Saut au contenu
X

Vue d’ensemble

La région Afrique de l’Ouest et du Centre a accompli des progrès impressionnants au cours des dernières décennies, mais il lui reste encore beaucoup de chemin à parcourir sur le plan de la transformation du monde rural.

La croissance économique a été lente ces dernières années. En 2020, l'activité économique devrait connaître une contraction de 3,2%, en raison de l'affaiblissement de l'environnement extérieur et des mesures prises pour contenir l'épidémie de COVID-19.

On attend une contraction de la croissance économique en Afrique subsaharienne de 2,4% en 2019 à un taux compris entre -2,1 et -5,1% en 2020, ce qui provoquera la première récession qu’a connu la région en 25 ans. En moyenne, l'agriculture représente 30% de l'activité économique et emploie 60% de la population active.

La pauvreté rurale est très répandue, et concerne avant tout les femmes et les jeunes. Les trois quarts des habitants de la région ont moins de 35 ans. Avec 12% de la population âgée de moins de 15 ans et environ 64% ayant moins de 24 ans, l'Afrique de l'Ouest et du Centre possède l'une des les plus jeunes populations du monde. Dans les zones rurales, les jeunes sont pour l'essentiel sans terre, employés de façon marginale et subissent exploitation et mauvaises conditions de travail.

À ce jour, les économies de la région ont été incapables de tirer parti du potentiel exceptionnel que constituent ces travailleurs énergiques et créatifs. En conséquence, les jeunes abandonnent l'agriculture et les zones rurales, à la recherche d'une vie meilleure dans les villes ou à l'étranger.

Relier les agriculteurs et les marchés

La transformation rurale est principalement freinée par l'insécurité foncière, le manque d'infrastructures de base, l'insuffisance du crédit et de l'assurance, et les disparités ethniques et entre les sexes.

Ce qui manque réellement à de nombreux pays de la région, ce sont des marchés bien organisés en plus grand nombre, et des liaisons fiables entre eux. Différents types d'investissements sont nécessaires pour accélérer le passage d'une agriculture de subsistance à une production axée sur le marché.

Une telle évolution pourrait accroître les revenus tout en améliorant la sécurité alimentaire des agriculteurs comme celle des habitants des villes, toujours plus nombreux.

Une expérience gagnante

Le FIDA œuvre depuis près de 40 ans à l'accroissement de la production rurale dans cette région. Fin 2019, nous avions 38 projets en cours, exécutés dans 20 pays de la région, où nous avions investi un total de 1 639,3 millions de dollars.

Les priorités actuelles du Fonds consistent à renforcer les filières qui relient les producteurs et leurs organisations aux marchés et aux consommateurs, à créer un cercle vertueux en aidant les agriculteurs à vendre plus pour gagner plus, et à répondre aux difficultés immédiates auxquelles sont confrontés les petits exploitants agricoles avec la pandémie de COVID-19.

En réponse aux immenses défis auxquels sont confrontés les jeunes, femmes et hommes, vivant dans les zones rurales de la région, le FIDA appuie de nombreuses initiatives qui proposent des formations, soutiennent l'entrepreneuriat et stimulent la création d'emplois décents, agricoles ou non.

Le FIDA encourage en outre une plus grande inclusion financière et l'octroi de crédit aux petits producteurs. Il investit par ailleurs dans des projets qui aident les paysans à s'adapter aux changements climatiques.

L'ampleur de son expérience, qu'il s'agisse de conditions climatiques ou de l'état des sols, d'organisation sociale ou de développement des marchés, fait du FIDA un partenaire de choix pour les gouvernements, les ONG et les groupes locaux soucieux de parvenir à une transformation durable du monde rural.

Quelques chiffres

L'Afrique de l'Ouest et du Centre compte quelque 552 millions d'habitants, dont la majorité sont de petits exploitants agricoles vivant en milieu rural.

Trouver un emploi est une priorité pour le nombre croissant de jeunes vivant dans les zones rurales de cette région. Au Sénégal, par exemple, 47% des habitants ont moins de 15 ans.

L'agriculture occupe une place importante dans l'économie de l'Afrique de l'Ouest et du Centre. Elle fournit 30 à 50 % du produit intérieur brut (PIB) dans la plupart des pays de la région et constitue la principale source de revenus et de moyens d’existence pour 70 à 80% de la population.


Le Sahel

Facing the challenges of sustainable development in the Sahel

The Sahel, meaning “the shore” in Arabic, is a vast area crossing 6,000 kilometres from East to West Africa. It covers many geographic and agro-ecological systems, 12 countries and is home to 400 million people.

Projets et programmes

Nigéria

Programme de développement des filières - VCDP
En lire plus

Guinée

Projet visant l’agriculture familiale, la résilience et les marchés en Haute et Moyenne Guinée (AgriFARM)
En lire plus

Côte d'Ivoire

Programme d’appui au développement des filières agricoles (PADFA)
En lire plus

Actualités liées

Investir davantage dans le Sahel pour stimuler le développement et la résilience des populations rurales

février 2021 - ACTUALITÉ
Environ un million de ruraux de la région du Sahel bénéficieront d'un nouveau programme conjoint, le premier du genre, a annoncé aujourd'hui le FIDA. Le Programme conjoint régional de 180,4 millions d’USD redynamisera les activités économiques et les systèmes alimentaires dans le Groupe de cinq pays du Sahel et en République du Sénégal.

Le FIDA et le Fonds vert pour le climat intensifient leur action pour améliorer les conditions de vie de millions de personnes et restaurer les écosystèmes avec la Grande Muraille verte en Afrique

janvier 2021 - ACTUALITÉ

Un nouveau programme d’investissement en appui aux pays du Sahel doit être mis en œuvre afin de renforcer le financement de la lutte contre les changements climatiques en faveur des populations rurales, dans le cadre d’un partenariat entre le Fonds vert pour le climat et le FIDA.

National Calls for Proposals (The Gambia, Ghana, Senegal): Supporting remittances in times of crisis in Africa

décembre 2020 - ACTUALITÉ

The Financing Facility for Remittances (FFR) of IFAD is pleased to announce the 2020 National Calls for Proposals: Supporting Remittances in Times of Crisis in Africa.

Publications sur le sujet

Investir dans les populations rurales au Burkina Faso

mars 2021

Au Burkina Faso, les prêts du FIDA contribuent non seulement à une meilleure gestion des ressources naturelles, mais aussi au développement d’institutions inclusives et durables, grâce à des investissements et des politiques favorables aux pauvres, ainsi qu’au soutien apporté à l’innovation et à l’éducation.

Crowdfunding Malian diaspora remittances to finance rural entrepreneurship

octobre 2020
This case study examines a pilot initiative carried out by the IFAD-supported FIER project in Mali, together with the Babyloan crowdfunding platform, to leverage diaspora remittances abroad as a way to support rural entrepreneurship in the home country. 

Research Series Issue 63: The adoption of improved agricultural technologies - A meta-analysis for Africa

août 2020
 In this paper, particular attention is given to the identification and promotion of productivity and resilience enhancing agricultural practices.