Programme de "Facilité alimentaire" de l'Union européenne – FIDA-CEDEAO-ICRISAT

Contexte

Pour faire face à l'insécurité alimentaire et à la flambée des prix des denrées de première nécessité, l'Union européenne a lancé en décembre 2008 une facilité de financement d'un montant de un milliard d'euros s'étalant sur une période de trois ans, de 2009 à 2011. Dans le cadre de cette initiative, un programme régional dit de "Facilité alimentaire FIDA-CEDEAO-ICRISAT" a été mis en place, avec un budget alloué de 20 millions d'euros. Ce programme régional concerne plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest.

Présentation et description du programme 

Afin d'assurer la sécurité alimentaire et de mettre les populations à l'abri des crises à répétition, les pays nécessitant une aide extérieure pour subvenir à une grande partie de leurs besoins alimentaires, tels que le Bénin, le Mali, le Sénégal, la Côte d'Ivoire et le Ghana, ont élaboré des stratégies et des programmes d'appui à la sécurité alimentaire destinés à accroître la production alimentaire par l'intensification de certaines cultures stratégiques, notamment le riz, le manioc, l'igname, l'arachide, et par l'utilisation à grande échelle de semences sélectionnées ainsi que d'engrais minéraux.

Le Programme de Facilité Alimentaire comporte 3 composantes exécutées en partenariat par le FIDA (composante A), l'ICRISAT (composante B) et la CEDEAO (composante C) ; chacune des composantes couvrant un aspect bien spécifique.

En tant que composante A du programme, le FIDA vise à accroître la productivité agricole grâce à la disponibilité et à l'accès à des semences améliorées de riz, d'arachide, de manioc et autres tubercules moyennant le renforcement des capacités de production et de distribution dans les pays concernés ; tout cela au travers de projets du FIDA déjà existants.

L'ICRISAT, composante B du programme, a pour objectif principal de parvenir à des rendements élevés et stables de mil et de sorgho pour les exploitations paysannes.

La CEDEAO, en tant que composante C du programme, se dote de moyens pour soutenir et gérer les interventions régionales de mobilisation du dispositif de la Politique agricole régionale de l'Afrique de l'Ouest (ECOWAP), ainsi que l'information du secteur agricole.  

Objectifs du programme

Le programme de Facilité alimentaire UE-FIDA vise à:

  • accroitre la disponibilité et l'accès aux semences de qualité.
  • améliorer la disponibilité et l'accès aux services et aux intrants agricoles, notamment les semences et les engrais.
  • augmenter les capacités de production agricole grâce à la formation en techniques agricoles et l'organisation des producteurs en coopératives, afin de satisfaire les besoins alimentaires fondamentaux des populations les plus vulnérables; et
  • satisfaire à petite échelle les besoins spécifiques en matière d'équipement et d'infrastructures économiques.

Partenaires et composantes du programme de Facilité alimentaire

 

Lancement des activités du programme

Les activités du programme ont été lancées au cours d'un atelier qui s'est tenu à Dakar les 12 et 13 novembre 2010. Les objectifs étaient de faire connaître le programme, en vue de sa maîtrise par tous ses acteurs, et de finaliser les documents de planification et les cadres logiques. À cette rencontre ont assisté des représentants des institutions participant au programme (UE, FIDA, CEDEAO et ICRISAT), et des pays concernés (Bénin, Côte d'Ivoire, Ghana, Mali et Sénégal).


Mise en œuvre des activités du programme

La mise en œuvre des activités du programme a été structurée comme suit:

  • planification commune des activités moyennant l'élaboration et l'approbation de programmes de travail et budget annuels (PTBA), de plans de passation de marchés (PPM) et de plans de communication et de visibilité des activités à mener.
  • mise en œuvre opérationnelle des activités par des équipes de projet sur place, en collaboration avec des partenaires stratégiques dans le cadre de conventions ou contrats de travail; et
  • appui à la mise en œuvre, au suivi et à la supervision des activités par le FIDA, par des missions sur le terrain ainsi qu'au cours d'ateliers et de réunions des comités de pilotage.

Durabilité du programme

Pour garantir la durabilité des arrangements opérationnels conçus et mis en œuvre dans le cadre du programme de Facilité alimentaire, les facteurs suivants jouent un rôle prédominant:

  • intervention en réponse à la demande de l'État et des bénéficiaires;
  • rentabilité de l'activité semencière.
  • définition d'un cadre de référence pour l'ensemble des acteurs intervenant dans le secteur.
  • renforcement des capacités en matière de production et organisation de coopératives.
  • valorisation des savoirs locaux lors de l'élaboration des stratégies d'intervention.