour le nombre croissant de jeunes vivant dans les zones rurales de cette région. Au Sénégal, par exemple, 47% des habitants ont moins de 15 ans.

L'agriculture occupe une place importante dans l'économie de l'Afrique de l'Ouest et du Centre. Elle fournit 30 à 50 % du produit intérieur brut (PIB) dans la plupart des pays de la région et constitue la principale source de revenus et de moyens d’existence pour 70 à 80% de la population.

Agrégateur de contenus

Directeur régional

Sana Jatta Regional Director, ad interim, West and Central Africa

Pleins feux sur…

Map Browser

Le Sahel

Le Sahel

Affronter les difficultés du développement durable au Sahel

Le Sahel, qui signifie « rivage » en arabe, est une vaste zone qui s’étend sur 6 000 kilomètres entre l’Afrique orientale et occidentale. Cette zone recouvre de nombreux territoires géographiques et agroécologiques, englobe 12 pays et abrite 400 millions de personnes.

Projets et programmes

Projets et programmes

Nigéria

Programme de développement des filières - VCDP

Guinée

Projet visant l’agriculture familiale, la résilience et les marchés en Haute et Moyenne Guinée (AgriFARM)

Côte d'Ivoire

Programme d’appui au développement des filières agricoles (PADFA)

Actualités liées

Actualités liées

Les petits producteurs africains à la radio envoient un message d'optimisme et de prudence aux dirigeants mondiaux participant au Sommet sur les systèmes alimentaires

septembre 2021 - ACTUALITÉ
Les petits exploitants agricoles d’Afrique subsaharienne subissent plus que les autres les conséquences des changements climatiques, de la pauvreté et de la dénutrition. Pourtant, un rapport publié aujourd’hui indiquent que nombre d'entre eux demeurent optimistes quant à l’avenir de l’agriculture.

Le gouvernement du Mali, la FAO, le FIDA et le PAM lancent un programme conjoint pour renforcer la résilience des populations rurales

août 2021 - ACTUALITÉ
Le Ministère du développement rural du Mali, les trois agences onusiennes basées à Rome (FAO, FIDA et PAM) et le G5 Sahel, ont procédé le 26 Août à Bamako au lancement officiel d’un programme conjoint qui vise à renforcer la résilience des populations rurales maliennes face aux changements climatiques, les conflits et la COVID19.

La Banque africaine de développement, le FIDA et leurs partenaires redoublent d'efforts contre la faim en Afrique et pour une sécurité alimentaire renforcée

avril 2021 - ACTUALITÉ
La Banque africaine de développement et le FIDA, en partenariat avec FARA et l'Organisation du Système CGIAR, se sont engagés aujourd'hui à renforcer leur action aux côtés des dirigeants africains pour lutter contre la recrudescence de la faim sur le continent.

Agrégateur de contenus

Lutter contre les changements climatiques - Sauver les forêts de mangrove du Sénégal

septembre 2021 - VIDÉO
Marianne Ndong et ses collègues vivent de l'élevage et de la vente d'huîtres dans le village de Dassilamé Sérère, dans le delta du Saloum, région de Fatick au Sénégal. Les mangroves ne servent pas seulement à faire prospérer les huîtres que cultive Marianne, mais elles constituent également une barrière protectrice entre la terre et la mer.

Niger: sans eau, pas de sécurité

février 2020 - VIDÉO
La violence croissante dans la région du Sahel entraîne une augmentation du nombre de personnes déplacées à l'intérieur du pays. Fuyant Boko Haram à travers le désert, leur urgence est de trouver un abri et des ressources de base, comme l'eau.

Faim zéro, résilience face aux changements climatiques: transformer l'agriculture en Guinée-Bissau

janvier 2020 - VIDÉO
Innovant et tourné vers l'avenir, le projet financé par le FIDA en Guinée-Bissau transformera les réseaux économiques ruraux pour l’agriculture durable de demain.

Publications sur le sujet

Publications sur le sujet

Capitalisation champs école paysans. Action collective, auto-organisation et, rôle des organisations paysannes dans la mise à échelle et l’institutionnalisation des CEP

février 2022
L’approche Champ École Paysan (CEP) est adoptée dans la grande majorité des projets financés par le FIDA en Afrique subsaharienne. À travers cette capitalisation, il s’agit d’analyser dans quelle mesure l’approche CEP a permis l’émergence de processus collectifs, organisationnels et d’autonomisation des paysans en réponse aux problèmes qui se posaient à eux.

Partenariat entre organisations de producteurs et entreprises - Leçons à tirer d’expériences récentes en Afrique de l’Ouest et de l’Est

novembre 2021
Les partenariats entre organisations de producteurs (OP) et entreprises sont promus comme un modèle de structuration des filières pour intégrer plus équitablement et durablement les petits producteurs et productrices.

Lessons learned from IFAD’S inclusive rural and agricultural finance experiments in West and Central Africa during the last decade (2009-2020)

novembre 2021
Lessons from a quick review of the diverse and varied financial schemes designed for, accessed by and used by poor smallholders and other rural stakeholders in IFAD’s project portfolio in West and Central Africa over the decade leading up to 2020.